Essais

Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe • Chimamanda Ngozi Adichie

Chimamanda Ngozi Adichie est une auteur que je suis avec attention notamment pour son engagement féministe. J’ai lu il y a plusieurs mois Nous sommes tous des féministes et il m’a semblé évident de lire ce nouvel essai de l’auteur, toujours sur ce thème. J’ai également lu ce livre dans le cadre du jury du Grand Prix de l’Héroïne Madame Figaro.

Résumé …

À une amie qui lui demande quelques conseils pour élever selon les règles de l’art du féminisme la petite fille qu’elle vient de mettre au monde, Chimamanda Ngozi Adichie répond sous la forme d’une missive enjouée, non dénuée d’ironie, qui prend vite la tournure d’un manifeste. L’écrivain nigériane examine les situations concrètes qui se présentent aux parents d’une petite fille et explique comment déjouer les pièges que nous tend le sexisme, à travers des exemples tirés de sa propre expérience. Cette lettre manifeste s’adresse à tous : aux hommes comme aux femmes, aux parents en devenir, à l’enfant qui subsiste en nous et qui s’interroge sur l’éducation qu’il a reçue. Chacun y trouvera les clés d’une ligne de conduite féministe, qui consiste à croire en la pleine égalité des sexes et à l’encourager.

Mon avis …

Il s’agit d’une lettre que l’auteur a écrit à une amie à elle après que cette dernière lui ait demandé des conseils dans l’éducation de sa fille, afin de s’assurer qu’elle sache lui transmettre des valeurs féministes. Evidemment, on ne peut pas demander ce genre de choses à une femme comme Chimamanda Ngozi Adichie sans imaginer qu’elle va le transformer en livre, publié et lu ensuite dans le monde entier. Parce qu’elle est comme ça, et c’est même le premier exemple de son engagement : s’assurer d’appliquer elle-même ce qu’elle prône et de se faire entendre, en tant que femme.

J’ai bien entendu adoré cet essai, du début à la fin. Les mots de cette auteur sont toujours tellement inspirants. J’étais même obligée d’arrêter ma lecture quasiment à chaque page pour échanger au sujet de ce que je lisais avec les personnes autour de moi. Elle nous pousse à la réflexion, à nous positionner nous-même au sujet du féminisme et à raisonner sur notre propre éducation et sur celle que nous aimerions transmettre à nos enfants.

Chaque petite fille du monde entier devrait entendre les mots de l’auteur. Ce livre devrait être enseigné dans les écoles. Pour que plus jamais une petite fille dans ce monde n’oublie qu’elle a le droit d’être unique, spéciale, d’avoir ses goûts, ses rêves, ses plaisirs, qu’ils correspondent ou non à ce que la société aimerait attendre d’elle. Chaque fille de ce monde devrait savoir qu’elle peut jouer avec des camions, souhaiter s’habiller en pantalons, avoir une grande carrière, un mari respectueux et aimant, une égalité au sein de son mariage. Aucune femme ne devrait à avoir à dépendre d’un homme pour exister, pour réussir.

Ce livre, c’est aussi l’idée que par l’éducation, l’égalité entre hommes et femmes peut se concrétiser. Parce que c’est en acceptant son enfant comme il est, en l’encourageant à être lui-même, en apprenant à sa fille qu’elle est l’égale des garçons, en lui conseillant de se battre pour ses idées et pour les faire entendre, qu’elle pourra à son tour transmettre ces valeurs à ses propres enfants, qu’ils soient filles ou garçons.

Ce livre est extrêmement engagé, vous l’aurez compris. Et j’ai adhéré à chacune de ses idées, même les plus innovantes. J’aime l’esprit de cette femme, j’aime son combat, je m’y retrouve à part entière. J’aime l’idée que chaque femme de cette terre peut changer les choses, qu’on peut, à nous toutes, espérer qu’un jour, l’égalité parfaite entre les sexes existera. Parce que c’est cela, le féminisme.

Pour résumer …

Les essais de Chimamanda Ngozi Adichie sont toujours une source immense d’inspiration grâce à ses mots percutants et ses idées nouvelles et fortes. Chaque fille devrait, à sa naissance, se voir offrir un tel livre, qui l’accompagnerait en grandissant. Pour qu’un jour, l’égalité entre femmes et hommes existe réellement.

Ma note : ★★★★★★
(20/20)

 

Publicités

10 réflexions au sujet de « Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe • Chimamanda Ngozi Adichie »

  1. Je l’ai lu et chroniqué le mois dernier et j’ai adoré! Je suis prof et tout à fait d’accord, on devrait l’étudier à l’école! 😉 J’ai aussi lu son autre essai et j’ai maintenant hâte de lire ses roman, Americanah est dans ma PAL.

  2. C’est une féministe que j’ai étudié en cours de politique, elle a l’air d’une personne géniale avec des idées comme il en faudrait plus. Je dois absolument lire ce livre, il a l’air passionnant. Promis, dès que je suis en vacances, je m’y mets !! 😀
    Camille

  3. Lu, adoré, chroniqué ! Elle est passionnante et met des mots simples sur des concepts qui peuvent nous paraitre difficiles à aborder au premier abord. Elle nous rappelle que le féminisme et l’éducation c’est avant tout une affaire de bon sens !

  4. J’aurais aimé que vous donniez des exemples concrets des propositions faites par l’autrice de ce livre, afin de m’en faire une meilleure impression. Néanmoins, je suis contente d’avoir découvert ce livre (que je ne connaissais pas) grâce à vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s