On My Wishlist

Rentrée Littéraire – Février 2017 : Les livres que je souhaite lire

14542746_709764649180558_1167853761_n

En février, la rentrée littéraire d’hiver se poursuit avec de nombreuses parutions très tentantes. J’en ai évidemment réalisé une liste avec une sélection des titres qui m’intéressent.

01 février 2017 : Les amoureux de l’Hôtel Montini, de Mark Lamprell (Kero)

couv52936366-png

La jeune Alice a décidé de passer seule quelques jours à Rome avant d’épouser son petit ami qui est plus le choix de ses parents que le sien. Dès l’aéroport elle rencontre un groupe de jeunes Anglais, en vacances en Italie, dont un, August, la convainc de passer quelques heures à visiter la ville avec lui. Ces heures, les plus intenses qu’Alice, timide et réservée, a jamais passées, bouleversent le plan d’une vie si soigneusement élaboré. Meg et Alec se sont rencontrés à Rome il y a presque 20 ans. Depuis, leur amour s’est étiolé et ils sont à couteaux tirés la plupart du temps. Ce voyage à Rome, officiellement pour trouver le fournisseur du carrelage sur le sol de leur chambre d’hôtel d’antan que Meg veut absolument utiliser dans la rénovation de leur maison, est aussi l’ultime tentative de raviver une passion ensevelie sous le poids de la vie quotidienne. Mais n’est-il pas trop tard ? Constance et Lizzie, belles-soeurs et complices depuis des décennies, sont à Rome pour honorer la dernière volonté de Henry, le mari de Constance et frère de Lizzie récemment décédé : disperser ses cendres dans la ville éternelle. Mais Lizzie ignore tout du terrible doute qui a poussé Constance à revenir dans la ville où elle a rencontré l’amour de sa vie il y a plus d’un demi-siècle.

01 février 2017 : Elle voulait juste marcher tout droit, de Sarah Barukh (Albin Michel)

couv484829-png

La mère d’Alice vient la chercher en 1946 dans la ferme où la petite fille de 8 ans était cachée. Cette dernière avait imaginé une maman parfaite mais découvre une personne froide et très maigre, qui l’emmène à Paris. Elle devra partir en Amérique chez son père quelques années plus tard, où elle apprendra à connaître son oncle Vadim, qui changera sa vie.

01 février 2017 : Le gardien des choses perdues, de Ruth Hogan (Actes Sud)

couv23426498

A 79 ans, Anthony Peardew, un écrivain autrefois célèbre, a passé la moitié de sa vie à collecter les objets perdus dans l’espoir de réparer une promesse brisée. Réalisant que son temps est compté, il décide de léguer sa demeure et les trésors qu’elle contient à son assistante Laura, qu’il pense être la seule à même de restituer les objets à leurs propriétaires…

01 février 2017 : Un fils parfait, de Mathieu Ménégaux (Grasset)

9782246863090-001-x_0

Maxime a tout réussi : de brillantes études, une carrière fulgurante, il est un mari aimant et un père attentionné. Un fils parfait. Un homme au-dessus de tout soupçon. Si bien que, lorsque sa fille, Claire, dénonce ses agissements à sa mère, en la suppliant de la protéger, Daphné tarde à la croire. L’amour qu’elle porte à Maxime la conduit à refuser l’évidence pour préserver sa vie et son confort. Pourtant les soupçons se confirment, le doute se dissipe et les faits vont pousser Daphné à réagir. Mais il est trop tard. Maxime, fort de cette façade d’homme irréprochable, a manipulé la police et la justice afin de les retourner contre la mère de ses enfants. Daphné livre sa version de l’histoire à sa belle-mère. Elle reprend les éléments un par un, depuis les débuts amoureux avec Maxime, jusqu’à la confrontation sans merci. Jusqu’où une mère doit-elle aller pour protéger ses filles et faire valoir ses droits, lorsque personne n’accepte de la croire ? Quelles épreuves Daphné va-t-elle devoir traverser pour récupérer Claire et Lucie ?

