Thriller / Mystère

Petits secrets, grands mensonges • Liane Moriarty

L’an dernier, j’ai découvert Liane Moriarty avec Le secret du mari que j’avais apprécié. Petits secrets, grands mensonges, était dans ma bibliothèque depuis sa sortie et je me suis enfin décidée à le lire, notamment parce que j’avais très envie de pouvoir regarder la série adaptée du roman : « Big Little Lies ».

Résumé …

Jane, mère célibataire, vient d’emménager à Sydney avec son petit garçon et un secret qui est le sien depuis cinq ans. Le jour de la rentrée scolaire, elle rencontre Madeline, un personnage haut en couleur avec lequel il faut compter – elle se souvient de tout et ne pardonne jamais – et Céleste, une femme à la beauté époustouflante mais qui, paradoxalement, est toujours mal à l’aise. Elles prennent toutes deux Jane sous leur aile, en faisant attention de dissimuler leurs propres secrets. Cependant, quand un simple incident impliquant les enfants de chacune des trois femmes survient à l’école, les choses s’enveniment : les commérages vont bon train, les rumeurs empoisonnées se propagent jusqu’au point où il est impossible de démêler le vrai du faux.

Mon avis …

Il ne fait aucun doute que ce roman est bien meilleur que Le secret du mari et je l’ai senti dès les premières pages. Contrairement au roman précédent, je suis entrée dans l’histoire immédiatement et l’auteur a su me tenir en haleine dès le départ, ce qui est assez rare en réalité. J’ai retrouvé dans ce roman beaucoup d’éléments semblables au précédent mais les personnages m’ont semblé bien plus attachants et j’ai tout de suite saisi où l’auteur souhaitait m’emmener, ce qui a rendu très difficile de reposer mon livre à chaque fois que je devais l’arrêter. Il y a toujours ce cadre très « Desperate Housewives » où les apparences semblent parfaites mais où chaque personnage révèle finalement des failles et des facettes de lui-même moins glorieuses.

Liane Moriarty réussit très bien à décrire les palettes de la société dans son ensemble, en prenant pour cela l’exemple de l’école. Dans ce lieu où tous les enfants se cotoient, les parents sont également amenés à se rencontrer, et même à devoir « travailler » ensemble pour faire vivre l’école et l’environnement dans lequel évolue leur enfant. Quand un des enfants va être accusé par un autre de maltraitance, tous les parents vont alors défendre becs et ongles leur petit. Les instincts les plus mauvais vont évidemment se réveiller, comme chez tout être humain. Même si l’on apprécie son voisin, cela ne veut pas dire que l’on soit prêt à sacrifier sa réputation, ses ambitions ou ses privilèges pour l’aider ou venir le défendre. De petits cercles vont se créer, une sorte de guerre entre adultes, dans laquelle les apparences ont la priorité.

On sait parfaitement dès le départ qu’un drame s’est produit, que quelqu’un est mort lors d’une soirée organisée à l’école. Qui ? Comment ? Nous ne le savons pas. Le déroulé du roman va nous permettre de retourner en arrière et de voir comment un tel évènement a pu se produire. Liane Moriarty va gratter sous la surface lisse de chacune des familles, afin de saisir leurs problèmes, leurs craintes et leurs complexes. Une famille parfaite n’existe pas, et nous réalisons très vite que chacun a eu des raisons d’en vouloir à quelqu’un, pour se protéger soi-même ou sa famille, par vengeance ou par sentiment d’infériorité.

Il est vraiment rare de lire un livre dans lequel l’être humain, quelle que soit sa situation professionnelle, familiale, financière ou sociale soit retranscrit avec autant de justesse et de réalisme. Liane Moriarty a un sens de l’observation et de la psychologie que je trouvent admirables. J’ai donc beaucoup aimé ce roman, les liens entre les personnages que j’ai trouvés très intéressants et très fins. J’ai également trouvé que l’auteur étudiait avec justesse de nombreux sujets, et notamment celui des violences conjugales. L’histoire est tellement réaliste que chacun pourra sans aucun doute y reconnaitre une situation qu’il a vécue ou des personnes qu’il a rencontrées. On sent une tension qui progresse page après page et qui précipite chaque personnages vers le bas avec une force puissante qui rend la lecture extrêmement passionnante. Une vraie réussite !

Pour résumer …

Tension et mystère qui rendent le livre terriblement addictif, avec une description très réaliste de tous les vices humains et des ambitions de chacun. On ne peut pas lâcher ce livre une fois commencé, c’est une lecture passionnante du début à la fin !

Ma note : ★★★★★★
(18/20)

Publicités

11 réflexions au sujet de « Petits secrets, grands mensonges • Liane Moriarty »

  1. J’avais bien apprécié Le secret du mari j’espère qu’il en sera de même avec celui-ci. Et j’aime l’idée que si j’apprécie ce roman j’ai la série tv à regarder ensuite ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s