Contemporain

Sa mère • Saphia Azzeddine

Saphia Azzeddine est une auteur que j’ai découverte avec Bilqiss il y a bientôt deux ans. J’avais donc très envie de lire son nouveau roman et je tiens à remercier Stock pour cet envoi. Ce livre est en librairie depuis le 23 août dernier.

Résumé …

Marie-Adélaïde, née sous X, a la rage au ventre ; elle a un destin, mais ne sait pas encore lequel. Pas celui de caissière à La Miche Dorée. Pas non plus celui de ses rares copines, certaines connues en prison, d’autres camarades de galère et d’errance. Serait-ce celui de nounou des enfants impeccables de la Sublime ? Ou celui de retrouver sa mère coûte que coûte ? Son destin, elle va le chercher avec les moyens dont elle dispose : le culot, la parole qui frappe, l’humour cinglant, l’insoumission à son milieu, la révolte contre toutes les conventions. C’est une héroïne de notre temps.

Mon avis …

J’avais très envie d’adorer ce roman, comme j’avais adoré Bilqiss. Pourtant, il s’est avéré que j’ai eu beaucoup de difficultés à avancer dans ma lecture, et encore plus pour apprécier cette histoire. Marie-Adélaïde est un personnage particulier, marqué par son abandon et sa naissance sous X. Par ces familles qu’ils l’ont accueillie sans amour, alors qu’elle n’était qu’enfant. Par cette société dans laquelle elle n’arrive pas à réellement trouver sa place. Dans laquelle on aimerait lui donner une situation qu’elle n’a pas réellement désirée.

Nous la suivons dans son quotidien de femme que l’on appelle « déclassée », qui observe une classe sociale à laquelle elle n’appartient pas, qui enchaine les jobs alimentaires à la Miche Dorée, dans des familles aisées. Le long de son séjour en prison, aussi, et des rencontres qu’elle va faire. Elle a des convictions, elle est cultivée, mais elle se cache, pour ne pas trop en dévoiler. En fond de cette histoire, il y a toujours cette figure maternelle, inconnue mais comme obsédante. Elle ignore qui est cette mère qui l’a abandonnée et cela l’empêche de savoir qui elle est.

J’ai retrouvé la plume acérée de Saphia Azzeddine, sans concession, sans tabou, vive et crue. Cela peut déranger et j’avoue que je n’ai pas toujours été sensible à ses mots dans ce roman-là. Il y a de la rage et un regard critique sur la société qui nous entoure, et le sujet de l’abandon et des origines a été traité avec une distance volontaire qui m’a un peu gênée. L’auteur aborde beaucoup de thèmes et il m’a manqué une ligne directrice plus forte et davantage d’intensité dans certains aspects de l’histoire.

Pour résumer …

Ce nouveau roman n’a pas été pour moi aussi fort que Bilqiss. L’héroïne a de la rage en elle et un regard incisif sur la société. La recherche d’une mère et les marques d’une naissance sous X sont la trame de fond de ce livre qui n’a pas su me toucher comme je l’aurais espéré.

Ma note : ★★★☆☆☆
(10/20)

Publicités

4 réflexions au sujet de « Sa mère • Saphia Azzeddine »

  1. Cette lecture fut une petite déception pour moi aussi… dommage, c’était la première fois que je lisais cette auteure. Cela dit, je ne vais pas m’arrêter là et lire Bilqiss prochainement !

  2. Déçue également alors que j’avais beaucoup aimé Bilqiss.
    Le récit est vif, mais je me suis lassée de ces piques systématiques sur tout et tout le monde, et la fin « Cendrillon » sort de nulle part…Dommage!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s