Chick-lit

Ma vie (pas si) parfaite • Sophie Kinsella

J’ai beau avoir lu pratiquement tous ses romans, je ne me lasse jamais de Sophie Kinsella. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’attends chaque année la parution de son nouveau roman. J’étais un peu (beaucoup) déçue de la couverture de ce dernier titre en français mais je remercie beaucoup Belfond de m’avoir envoyé ce roman, sorti début mai.

Résumé …

La vie à Londres. Du fond de son Somerset natal, Katie en a tellement rêvé, et aujourd’hui, ça y est ! À elle les soirées branchées, les restos fashion, le job de rêve dans une grande agence de pub… Certes, elle vit en coloc à deux heures du centre. Certes, son budget est si serré qu’elle se nourrit essentiellement de nouilles instantanées. Certes, sa boss est un cauchemar. Mais plutôt mourir que de renoncer à cette vie géniale, surtout si elle peut instagramer son mokaccino hors de prix. Mais ce que Katie ignorait, c’est qu’à la capitale, tout va plus vite. Y compris se faire virer. Retour à la case départ : la campagne. Pas question de se laisser abattre. Londres ne veut pas d’elle ? Katie va faire de la ferme familiale l’endroit le plus hype de tout le Royaume-Uni. Tellement hype qu’il pourrait bien attirer les hipsters de la capitale et, avec eux, de vieilles connaissances…

Mon avis …

J’ai beau adorer L’accro du shopping, il est vrai que je suis particulièrement heureuse quand sort un livre autre que cette saga afin de découvrir une nouvelle héroïne de l’auteur, son caractère et sa vie. J’ai eu l’impression que Ma vie (pas si) parfaite ressemblait beaucoup aux autres livres de l’auteur, ce qui me permet de dire que les fans de ses romans ne seront pas déçus. Elle y reprend ses thèmes favoris : la vie professionnelle, les maladresses, l’humour. Katie est cependant un peu plus posée que d’autres héroïnes qu’elle a pu inventer par le passé. Elle rêve de réussir mais a du mal à se faire sa place en arrivant à Londres. C’est pourtant une jeune femme pleine d’idées, talentueuse, volontaire, mais il est difficile de ne pas se faire marcher sur les pieds dans un univers aussi impitoyable que celui des grandes entreprises. Alors même qu’elle rêvait depuis toute petite de se faire une place en ville, Katie va finalement réaliser que la campagne peut lui apporter beaucoup, et que cela constitue une partie d’elle-même.

J’ai trouvé Katie attachante, et j’ai pu retrouver dans l’écriture beaucoup d’humour. Comme toujours, j’ai plusieurs fois rigolé à voix haute, ce qui m’arrive presque seulement avec les romans de Sophie Kinsella. Je n’avais qu’une seule envie quand je le reposais : reprendre ma lecture ! Ce qui m’a le plus touché, c’est sans doute la vie que découvre Katie en arrivant à Londres. Alors même qu’elle rêvait de soirées à répétition, de restaurants gastronomiques, d’un groupe d’amis passionnants et d’une vie débordante, elle réalise que ce n’est pas si simple en réalité.

Difficile de tenir le rythme face au coût de la vie londonienne, obligée de vivre en collocation avec des personnes pour le moins particulières, compliqué de rencontrer de véritables amis .. Pour tous ceux qui ont déjà déménagé seuls loin de leur famille, il est évident que ce qu’elle traverse saura leur parler. J’ai pu me sentir très proche d’elle en cela, d’ailleurs. Alors, pour ne pas avouer à ses proches ce qu’elle vit réellement, elle s’invente une vie, un appartement qui est en rénovation, des photos instagram qui ne représentent pas son quotidien … Il y a une grande frustration chez elle de voir que ses rêves ne se réalisent pas vraiment. Comme si elle passait à côté de sa vie rêvée.

Comme dans Samantha bonne à rien faire, Sophie Kinsella nous montre que le bonheur n’est pas forcément dans la réussite, l’argent ou encore les restaurants hors de prix. Cela passe au contraire par des petits bonheurs, un épanouissement dans sa vie personnelle même si cela ne correspond pas forcément aux vies parfaites qui semblent circuler sur les réseaux sociaux. Elle nous dévoile ce que cachent souvent les apparences, à savoir des fêlures et des difficultés. Ce livre a beau être un roman léger, il n’en demeure pas moins porteur de jolis messages, énoncés avec humour et subtilité.

Pour résumer …

Quand on ne sait plus quoi lire et que soudainement, on plonge dans un Sophie Kinsella, on ne peut plus sortir de sa lecture. Son talent est là : de nous captiver pendant 500 pages, de nous entrainer dans les péripéties amusantes d’une héroïne qui nous ressemble et de transmettre de chouettes messages pour profiter de notre vie telle qu’elle est vraiment. Le livre parfait pour cet été, c’est celui-ci !

Ma note : ★★★★★☆
(16/20)

Publicités

7 réflexions au sujet de « Ma vie (pas si) parfaite • Sophie Kinsella »

  1. Ce livre est dans ma PAL et sera certainement ma prochaine lecture pour demain. Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à rire à haute voix avec les livres de cette autrice 😀 (Certains de ceux de Gilles Legardinier également, mais c’est tout). En tout cas Sophie Kinsella est vraiment une valeur sûre, je peux acheter ses romans les yeux fermés.

  2. Il m’a vraiment fait rire, et peut-être plus que d’habitude, pour avoir vécu un an près de Londres et pour connaître au quotidien les tracas des trains de banlieue jamais à l’heure/et bondés, ainsi que le lot des stagiaires !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s