01 février 2017 : Seul le grenadier, de Sinan Antoon (Actes Sud)

seul-le-grenadier-872595

Jawad, fils d’une famille chiite de Bagdad, est destiné par son père à exercer la même profession rituelle que lui, celle de laver et de préparer les morts avant leur enterrement. Mais lui veut devenir sculpteur, préférant célébrer la vie plutôt que la mort.

02 février 2017 : Hope, de Loulou Robert (Julliard)

9782260029762

« Dans le ferry, je regarde Brooklyn rétrécir. Je me tourne vers Manhattan. Il est neuf heures, c’est le jour de la rentrée scolaire. Je ferme les yeux, le soleil réchauffe ma peau. Les nuages s’écartent pour laisser place au grand bleu. Il faut arrêter de regarder en arrière. Les souvenirs filent des torticolis et rendent malheureux. L’avenir est un trou noir. Il se dresse devant moi. Crève, Bianca. Rêve, Bianca. Cours, Bianca, tu vas rater ta rentrée. Le bateau arrive à quai. Je suis la dernière à le quitter. Je me perds dans la foule. Welcome to New York. » Bianca vient de quitter la France en laissant derrière elle son mal de vivre. De New York, elle absorbe sans retenue l’énergie frénétique, se laisse entraîner par un tourbillon de rencontres, découvre l’univers du mannequinat, sa violence et sa solitude. Aux prises avec la complexité d’une ville aussi bouillonnante que ses émotions, Bianca doit apprivoiser ses fantômes et apprendre à slalomer parmi les vivants.

02 février 2017 : Eloge de la passion, de Carlotta Clerici (Denoël)

loge-de-la-passion-879096

A Paris, Mathilde est une musicienne italienne mariée à un directeur d’orchestre avec qui elle a une petite fille. Alors qu’elle semble mener une vie épanouie, la jeune femme s’enlise dans la routine et n’arrive plus à trouver ni plaisir ni élan. En déplacement pour un concert à Côme, elle rencontre Francesco et, sans réfléchir, se livre corps et âme, balayant les repères de sa vie.

02 février 2017 : La vie enfuie de Marta K., de Angélique Barbérat (Michel Lafon)

couv49422817-png

Marta K. est retrouvée dans la remorque d’un camion en Allemagne, à la frontière polonaise. Elle ne se souvient aucunement de son passé, et même lorsqu’on lui présente son mari et ses enfants, son amnésie est totale. Elle rentre alors chez elle, entourée de ses proches, avec le sentiment que quelqu’un qu’elle a oublié est encore ancré en elle et lui manque terriblement.

02 février 2017 : Rendez-vous au Cupcake Café, de Jenny Colgan (Prisma)

couv15431510-png

Lorsqu’elle est licenciée, Issy décide de tenter sa chance en ouvrant à Londres un salon de thé spécialisé dans les cupcakes. En effet, la jeune femme a un talent particulier pour réaliser ces petits gâteaux. Un don qu’elle tient de son grand-père boulanger. Mais les ennuis ne vont pas tarder à arriver, et Issy devra se battre pour réaliser son rêve.

02 février 2017 : Une vie à t’écrire, de Julia Montejo (Les Escales)

couv60617807-png

En panne d’inspiration, Asier, un jeune écrivain, se promène sur une plage du Pays basque espagnol lorsqu’il aperçoit une femme en train de se noyer. Il accourt mais celle-ci lui explique qu’elle s’est laissé emporter par sa mélancolie, guidée par sa quête d’un amour qu’elle aurait perdu au XVIIe siècle. Intrigué, Asier exprime son désir de la revoir.

07 février 2017 : Les larmes de la liberté, de Kathleen Grissom (Charleston)

exe_leslarmesdelalibert__154x240_def_copie_large

Philadelphie, 1830. Pour sauver un jeune garçon victime de marchands d’esclaves, James, va devoir affronter les secrets de son passé. Orfèvre respecté de la bonne société de Philadelphie, James devient l’amant de Caroline, jeune femme malheureuse dans son mariage. Quand celle-ci tombe enceinte, James est rattrapé par son passé. Mais avant d’avoir pu avouer ses origines à Caroline, il est appelé au secours par Henry, un ancien esclave qui lui a autrefois sauvé la vie. Son fils Pan a disparu. Tout porte à croire qu’il a été enlevé et vendu. Pour retrouver Pan, James doit retourner sur les lieux de son enfance, la colline aux esclaves…

