On My Wishlist

Parutions littéraires – Avril 2017

C’est désormais un rituel, je vous présente les parutions littéraires du mois qui m’intéressent et que j’aimerais beaucoup pouvoir lire. Au programme : de la littérature française et étrangère, des romans feel good et historiques. En bref, de bons moments de lecture en prévision !

05 avril : Minute Papillon, d’Aurélie Valogne (Mazarine)

A la mort de son père, Rose, 36 ans, se retrouve au chômage et voit son fils, qu’elle élève seule, quitter la maison. Elle accepte pour survivre de devenir la dame de compagnie de Colette, une riche excentrique et agoraphobe.

05 avril 2017 : La vie étoilée d’Ethan Forsythe, d’Antonia Hayes (Autrement)

Du haut de ses douze ans, Ethan Forsythe est un garçon pas comme les autres : très intelligent, il vit la tête dans les étoiles, rêve d’Einstein et de supernovas. Ethan ignore tout de son père, jusqu’au jour où il tombe sur une étrange lettre… Quel secret sa mère garde-t-elle enfoui ? Les meilleurs des parents peuvent parfois commettre l’irréparable.

05 avril 2017 : Les veines de l’océan, de Patricia Engel (Flammarion)

La vie est sombre pour Reina Castillo, colombienne exilée en Floride qui vient de perdre son jeune frère. A Crescent Keys, elle fait la rencontre de Nesto, lui même réfugié cubain souffrant de l’absence de ses enfants restés à la Havane. A deux, les douleurs de l’immigration peuvent peut-être s’estomper.

05 avril 2017 : Tout en bas de l’univers, de Joshilyn Jackson (HarperCollins)

Lassée de passer son enfance sur les routes avec sa mère Kai, Paula Vauss commet l’irréparable et Kai est envoyée en prison. Adulte, Paula, devenue avocate à Atlanta, n’a plus de contact avec sa mère mais lui verse régulièrement de l’argent. Mais, un matin, elle trouve dans sa boîte aux lettres une note de Kai lui indiquant qu’elle part en voyage. Paula décide alors de partir retrouver sa mère.

05 avril 2017 : La ferme du bout du monde, de Sarah Vaughan (Preludes)

Cornouailles, une ferme isolée au sommet d’une falaise. Battus par les vents de la lande et les embruns, ses murs abritent depuis trois générations une famille… et ses secrets.1939. Will et Alice trouvent refuge auprès de Maggie, la fille du fermier. Ils vivent une enfance protégée des ravages de la guerre. Jusqu’à cet été 1943 qui bouleverse leur destin. Été 2014. La jeune Lucy, trompée par son mari, rejoint la ferme de sa grand-mère Maggie. Mais rien ne l’a préparée à ce qu’elle y découvrira. Deux étés, séparés par un drame inavouable. Peut-on tout réparer soixante-dix ans plus tard ?

06 avril 2017 : Quand tu es parti, de Maggie O’Farrell (Belfond)

Nul ne sait ce qu’a vu Alice, ce matin-là, en arrivant à la gare d’Édimbourg, et qui l’a bouleversée au point de repartir immédiatement pour Londres. Au point, quelques heures plus tard, de vouloir mourir. Tombée dans un profond coma, au gré des flottements de sa conscience, la jeune femme se souvient : de l’amour fou avec John, un journaliste, fils d’un juif intégriste qui l’a renié ; de l’étrange enfant, puis de l’adolescente fragile et rebelle qu’elle a été ; de l’affection d’Elspeth, sa grand-mère, et des heurts avec sa mère, Ann, beauté froide et énigmatique. Et, tandis que la famille guette le moindre signe d’espoir, Ann est elle aussi rattrapée par le passé. La genèse de ce drame affleure…

06 avril 2017 : Mon midi, mon minuit, d’Anna McPartlin (Cherche-Midi)

Si vous vous reconnaissez dans l’une des 5 situations suivantes, ce roman est pour vous !
1. Il vous est déjà arrivé de danser dans des toilettes publiques, un test de grossesse négatif à la main.
2. Vous vous êtes déjà mise à pleurer après une aventure d’un soir.
3. Vous êtes déjà tombée amoureuse malgré vous.
4. Vous avez déjà eu l’impression d’être follement vivante, vous vous êtes aussi déjà sentie complètement idiote.
5. Vous n’avez encore jamais lu de livre capable de vous faire rire, pleurer et appeler votre meilleur(e) ami(e).

