Jeunesse

La pyramide des besoins humains • Caroline Solé

Un titre et un résumé hors du commun ont suffi à me rendre curieuse de découvrir ce roman jeunesse. Je remercie L’Ecole des Loisirs de m’avoir fait parvenir cet ouvrage.

Résumé …

L’ensemble des besoins des êtres humains peut être classé en cinq catégories. Aujourd’hui, cette théorie est le principe d’un nouveau jeu de télé-réalité : La pyramide des besoins humains. Nous sommes 15 000 candidats, et dans cinq semaines il n’en restera plus qu’un. Et moi dans tout ça ? Disons que je m’appelle Christopher Scott. Disons que j’ai dix-huit ans. Que j’habite sur un morceau de carton, dans la rue, à Londres. Enfin, peu importe mon nom, peu importe mon âge. Je suis le candidat no 12778. Je n’existe pas encore. Mais je risque fort de devenir quelqu’un, et même quelqu’un de célèbre. Et c’est bien ça le pire.

Mon avis …

Imaginez un jeu dans lequel chacun pourrait se mettre en scène via un réseau social. Une nouvelle forme de télé-réalité, en quelques sortes. Ce que personne n’avait prévu, c’est qu’un jeune sans abri allait participer et publier ce qui caractérise sa vie : la misère, la pauvreté, la vie dehors. Alors que d’autres affichent leur corps, leur argent, leur cercle familial, leur vie confortable, il choque, bouscule une société bien établie avec quelques photos de son environnement et des textes crus pour les illustrer, sans jamais se prendre lui-même en photo. C’est dans l’anonymat le plus total qu’il va donc devenir la célébrité du moment.

Ce roman raconte la vie d’une personne sans domicile fixe. Le personnage principal de ce roman est un adolescent qui a décidé de fuguer de chez lui pour aller vivre dehors. L’auteur nous donne quelques indices permettant d’expliquer sa décision, mais on comprend bien que le sujet n’est pas là. Peu importe les raisons pour lesquelles il a choisi de quitter sa petite vie tranquille, il l’assume. Jour après jour, il dort sur un carton, accompagné de Jimmy, l’homme qui deviendra son ami. C’est avec une certaine dureté que Caroline Solé raconte ce qu’est la vie de rue, et en cela je crois que ce roman bousculera chaque lecteur.

Avec le sujet du jeu de la télé-réalité et des réseaux sociaux, ce roman est aussi une réflexion sur le regard de l’autre. Sur l’importance que la société nous donne. Et j’ai trouvé le propos terriblement juste, décrivant cette société dans laquelle nous vivons qui ne donne d’importance qu’à travers le paraître. A travers le nombre de « likes » ou de « followers ». En restant volontairement caché, le personnage principal constate la différence flagrante entre l’intérêt que lui portent les internautes, les médias et la société dans son ensemble alors même, qu’au quotidien, le monde entier passe devant lui sans même lui jeter un regard. Ce livre dit beaucoup de ce que nous sommes et ce que la société nous fait devenir. Se présenter comme une personne lambda ou comme quelqu’un d’un peu renommé ne donne pas droit à la même attention, et cela est un constat terrible du manque de sincérité des relations humaines.

Ce livre réussit à nous mettre mal à l’aise en confrontant le monde de la télévision et de la célébrité avec celui de la pauvreté. Ces deux extrêmes nous montrent les contradictions du monde qui nous entoure. Je pense qu’il aurait pu aller plus loin notamment dans ce jeu de la Pyramide des Besoins Humains car j’ai eu l’impression que les proportions que prenait la candidature du personnage étaient un peu exagérées au regard de ce qu’il postait réellement. Tout va ensuite très vite, un peu trop à mon sens, et je n’ai pas été convaincue par la conclusion qui n’est pas tellement à la hauteur du reste du livre. C’est toutefois une lecture qui ne laisse pas indifférent, qui dérange et qui provoque beaucoup de réflexions sur le virtuel et la part qu’il occupe désormais dans nos vies.

Pour résumer …

Un concept innovant et intéressant pour refléter notre société, dominée par le virtuel, les likes et la popularité. C’est un livre dérangeant qui nous fait réfléchir sur les rapports humains et sur cette spirale des réseaux sociaux qui engendre des contradictions souvent choquantes.

Ma note : ★★★★☆☆
(14/20)

Publicités

Une réflexion au sujet de « La pyramide des besoins humains • Caroline Solé »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s