07 février 2017 : La maison aux secrets, de Catherine Robertson (Charleston)

maison-aux

Depuis que le petit garçon d’April Turner a été tué par une voiture, la jeune femme ne vit plus. Cela fait cinq ans qu’elle s’est écartée de tout ce qu’elle aime, et de tous ceux qui l’aiment, et entend bien continuer son existence ainsi. Lorsqu’une lettre lui arrive de la part d’un notaire anglais, l’informant qu’elle est l’héritière d’une propriété abandonnée en Angleterre, Empyrean, la jeune femme tente de résister. Mais le mystère entourant cet héritage est intrigant, et elle décide de quitter temporairement la Nouvelle-Zélande pour le vieux continent, où elle va rencontrer des habitants étonnants : Oran, musicien qui reste loyal à sa femme infidèle ; Jack, qui vit dans les bois avec son chien ; et Sunny, dite Lady Day, qui approche des 90 ans mais qui est bien plus énergique que ceux qui ont la moitié de son âge. Sunny avait connu Empyrean lors de son âge d’or, et son histoire rend le passé encore plus vivant. Mais April sera-t-elle prête à renoncer à ses principes pour, enfin, revivre à nouveau ?

08 février 2017 : Il était un secret, de Kathryn Hughes (Calmann-Lévy)

81ltncv2lgl

Quand le terrible secret d’une femme peut en sauver une autre des décennies plus tard. En 1975, par une journée de canicule, une virée à la mer entre amis se termine par un accident tragique.  Ce même été, Mary, une jeune veuve en mal d’enfant, découvre un bébé abandonné devant sa porte et fait le choix de mentir en le faisant passer pour le sien.  Quarante ans plus tard, en 2016, une femme, Beth, qui vient de perdre sa mère, vit dans l’amertume le fait que celle-ci ne lui ait jamais révélé l’identité de son père et ait emporté son secret dans la tombe. Tout ignorer de ses antécédents familiaux se révèle d’autant plus dramatique qu’elle cherche désespérément un donneur compatible pour son petit garçon qui a besoin d’une greffe de rein. En trouvant un vieil article de journal dans les papiers de sa mère, elle parvient à remonter le fil du passé et à découvrir le secret qui pèse sur sa vie depuis son enfance. À la manière d’un puzzle, cette révélation finit par rassembler des personnages qui mènent leur existence dans trois endroits différents – à Manchester, dans une station balnéaire de la côte anglaise et en Australie – sans n’avoir jamais rien su du lien qui les unit.

09 février 2017 : La mécanique de l’instant, de Rebecca Done (Fleuve)

1507-1

Jess Hart, 15 ans, entretient une relation amoureuse avec son professeur de maths, Matthew, âgé de dix ans de plus qu’elle. A cause de cette relation, ce dernier est arrêté et emprisonné. Dix-sept ans plus tard, il revient avec une nouvelle identité, accompagné de sa femme et de sa fille. Lorsque Jess et Matthew se croisent par hasard, leurs sentiments amoureux refont surface.

09 février 2017 : La voleuse de robes, de Natalie Meg Evans (NiL)

9782841119288

L’Américaine Alix Gower rêve depuis toujours d’intégrer le monde de la haute couture. Alors, quand sa grand-mère décide de l’emmener à Paris, c’est le bonheur. Sauf qu’elle ne trouve de travail que comme standardiste téléphonique. Un emploi qui l’ennuie à mourir… mais dont elle ne tarde pas à réchapper lorsqu’un reporter de guerre en mission en Espagne lui demande d’enfreindre le règlement en passant son appel, d’urgence vitale, en priorité. Renvoyée, Alix se retrouve sans le sou, jusqu’à ce que son ami Paul lui trouve une place comme petite main chez Javier, une grande maison de couture. Une main qui a accès à toutes les créations de Javier avant les grands défilés. Car la générosité de Paul n’est pas gratuite. Avec deux petites soeurs à sa charge, il a besoin d’argent. Et il a trouvé le moyen de s’en procurer : copier des modèles de grandes maisons de couture pour les revendre au marché noir américain. Alix est reconnue pour ses talents de couturière, sa créativité… Mais plus elle gagne la confiance du célèbre styliste et plus elle regrette de devoir lui voler ses créations. D’autant que ses activités se retournent contre elle : un jour, on l’agresse brutalement. À moins que ce ne soit à cause de son passé qui refait surface. Ou plutôt celui, trouble, de sa famille, dont sa grand-mère refuse d’éclairer les zones sombres.