À la suite d’un drame, le monde d’Emma, jusqu’alors rempli de promesses, s’effondre. La jeune femme plonge dans le désespoir. Ses amis font alors bloc autour d’elle pour tenter de lui redonner le goût de vivre… Comment survivre à la perte et au chagrin ? Quel courage l’existence peut-elle parfois exiger de nous ? Après Les Derniers Jours de Rabbit Hayes, Anna McPartlin nous offre de nouveau un roman à la fois caustique et profondément émouvant. Servi par un style plein d’esprit et un humour irrévérencieux, Mon midi, mon minuit est une ode à la vie.

06 avril 2017 : Le vertige des falaises, de Gilles Paris (Plon)

Sur une île sauvage et désertée, Marnie, adolescente effrontée et fragile, vit au-dessus des falaises au cœur d’une imposante maison de verre et d’acier avec sa mère Rose et sa grand-mère Olivia, qui règne sur la famille et sur l’île tout entière. Des plaines aux herbes hautes, des sentiers au bord de mer, la nature se révèle aussi cruelle que les mystères trop longtemps ensevelis. Et si une seule personne détenait tous les secrets de cette famille et s’en libérait enfin ?

06 avril 2017 : La rencontre du dernier espoir, de Kelley York (Pocket Jeunesse)

Durant dix-huit ans, Vincent n’a cessé d’être trimballé de foyer en foyer. Quand Maggie le recueille, il pense avoir enfin trouvé son refuge. Mais il se trompe, une fois de plus. Brisé, Vince consulte Suicide Watch, un forum destiné à ceux qui songent à la mort. Il y rencontre Casper, tentée d’abandonner son combat contre le cancer, et le très discret Adam, qui se croit insignifiant. Vince va devoir faire un choix : vivre et affronter ses sentiments ou mourir sans savoir s’il aurait pu, un jour, goûter au bonheur.

06 avril 2017 : Le murmure du vent, de Karen Viggers (Les Escales)

Quand Abby rencontre Cameron, tout en lui l’agace. Biologiste, elle arpente seule la vallée des monts Brindabella pour observer le comportement des kangourous. Il est un jeune journaliste en quête d’un article pouvant susciter la polémique. Quand il cherche à la revoir, elle fait tout pour l’éloigner. Pourquoi prendrait-elle le risque d’être à nouveau blessée par la vie ? Un jour, elle rencontre une vieille dame, Daphne, qui a passé sa jeunesse dans ces montagnes et vient régulièrement se ressourcer dans cette nature si chère à son coeur. Malgré leur différence d’âge, les deux femmes se rapprochent. Avec délicatesse, Daphne essaye de sortir Abby de son marasme. Leur amitié leur permettra peut-être enfin de se libérer du passé et de sourire à l’avenir ?

07 avril 2017 : La cueilleuse de thé, de Jeanne-Marie Sauvage (Charleston)

Shemlaheila a vingt ans. Elle travaille dans une plantation de thé au Sri Lanka. Après le décès de sa mère, la jeune femme décide de s’enfuir en Angleterre, pour apprendre l’anglais et pouvoir ensuite revenir à la plantation comme vendeuse. Mais à Londres, Shemlaheila découvre une autre culture et d’autres envies.

17 avril 2017 : Petites surprises sur le chemin du bonheur, de Monica Wood (Kero)

Réticente au départ, Ona Vitkus, 104 ans, a fini par apprécier les visites à son domicile d’un jeune scout serviable. Lorsque ce dernier disparaît, son père Quinn lui succède. L’homme, meurtri par sa défaillance parentale, embarque la vieille femme dans un périple aux conséquences surprenantes pour l’un comme pour l’autre.

19 avril 2017 : Chaussette, de Loïc Clement et Anne Montel (Delcourt)

Chaussette arpente chaque jour la ville avec son chien Dagobert. Mais un matin, le voisin, prénommé Merlin, aperçoit la fillette qui est seule et se comporte de façon étrange. Il décide de la suivre pour tirer au clair cette histoire.

20 avril 2017 : En roue libre, de Lisa Owens (Belfond)

À presque trente ans, Claire a décidé de donner enfin du sens à sa vie. Étape 1 : démissionner de son poste dans la « communication créative ». Étape 2 : mettre ce temps libre à profit pour se sculpter un corps de déesse, courir les expos, raviver la flamme avec Luke, son amoureux de longue date. Étape 3 : PRO-FI-TER. Six mois plus tard, le bilan est cata : Claire erre chez elle en pyjama, se vautre dans l’autodépréciation et l’alcool, fouille les réseaux sociaux à la recherche d’indices sur l’infidélité supposée de Luke, commet une gaffe irréparable avec sa mère. Même ses amis les plus solidaires commencent à laisser filtrer un début de ras-le-bol devant son comportement d’ado paresseuse. Claire le sent : la situation lui échappe.

