Témoignage / Biographie

Arrête avec tes mensonges • Philippe Besson

image

J’ai croisé la route de Philippe Besson à plusieurs reprises. Le fait du hasard de la vie : nous avons une chose en commun. Pourtant, jamais encore je n’avais ouvert ses romans tout en ayant bien sûr la certitude que ce jour viendrait. Ce jour est venu avec son dernier roman que ma maman m’a fait dédicacer et m’a offert ensuite. Merci à elle pour ce beau cadeau.

Résumé …

De passage dans sa région natale, le narrateur, qui n’est autre que Philippe Besson, aperçoit au détour d’une rue une silhouette, un visage, dont la ressemblance avec son premier amour le frappe tel un coup de poignard. S’ensuit le récit de la rencontre, vingt-cinq ans plus tôt, entre deux adolescents que tout oppose : l’un, plutôt timide, est fils d’instituteur, élève studieux et lecteur chevronné ; l’autre est enfant de paysans, rebelle, charismatique et mystérieux, coqueluche des filles du lycée. Leur attirance est immédiate, sans équivoque. Leurs étreintes clandestines se déroulent dans un émerveillement teinté de culpabilité et de déni. Le secret qui les entoure n’en accentue que davantage l’intensité. Mais Thomas se montre incapable d’exprimer ses sentiments, d’accepter ce qu’il est. Il disparaît de la vie du narrateur aussi soudainement qu’il y était entré, laissant au jeune Philippe la blessure d’un premier amour au goût d’inachevé. Lorsque ce récit prend fin, des années après, l’auteur apprend avec une infinie tristesse que le Thomas si lumineux de sa jeunesse a passé sa vie à tenter de contrecarrer sa nature, à la dissimuler aux yeux de tous, précipitant ainsi sa fin tragique.

Mon avis …

« Arrête avec tes mensonges » signe donc ma rencontre littéraire avec l’auteur. On lit «roman» sur la couverture. En est-ce réellement un ? J’ai rarement lu un roman avec autant d’intime, de personnel. C’est sans doute ce qui rend ce récit aussi fort et bouleversant. Car autant vous le dire tout de suite, j’ai fini ce livre en larmes et je pense qu’il peut difficilement en être autrement. Philippe Besson se livre comme jamais auparavant, et pourtant, on comprend au fil des pages que chacun de ses précédents romans raconte un fragment de lui-même. Qu’on y trouve des indices de ce passé. Quand le moment viendra et que je les lirai, j’aurai donc cette vision-là. Celle d’être une lectrice qui sait à quoi peut renvoyer un élément, un nom, un lieu.

Parce que la vie est faite de hasards, Philippe Besson va croiser la route d’un homme et cette rencontre va lui renvoyer en plein visage le souvenir de son grand amour de jeunesse. Son premier amour, aussi. L’amour interdit, avec un garçon de son lycée. Un garçon qui lui semble inaccessible et qui va pourtant se révéler partager son attirance. L’auteur nous raconte leurs premiers regards, leurs premiers mots échangés, le choc qu’ils ont provoqué chez lui, car inattendus, et puis les semaines, les mois de rencontres clandestines, d’amour répété, de sentiments naissants et pourtant, cette relation insaisissable. Parce que Thomas, ce garçon avec lequel il partage tous ces moments, avec lequel il découvre aussi ce qu’est réellement l’amour, refuse de sortir du secret. Il refuse que quiconque apprenne leur relation. Parce qu’il n’en est pas possible autrement.

Il y a le milieu social, l’éducation, les projets d’avenir, le cercle d’amis. Tous ces éléments qui empêchent de dévoiler leur histoire. Alors Philippe se contente de ce qu’il reçoit. Sans chercher à brusquer Thomas, à lui imposer une vie et une identité dont il ne veut pas. En respectant son choix. Ils partagent ces moments précieux, intenses, où rien d’autre ne compte autour, tout en sachant que cela ne pourra pas conduire à autre chose. Thomas sait pertinemment qu’ils seront séparés. Philippe l’ignore encore, perdu dans son désir et dans l’amour qu’il ressent. C’est comme s’il était aveuglé par tout cela. Pourtant, la fin du lycée arrive, et rien ne sera alors plus jamais comme avant.

J’ai été profondément émue par ce récit, par l’histoire d’amour absolue que nous raconte l’auteur. Cet amour qui a incontestablement marqué sa vie. Qui l’a poursuivi à son insu, des années durant. Bouleversée aussi par le destin de Thomas Andrieux. Par sa vie, qu’on lui a imposée et de laquelle il n’a pas su sortir. Et évidemment bouleversée par cet amour et par ce destin qui a été le sien. Philippe Besson nous livre beaucoup de lui-même, et il nous permet aussi d’imaginer toutes ces vies gâchées par la peur de se dévoiler, par toutes ces personnes qui doivent choisir une vie loin de celle rêvée. C’est en quelque sorte la négation de ce qu’ils sont réellement. De ce dont ils rêveraient et de ce qui pourraient les rendre heureux. La fin m’a tout simplement brisé le cœur en mille morceaux. Soudainement, tous les doutes sont levés. Tout s’explique, et la tragédie est mise en lumière. On aimerait tant pouvoir réécrire l’histoire. Mais on peut simplement la garder, gravée en nous, parce qu’elle nous marque de cette façon-là.

Pour résumer …

Un récit qui bouleverse tant il livre l’intime, l’amour absolu et impossible, la vie et ses choix, ce qu’elle nous impose aussi. Philippe Besson livre une part de lui-même et raconte cet homme qu’il a aimé de façon bouleversante et infiniment belle tout en nous faisant prendre conscience du tragique de certaines vies gâchées par la peur et par les codes sociaux et familiaux.

Ma note : ★★★★★★
(18/20)

Publicités

13 réflexions au sujet de « Arrête avec tes mensonges • Philippe Besson »

  1. Je n’ai encore jamais lu cet auteur, mais ce que tu dis de son nouveau livre est vraiment très touchant…cet ouvrage semble t’avoir vraiment bouleversée, difficile de ne pas succomber après avoir lu ton billet!

  2. c’est une des plus belles histoires d’amour que j’ai lue
    je ne connaissais pas les livres de Philippe Besson même si je connais l’homme
    il est entré dans le cercle très fermé de mes auteurs français préférés, et ils sont peu nombreux, et j’arrive de la bibliothèque chargée de quatre de ses livres et j’ai bien l’intention de TOUT lire Philippe Besson
    merci Monsieur

  3. Je ne connaissais pas du tout l’auteur (pourtant il a l’air d’être connu ?) mais je me suis récemment penché sur son roman « Les passants de Lisbonne » que j’ai acheté après mon voyage là-bas. J’aime le côté autobiographique et je jetterai un œil à ce nouveau roman 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s