09 février 2017 : Quelqu’un à qui parler, de Cyril Massarotto (XO)

quelqu-un-a-qui-parler-865963

Samuel fête ses trente-cinq ans, seul face à des assiettes vides. La déprime est proche. Il attrape alors son téléphone mais réalise qu’il n’a personne à qui parler. Soudain, un numéro lui revient en mémoire : celui de son enfance et de la maison du bonheur familial depuis trop longtemps disparu. Tiens, et s’il appelait ? À sa grande surprise, quelqu’un décroche. Et pas n’importe qui : c’est à lui-même, âgé de dix ans, qu’il est en train de parler ! Mais que dire à l’enfant que l’on était vingt-cinq ans plus tôt ? Finalement, chaque soir, à travers ce téléphone, Samuel va s’interroger : l’enfant que j’étais serait-il fier de ma vie ? Aurait-il vraiment envie de devenir l’adulte que je suis aujourd’hui ? Ne l’ai-je pas trahi en renonçant à mes rêves ? Grâce à ce dialogue inattendu et inespéré, Samuel va, peu à peu, devenir acteur de sa vie. Et avancer, enfin !

09 février 2017 : Un soir à Paris, de Nicolas Barreau (Héloise d’Ormesson)

couv2101485-png

Alain Bonnard est le jeune propriétaire du Paradis, un cinéma d’art et d’essai, hérité de son oncle. Un jour, il se décide enfin à inviter la charmante inconnue qui, chaque mercredi, s’installe au rang 17 pour la dernière séance. Une soirée magique où il découvre une femme sensible, drôle et rêveuse. Aucun doute, Mélanie est celle qu’il espérait ! Quand deux jours plus tard, Allan Wood, un célèbre réalisateur américain et son actrice star, Solène Avril, lui annoncent que leur prochain film sera tourné au Paradis, Alain se dit que décidément la chance lui sourit. C’est présumer du destin…car Mélanie ne sera pas au rendez-vous. Les deux événements sont-ils liés ou de simples coïncidences ? Entre malentendus et coups de théâtre, Alain devra déjouer les coups du sort pour retrouver l’élue de son coeur.

09 février 2017 : Un petit quelque chose en plus, de Sandy Hall (Hugo New Way)

couv19913548

Tout le monde sait que le courant passe entre Lea, une timide maladive, et Gabe, un garçon mystérieux. Quatorze personnes racontent l’histoire, comme le chauffeur du bus, la serveuse du restaurant où Gabe et Lea mangent, même un écureuil dans le parc.

16 février 2017 : La vie rêvée de Virginia Fly, d’Angela Huth (La Table Ronde)

918a3x5ixhl

Souvent, debout face à ses élèves ou allongée sur son lit, Virginia Fly a la vision merveilleuse d’une main d’homme caressant son corps, déclenchant un frisson le long de son épine dorsale. Que ferait-elle si un inconnu apparaissait à la fenêtre, pénétrait dans la pièce et la séduisait? Car à trente et un ans, Virginia, toujours vierge, vit sagement chez ses parents, dans la banlieue de Londres. Il y a bien son ami Hans, un professeur mélomane, mais ce n’est pas lui qui assouvira ses fantasmes. Non, celui qu’elle attend, c’est Charlie, son correspondant américain, dont la visite s’annonce enfin après douze années d’échanges épistolaires. Seulement cette arrivée coïncide aussi avec la diffusion d’un reportage télévisé sur Virginia, qui se prend à rêver que, parmi les opportunités tout à coup florissantes, il en est une – peut-être le charmant Ulick Brand? – qui saura combler ses attentes.