20 avril 2017 : Leopard Hall, de Katherine Scholes (Belfond)

Anna Emerson, secrétaire de vingt-cinq ans, s’apprête à quitter Melbourne pour retourner sur sa terre natale du Congo : Karl, son père qu’elle n’a pas revu depuis dix-huit ans, est malade. Sur le lit de mort du vieil homme, Anna fait un serment : veiller sur Leopard Hall, sa villa remplie d’oeuvres d’art pillées aux Africains. Mais tout est remis en question lorsqu’elle découvre que Karl n’est pas son père biologique. Pourquoi sa mère ne lui a-t-elle rien dit ? En quête d’indices sur son passé, Anna se lance sur les pistes aux côtés d’Eliza, mystérieuse photographe américaine. Mais dans ce pays fraîchement indépendant, livré aux rebelles simbas, les tensions sont vives, parfois sanglantes, et les deux femmes voient leurs chemins se séparer brutalement…

20 avril 2017 : Une amie très chère, de Anton Disclafani (Denoël)

Texas, années 50. Les frasques innombrables de Joan Fortier, grande, blonde et riche, défraient la chronique. Tous les hommes la désirent et toutes les femmes rêvent de lui ressembler. Mais derrière le vernis du physique parfait et de la vie idéale se cache en réalité une personnalité complexe et tourmentée. La seule personne à avoir compris cela est Cece Buchanan, sa meilleure amie. Dévouée à Joan depuis leur plus tendre enfance, liée à elle par un inavouable secret, Cece lui tient lieu autant de chaperon que de complice, acceptant de couvrir toutes ses excentricités. Au point de mettre en danger son propre mariage.

21 avril 2017 : La petite librairie des coeurs brisés, de Annie Darling (Milady)

Amoureuse des livres depuis toujours, Posy travaille dans une vieille librairie londonienne et passe son temps à lire des romans d’amour. À la mort de l’excentrique propriétaire des lieux, elle hérite de cette institution qui périclite à vue d’oeil. Posy remue ciel et terre pour éviter la faillite et fonder la librairie de ses rêves, spécialisée dans les romans d’amour, Au bonheur des tendres. Mais Sebastian, le petit-fils de la défunte propriétaire – et accessoirement le plus grossier des Londoniens – est bien décidé à faire de sa vie un enfer : ses goûts littéraires et ses intérêts sont opposés aux siens. Alors que Posy se démène pour sauver la librairie, elle tombe bien malgré elle sous le charme de son ennemi juré…

Certains livres vous font-ils envie ?

Publicités

15 réflexions au sujet de « Parutions littéraires – Avril 2017 »

  1. Coucou ! Merci beaucoup car il y a certains livres qui me font envie comme En roue libre et La petite librairie des coeurs brisés ! Par ailleurs, ce dernier me fais penser à un livre qui me tente mais je n’ai plus autant les moyens … Dommage !

  2. Je me laisserai bien tentée par Chaussette! Par contre La ferme du bout du monde est une grosse déception… abandon de lecture. Une lecture trop banale et qui m’a vite ennuyée

  3. J’ai lu la ferme du jour bout du monde, sympa mais rien d’exceptionnel. Je suis en train de lire Gilles Paris et lirai aussi Karen Viggers. Et tu ne l’as pas dans la liste mais il va y avoir également le dernier Lévy!!!!

  4. Je lis actuellement Minute Papillon !
    Très envie de découvrir notamment Mon midi, mon minuit et En roue Libre…
    Et aussi pourquoi pas La petite librairie des coeurs brisés 🙂

  5. Je suis en train de lire La ferme du bout du monde, c’est un roman qui aurait pu être édité chez Charleston ! La rencontre du dernier espoir me fait beaucoup penser au Vide de nos coeurs publié chez New Way..

  6. c’est toujours comme ça en Avril, on sort de la rentrée de Janvier et on pense être tranquille pour écluser sa PAL, et boum! plein de superbes sorties!
    Je vais lire le Maggie O’Farrell, j’aime beaucoup cette auteure!

  7. j’avoue que le nouveau livre d’aurélie valognes me fait envie mais j’aimerai découvrir ses autres romans avant car je n’ai lu que « mémé dans les orties ». après, il est vrai qu’il y a tellement d’autres livres qu’on ne sait plus où mettre la tête. pour ce mois ci je vais craquer pour le tome 6 de marked men de jay crownover qui sort le 20 =) et après il n’y a pas de nouvelles parutions. ah si! « Moi, simon, 16 ans, homo sapiens » de Becky Albertalli qui est sorti aujourd’hui =) sinon j’ai craqué pour « une bouche sans personne » de Gilles Marchand et « Les jours de mon abandon » de Elena Ferrante =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s