Parutions Poches

Ces livres que j’ai aimés et qui sortent en poche – Mai 2017

En mai, vous trouverez en librairie plusieurs livres que j’avais eu l’occasion de lire lors de leur sortie en grand format et que je garde dans ma mémoire. C’est donc l’occasion ou jamais pour les découvrir à petit prix !

04 mai 2017 : La librairie de l’île, de Gabrielle Zevin (Pocket)

Ma chronique (20/20)

A.J. Fikry est libraire sur une petite île du Massachusetts, Alice Island. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il traverse une mauvaise passe. Il a perdu sa femme dans un terrible accident de la route; son commerce La Librairie de l’île enregistre ses pires résultats depuis sa création et il vient de se faire dérober une édition originale des poèmes d’Edgar Allan Poe. A.J. s’isole au milieu des épreuves et programmes de publication qu’il n’ouvre même plus, et cède aux sirènes de l’alcool, à leur promesse de repos et d’oubli. Jusqu’au soir où il découvre un couffin dans sa librairie. Un bébé que sa mère a abandonné là avec un mot : « Je tiens à ce qu’elle grandisse entourée de livres et de gens pour lesquels la lecture compte. » Investi de cette mission, A.J. entrevoit la possibilité d’un nouveau bonheur. Il se rapproche de la population de l’île, réserve un accueil plus chaleureux à une charmante représentante de chez Knightley, et retrouve la flamme qui l’a toujours animé pour les livres. Car la vie vaut bien qu’on s’accorde une seconde chance…

10 mai 2017 : Les yeux couleur de pluie, de Sophie Tal Men (Livre de Poche)

Ma chronique (14/20)

Les tribulations d une étudiante en médecine, affectée à Brest du jour au lendemain. Le bout du monde à ses yeux… Pour Marie-Lou, c’est une nouvelle vie qui commence, loin des siens, de ses montagnes… L’insouciance et la légèreté de ses vingt-cinq ans se mêleront à la dure réalité de l’hôpital, des gardes aux urgences, du contact avec la maladie. Au beau milieu de la nuit, cette savoyarde en ciré jaune croisera Matthieu, surfeur et accessoirement interne d’ORL. Ce loup solitaire, mystérieux et poétique, arrivera t-il a lui faire une place dans sa vie ?

18 mai 2017 : Lettres à Stella, de Iona Grey (Pocket)

Ma chronique (20/20)

À la nuit tombée, fuyant la violence de son compagnon, une jeune femme court dans les rues glacées de Londres. Jess n’a nulle part où aller. Surgissant dans une ruelle déserte, elle trouve refuge dans une maison abandonnée. Le lendemain matin, le facteur glisse une lettre mystérieuse par la porte. Incapable de résister à la tentation, Jess ne peut s’empêcher de la lire et se retrouve plongée dans une histoire d’amour d’un autre temps. 1943. Dans une église de Londres bombardée par le Blitz, Stella rencontre Dan, un aviateur américain. Très vite, ils sont irrésistiblement attirés l’un par l’autre. Leur histoire est a priori impossible. Rien ne joue en leur faveur : elle vient de se marier à un pasteur, lui n’a qu’une chance sur cinq de sortir vivant de cette guerre. Perdus et sans repères, la seule chose à laquelle les deux amants peuvent s’accrocher sont les lettres qu’ils s’écrivent, promesses d’un bonheur à venir. Le temps a passé, le destin est cruel, mais Jess est déterminée à savoir ce qui leur est arrivé. Inspirée par cet amour, portée par son enquête, elle trouvera à son tour les clefs d’un avenir meilleur.

19 mai 2017 : Après toi, de Jojo Moyes (Milady)

Ma chronique (17/20)

Un an et demi après la fin du tome 1, Lou quitte sa ville natale où elle est la cible de critiques. Elle commence une nouvelle vie à Londres.

24 mai 2017 : Sweet Mama’s Café, de Elaine Hussey (HarperCollins)

Ma chronique (20/20)

1969, Biloxi Le Sweet Mama’s Café. C’est là qu’on peut déguster le meilleur Amen cobbler du Mississippi, cette délicieuse pâtisserie que Sweet Mama confectionne depuis plus de cinquante ans. C’est là aussi que vit Sis Blake, auprès de la figure lumineuse et protectrice de sa grand-mère. Un endroit où la jeune femme peut oublier la dureté de la vie et les responsabilités qui pèsent sur ses épaules depuis l’âge de quatorze ans. Depuis la mort de ses parents. Un jour, Sis fait une découverte qui bouleverse son univers : de vieux ossements humains, enterrés dans le jardin de Sweet Mama. Pour percer ce mystère et arracher au silence les secrets qu’on lui a cachés, elle plonge dans le passé familial, cherchant à découvrir ce qui est arrivé, bien des années plus tôt.

31 mai 2017 : Célibataire longue durée, de Véronique Poulain (Livre de Poche)

Ma chronique (16/20)

Vanessa Poulemploi approche de la cinquantaine et doit relever un triple défi : gagner sa vie, trouver l’amour et se marier. Pas facile pour une femme qui tousse bruyamment, jure, fume, abuse de la charcuterie, de l’ail et du camembert, mange avec les doigts et raconte sa vie à tout le monde.

Publicités

14 réflexions au sujet de « Ces livres que j’ai aimés et qui sortent en poche – Mai 2017 »

  1. Je ne connais qu’un livre de ta liste mais je ne l’ai pas lu, c’est Après Toi sinon je n’en connais aucun, mais je vais peut-être me laisser tenter par La librairie de l’île, Sweet Mama’s Café 🙂
    Bisous,
    Ludivine de ladiesColocBlog.

  2. Des lectures parfaites pour les nombreux voyages qui se profilent à l’horizon! Je n’avais pas entendu parler de Sweet Mama’s Café mais il me tente énormément. Merci pour cette sélection top.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s