16 février 2017 : Je vous aimais, terriblement, de Jeremy Gavron (Sonatine)

je-vous-aimais-terriblement-860615

Londres, 1965. Hannah Gavron semble avoir tout pour elle. Une vie libre, deux enfants, des amis proches, des parents aimants, une carrière universitaire prometteuse et un livre sur le point d’être publié, L’Épouse captive, incursion féministe dans le monde des femmes au foyer. Quelques jours avant Noël, elle dépose son plus jeune fils, Jeremy, âgé de quatre ans, à l’école, rejoint l’appartement d’un ami dans le nord de Londres, calfeutre les portes et les fenêtres et ouvre le gaz. Elle avait vingt-neuf ans. Durant toute son enfance et son adolescence, Jeremy ne connaît rien de la fin tragique de sa mère. Après avoir découvert presque par hasard la dernière note écrite de sa main :  » Dites aux enfants que je les aimais, terriblement « , il entreprend d’affronter ce passé traumatique. Qui était cette femme, sa mère, et pourquoi a-t-elle commis cet acte incompréhensible ? Quarante ans plus tard, Jeremy assemble patiemment les pièces du puzzle. Enquêteur tenace et passionné, il découvre des lettres, des journaux, des photos qui vont petit à petit restituer le portrait d’une jeune femme talentueuse libre et complexe, essayant de faire sa place dans un monde d’hommes.

16 février 2017 : La Masna, de Raffaella Romagnolo (Les Escales)

couv45632779-png

Qu’est ce que la liberté ? Difficile à dire pour Emma Bonelli, une masnà, une « petite », née en 1915 dans une famille paysanne du Piémont et mariée très jeune au fils d’une famille de propriétaires terriens, les Francesi. Dans leur grande demeure, la masnà se sent seule : elle ne peut comptear sur son mari pour l’aider à résister à sa féroce belle-mère et aux assauts de son beau-père. Malgré ces conditions de vie très difficiles, sa ténacité et sa rage de vivre font d’elle, sans qu’elle s’en rende compte, la véritable maîtresse de la maison. Pour Luciana, sa fille, la liberté, c’est ce qu’elle entrevoit en devenant couturière. Mais, en se mariant, elle laisse de côté ses rêves et aspirations personnelles au profit de ceux de son mari. Peut-être que seule Anna, la petite-fille d’Emma née dans les années 1970, connaîtra vraiment l’indépendance. A travers les portraits bouleversants de ces trois héroïnes inoubliables, se dessine en filigrane toute l’histoire de l’Italie de la deuxième moitié du XXe siècle.

16 février 2017 : Quand on s’y attend le moins, de Chiara Moscardelli (Belfond)

quand-on-s-y-attend-le-moins-877590

Penelope a trente-six ans, quelques kilos en trop, une vie amoureuse désespérément inexistante, un job pas très épanouissant d’attachée de presse pour Pimpax – LA multinationale de la serviette hygiénique –, et elle est de surcroît affligée d’une maladresse quasi légendaire. Comment se sortir de l’impasse ? En s’en remettant au dicton de sa grand-mère : « C’est quand on s’y attend le moins que l’amour vous tombe dessus. » Ou, en l’occurrence, qu’on le percute à vélo. Car le jour où elle renverse le ténébreux Alberto, lui brisant la jambe au passage, Penelope en est certaine : ils sont faits l’un pour l’autre. Et lorsqu’elle le recroise dans les locaux de Pimpax, le doute n’est plus permis. Mais quelque chose cloche : le bellâtre se fait appeler Riccardo et semble avoir tout oublié de sa tendre assaillante. Pourquoi tant de mystères ? N’écoutant que son courage, notre Penelope se lance dans une folle enquête à la poursuite du prince charmant fuyant et, pourquoi pas, du grand amour…

16 février 2017 : Le voyage de Lilya, de Stephan Abarbanell (Denoël)

9782207133859fs

Palestine, 1946. Lilya Wasserfall, jeune femme intrépide, entre dans la résistance contre la puissance internationale mandataire. Sa première mission : partir à la recherche d’un scientifique disparu, Raphael Lind, dans les ruines de l’Europe d’après-guerre. Pour les Anglais, il est mort dans un camp de concentration. Pourtant tout porte à croire que Raphael vit toujours. Commence alors un périple semé d’embûches qui la conduira de Jérusalem à Londres en passant par le camp de Bergen-Belsen en Allemagne, point d’orgue de son voyage.

