Contemporain

D’après une histoire vraie • Delphine de Vigan

Delphine de Vigan est une auteur que je lis depuis que je suis adolescente. Cela a commencé avec No et moi, puis Jours sans faim, et Rien ne s’oppose à la nuit. Lors de la sortie de ce dernier livre, j’ai su que je le lirai un jour sans pour autant avoir envie de me jeter dessus. Il y a des livres pour lesquels je souhaite attendre que l’engouement autour d’eux retombe avant de m’y plonger à mon tour. C’est réellement la sortie de l’adaptation cinématographique début novembre qui m’a motivée à le lire enfin.

Résumé …

« Ce livre est le récit de ma rencontre avec L. L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais croiser. » Dans ce roman aux allures de thriller psychologique, Delphine de Vigan s’aventure en équilibriste sur la ligne de crête qui sépare le réel de la fiction. Ce livre est aussi une plongée au cœur d’une époque fascinée par le Vrai.

Mon avis …

Voilà une lecture particulière … Quand je l’ai commencée, je ne savais pas grand chose de ce roman et page après page, j’ai plongé dedans, tournant les pages à une rapidité impressionnante. Une chose est sûre, cette lecture est très intrigante, et au cours de ma lecture, je me suis posée un grand nombre de questions. A ma grande surprise, ce livre a résonné en moi d’une façon particulière puisqu’à travers le personnage de L, Delphine de Vigan a su décrire une personnalité et un comportement que j’ai moi-même eu l’occasion de subir dans ma vie privée. Cela m’a fait un choc, de lire de façon si juste et précise, des choses que j’avais moi-même traversé. Parfois, on rencontre une personne qui nous semble être l’amie parfaite, et qui petit à petit se révèle beaucoup trop présente, réussit à s’incruster de façon malsaine dans notre vie personnelle et se rend indispensable à notre quotidien. Ce genre de relation nocive, dans laquelle on plonge sans réaliser le mal qu’elle nous cause. Je l’ai vécu, et c’est ce que Delphine a vécu en rencontrant L.

J’ai, au départ, lu ce livre comme un témoignage. A vrai dire, je n’ai pas pensé un seul instant à remettre en question l’aspect autobiographique de ce livre. Surtout après le dernier roman de l’auteur dans lequel elle raconte sa mère et son passé familial. Je n’avais aucune raison de douter que l’auteur racontait sa propre histoire. L’héroïne porte son nom, elle est auteur et tout concordait pour faire penser au lecteur que l’héroïne était Delphine de Vigan elle-même. Pourtant, plus j’avançais dans le livre et plus je m’interrogeais. Après tout, l’auteur n’est-elle pas libre de réinventer la vérité ? D’écrire une fiction aux airs d’autobiographie ?

Le livre est une réflexion autour du roman et de la part de fiction dans chaque livre. Le personnage de L va pousser Delphine à réflechir à la part de Vrai qu’elle veut livrer par son écriture. La pousser dans le sens de l’autobiographie. Alors, le lecteur s’interroge lui aussi. Cette lecture est comme un labyrinthe et il est presque impossible de comprendre où l’auteur veut nous emmener, de discerner le vrai du faux. L’auteur se joue de nous et elle maitrise son histoire à la perfection.

Pour résumer …

Un roman passionnant dans lequel Delphine de Vigan provoque angoisse et tension pour jouer avec le vrai et le faux. Captivant !

Ma note : ★★★★★☆
(16/20)

Publicités

10 réflexions au sujet de « D’après une histoire vraie • Delphine de Vigan »

  1. J’ai écouté ce livre en livre-audio et j’ai vraiment accroché tout au long de cette histoire. Les thématiques de la frontière entre réalité et fiction dans la littéraire, tout comme celle de personnalités toxiques m’ont vraiment beaucoup intéressée. Merci pour ton avis et bonne lecture pour la suite.

  2. Je me suis juste posé la question : L est elle L
    Un retour sur son passé, une présence constante de sa maman disparue, une pensée envahissante intérieure de son moi avec remise en question ?
    Dans tous les cas, une lecture qui interroge et ne laisse pas indifférent 😕

  3. Le roman de De Vigan que j’ai préféré! J’adore cette sensation d’avoir (peut-être? Sûrement?) été bernée par l’auteur. Un vrai coup de maître. En revanche, le film a l’air très, très moyen….

  4. Je l’avais lu à sa sortie et beaucoup aimé. J’ai lu ensuite « Les heures souterraines » et « Rien ne s’oppose à la nuit » (lecture très dérangeante) car j’apprècie l’écriture très féminine et très sensible de cette auteure.

  5. J’ai lu ce livre il y a pas très longtemps, et comme d’habitude Delphine de Vigan m’énerve avec sa vie parisienne dans des quartiers chics, mais elle écrit vraiment bien et elle est inspirante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s