On My Wishlist

Rentrée littéraire 2017 • Parutions Septembre

Après les parutions du mois d’août, déjà nombreuses, je vous propose aujourd’hui une sélection de romans à paraître en septembre 2017 à l’occasion de la rentrée littéraire.

06 septembre 2017 : Paroles d’honneur, de Leïla Slimani et Laetitia Coryn (Les Arènes)

Rabat, été 2015. Suite à la parution de son livre « Dans le jardin de l’ogre », un roman cru et audacieux qui aborde la thématique de l’addiction sexuelle, Leila Slimani part à la rencontre de ses lectrices marocaines. Face à cette écrivaine franco-maghrébine décomplexée qui aborde la sexualité sans tabou, la parole se libère. Au fil des pages, l’auteur recueille des témoignages intimes déchirants qui révèlent le malaise d’une société hypocrite dans laquelle la femme ne peut être que vierge ou épouse, et où tout ce qui est hors mariage est nié : prostitution, concubinage, homosexualité. Le code pénal punit toute transgression : un mois à un an de prison pour les relations hétérosexuelles hors mariage, six mois à trois ans de prison pour les relations homosexuelles, un à deux ans de prison pour les adultères. Soumises au mensonge institutionnalisé, ces femmes nous racontent les tragédies intimes qui égrènent leurs vies et celles des femmes qui les entourent : IVG clandestines, viols, lynchages, suicides. Toutes sont tiraillées entre le désir de se libérer de cette tyrannie et la crainte que cette libération n’entraîne l’effondrement des structures traditionnelles. A travers cette BD, il s’agit de faire entendre la réalité complexe d’un pays où l’islam est religion d’Etat. Et où le droit des femmes passera, avant tout, par la défense de leurs droits sexuels.

06 septembre 2017 : Mischling, de Affinity K (Actes Sud)

Pearl et Stasha ont douze ans, sont jumelles. Deux jeunes filles ordinaires. Mais pour les nazis, elles ont une particularité : ce sont des Mischling, des sang-mêlé. C’est à ce titre qu’elles sont déportées à Auschwitz, à l’automne 1944, où le tristement célèbre docteur Mengele les sélectionne pour leur faire subir des expériences médicales. Face à l’horreur, les sœurs se réfugient dans l’imagination, la complicité naturelle qui les unit. L’hiver arrivé, et l’armée russe approchant, Pearl disparaît mystérieusement. Ignorant si elle est toujours en vie, Stasha décide, à la libération du camp, de partir à sa recherche.

07 septembre 2017 : La salle de bal, de Anna Hope (Gallimard)

Hiver 1911. Ella est internée à l’asile de Sharston, dans le Yorkshire. Si elle espère d’abord être rapidement libérée, elle finit par s’habituer à la routine de l’institution. Hommes et femmes travaillent et vivent chacun de leur côté, ils sont néanmoins réunis chaque vendredi dans une salle de bal. La jeune femme fait connaissance avec John, un Irlandais mélancolique dont elle s’éprend.

13 septembre 2017 : Marche à l’étoile, de Hélène Montardre (Rageot)

À 150 années de distance, un jeune esclave enfui d’une plantation du Sud des États-Unis et son descendant, un Américain d’aujourd’hui, entament une traversée. Des montagnes aux vastes plaines, des marécages aux grands fleuves, Billy marche sans répit, traqué par un chasseur d’esclaves. Son but, son étoile : conquérir sa liberté. D’une petite chambre new-yorkaise aux quartiers bourgeois de Bordeaux, Jasper avance dans les pas de son ancêtre. Sa quête : comprendre qui il est.

14 septembre 2017 : Le royaume du crépuscule, de Steven Uhly (Presses de la Cité)

Il y a Margarita, juive polonaise enceinte qui tue un lieutenant nazi pour venger la mort de son époux et déclenche alors une terrible opération de représailles ; le couple Kramer, fermiers allemands qui recueillent et cachent la jeune femme ; Lisa, la petite fille qui verra le jour à la ferme et sera élevée comme une Kramer ; et il y aussi Anna, jeune juive allemande écartée de la Shoah par un officier SS qui la désire ; Shimon, son fils né d’un viol collectif ; Sarah, Ruth et tant d’autres, qui tentent de reprendre pied après les camps ; Peretz Sarfati, l’Israélien qui veut faire émigrer en Palestine ses coreligionnaires rescapés et qui tombe éperdument amoureux d’Anna… Et il y a l’Histoire « avec une grande hache », qui emmêle et concasse et tisse cette immense saga historique entre l’Allemagne, les Carpates, la Pologne et Israël.