17 février 2017 : Sous le même toit, de Jojo Moyes (Milady)

jojo

A la mort de son mari, Isabel Delancey se retrouve criblée de dettes sans autre choix que de partir s’installer à la campagne dans une maison de famille délabrée avec ses enfants. Elle espère pouvoir compter sur le soutien de ses voisins mais elle ignore que sa présence va réveiller d’anciennes querelles.

21 février 2017 : Quand je serai partie, d’Emily Bleeker (Amazon Crossing)

couv16274376

Alors qu’il rentre chez lui après avoir enterré Natalie, la femme de sa vie et la mère de ses trois enfants, Luke Richardson trouve sur le sol de l’entrée une enveloppe bleue sur laquelle son nom est inscrit, d’une écriture qu’il connaît bien : celle de son épouse disparue. Bouleversé, il découvre une lettre de Natalie, rédigée le jour de sa première séance de chimiothérapie près d’un an auparavant. C’est le début d’une longue correspondance unilatérale, qui conduit progressivement Luke à découvrir des secrets trop longtemps enfouis. Tourmenté par les lettres de son épouse, obsédé par le besoin de découvrir qui les envoie, Luke en vient progressivement à remettre en question son mariage et sa famille.Parviendra-t-il, au-delà de la peine et de la souffrance, à envisager un avenir où l’amour subsiste envers et contre tout ? Est-il trop tard pour tenir ses promesses quand la personne qu’on aime a disparu ?

22 février 2017 : Aimer et prendre l’air, de Sophie Simon (JC Lattès)

aimer

Amy a épousé Jack lorsqu’elle était jeune actrice. Depuis ce temps, elle a grandi mais lui n’a fait que vieillir. Lorsqu’ils s’installent dans leur maison du Connecticut pour les vacances, elle s’apprête à le quitter, comme elle a déjà plusieurs fois essayé de le faire. Quand un couple d’amis lui aussi au bord de la rupture arrive dans la maison, rien ne se passe comme prévu.

Publicités

19 réflexions au sujet de « Rentrée Littéraire – Février 2017 : Les livres que je souhaite lire »

  1. Il y a BEAUCOUP de trop de superbes sorties ce mois-ci… Quasiment toutes celles que tu présentes me font envie !
    J’ai déjà lu le dernier Nicolas Barreau et je l’ai bien aimé, il est totalement dans la veine des deux premiers… Je me tâte encore pour les Amoureux de l’hôtel Montini chez Kero, je pense que ce serait une lecture feel good parfaite pour la période !
    Et mon dieu… Quand j’ai vu il y a quelques jours que Loulou Robert sortait la suite de Bianca, j’étais folle !

  2. J’ai découvert votre blog la semaine dernière et je suis séduite par vos choix de lecture, d’une certaine façon, ils me correspondent. Je n’ai qu’une envie, tous les lire, mais il faudra faire des choix, il n’y a pas assez d’heures dans une journée ni de jours dans la semaine!!!! Merci beaucoup pour ce partage

  3. Bonjour
    Je découvre votre blog aujourd’hui et grâce à vous je sais déjà quelle sera MA lecture de ce mois de février (peut être même deux) !!! Alors à coup sûr « Rendez vous au Cupcake café » car j’ai adoré la petite boulangerie et après je me laisserai peut être tenter par « Les amoureux de l’Hôtel Montini »
    Votre blog sera me petite trouvaille de la journée, et je pense que j’y viendrai souvent

    Bonnes lectures
    Stéphanie

  4. Waouh, un nouveai Kathryn Hughes ? Quelle bonne nouvelle ! Merci pour l’info.
    C’est vrai que les sorties de février sont ultra tentantes. J’ai prévu de lire « Quelqu’un à qui parler » et « La Mécanique de l’instant » mais je craquerais volontiers pour quelques titres en +…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s