21 septembre 2017 : L’aube sera grandiose, d’Anne-Laure Bondoux (Gallimard Jeunesse)

Titania emmène sa fille, Nine, seize ans, dans une mystérieuse cabane au bord d’un lac. Il est temps pour elle de lui dévoiler des événements de sa vie qu’elle lui a cachés jusqu’alors. Nine écoute, suspendue aux paroles de sa mère. Flash-back, anecdotes, personnages flamboyants, récits en eaux troubles, souvenirs souvent drôles et parfois tragiques, bouleversants, fascinants secrets… Peu à peu jaillit un étonnant roman familial, qui va prendre, pour Nine, un nouveau tour au matin..

22 septembre 2017 : Lait et miel, de Rupi Kaur (Charleston)

Un ensemble de poèmes en prose invitant le lecteur à naviguer à travers les moments les plus amers, mais également doux de l’existence.

22 septembre 2017 : Forbidden, de Tabitha Suzuma (Milady)

Il ne reste plus grand-chose de la famille Whiteley. Le père a refait sa vie à l’autre bout du monde, la mère essaie d’en faire autant. Elle dépense plus d’argent chaque mois en alcool et en fringues qu’en pension alimentaire pour ses cinq enfants. Dans la débâcle, les deux aînés, Maya et Lochan, seize et dix-sept ans, décident de prendre les choses en main. En effet, si les services sociaux s’en mêlent, ils seront séparés, placés dans des foyers aux quatre coins du pays. Luttant ensemble pour maintenir leur famille unie, ils partagent les mêmes joies et les mêmes peines. Mais peuvent-ils vraiment s’avouer ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre ?

27 septembre 2017 : Dernier train pour Canfranc, de Rosario Raro (Kero)

A la gare de Canfranc en 1943, un réseau de résistants franco-espagnols dont font partie le chef de douane Laurent Juste, le contrebandier Durandarte et la femme de chambre Jana, a pour mission de faire passer clandestinement des personnalités comme Joséphine Baker, Marc Chagall et Alma Maheler. Malheureusement un nouveau commandant, le major Gröber, est envoyé sur place et Durandarte est arrêté.

28 septembre 2017 : Eleanor Oliphant va très bien, de Gail Honeyman (Fleuve Editions)

Eleanor Oliphant est un peu spéciale. Dotée d’une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu’elle les pense, sans fard, sans ambages. Fidèle à sa devise  » Mieux vaut être seule que mal accompagnée « , Eleanor évite ses semblables et préfère passer ses samedis soir en compagnie d’une bouteille de vodka. Rien ne manque à sa vie minutieusement réglée et rythmée par ses conversations téléphoniques hebdomadaires avec  » maman « . Mais tout change le jour où elle s’éprend du chanteur d’un groupe de rock à la mode. Décidée à conquérir de l’objet de son désir, Eleanor se lance dans un véritable marathon de transformations. Sur son chemin, elle croise aussi Raymond, un collègue qui sous des airs négligés, va lui faire repousser ses limites..

Publicités

15 réflexions au sujet de « Rentrée littéraire 2017 • Parutions Septembre »

  1. J’ai beau fouiller partout à la recherche de sorties sur la Seconde Guerre mondiale, tu parviens toujours à en trouver plusieurs qui m’ont échappés… mais quel est ton secret ? ^^ Du coup, j’ai noté 3 titres et je t’en remercie infiniment 🙂
    Gros bisous

  2. Je suis très tentée par « La salle de bal » d’Anna Hope. J’avais bien aimé son précédent « Le chagrin des vivants ».

  3. Superbe sélection. Je suis très tentée par le nouveau Leila Slimani, le dernier Anne Laure Bondoux et Eleanore Oliphant va très bien à l’air bien cocasse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s