BD Jeunesse

Verte • Marie Desplechin et Magali Le Huche

Je n’ai pas lu Verte, le roman jeunesse pourtant culte de Marie Desplechin mais la sortie de son adaptation BD m’a sérieusement donné envie de m’y pencher. Les dessins ont immédiatement attiré mon regard et promettaient un résultat fort sympathique..

Résumé …

À onze ans, la petite Verte ne montre toujours aucun talent pour la sorcellerie. Pire que cela, elle dit qu’elle veut être quelqu’un de normal et se marier. Elle semble aussi s’intéresser aux garçons de sa classe et ne cache pas son dégoût lorsqu’elle voit mijoter un brouet destiné à empoisonner le chien des voisins. Sa mère, Ursule, est consternée. C’est si important pour une sorcière de transmettre le métier à sa fille. En dernier ressort, elle décide de confier Verte une journée par semaine à sa grand-mère, Anastabotte, puisqu’elles ont l’air de si bien s’entendre. Dès la première séance, les résultats sont excellents. On peut même dire qu’ils dépassent les espérances d’Ursule. Un peu trop, peut-être.

Mon avis …

Verte est une petite fille comme les autres, sauf qu’elle est née dans une famille de sorcières. Sa grand-mère et sa mère avant elle ont été élevées dans la sorcellerie, et à l’âge de 11 ans, sa mère commence à s’impatienter de ne pas la voir prendre le même chemin. Elle va alors donner pour mission à la grand-mère de la petite de la former à la sorcellerie.

Contrairement à ce que j’avais imaginé au départ, cette BD n’est pas essentiellement fantastique. Il y a certes quelques éléments où les tours de magie interviennent mais il me semble que cet ouvrage est plus profond que cela. Il aborde notamment les sujets de la filiation, de la transmission, de l’éducation mais aussi de problèmes plus personnels aux enfants : les sentiments amoureux et le fait de grandir. On aurait peut-être aimé un peu d’approfondissement pour certains passages de la BD et notamment ceux entre Verte et sa grand-mère, trop peu nombreux à mon sens, et l’intrigue autour du père qui apparait un peu soudainement et s’achève de façon rapide. Il y avait de quoi offrir une BD plus fournie en raison de la richesse des sujets qu’elle contient.

J’avoue avoir un petit coup de coeur pour les dessins que j’ai trouvés charmants, et la BD est vraiment très sympathique à lire. Elle plaira sans aucun doute à tous les enfants, qu’ils aiment lire ou non. Le caractère de Verte est amusant et je me suis attachée à tous les personnages de cette bande dessinée qui nous raconte une famille pas tout à fait comme les autres !

Pour résumer …

Une jolie BD qui saura plaire à tous les enfants, qui aborde la sorcellerie, mais pas que… et qui nous charme avec de très belles illustrations et une histoire un peu folle et amusante.

Ma note : ★★★★★☆
(16/20)

Publicités

3 réflexions au sujet de « Verte • Marie Desplechin et Magali Le Huche »

  1. Cette BD m’a été recommendée pour un cadeau que je voulais faire à une ado. Finalement j’ai pris un journal intime (gros succès) mais la BD me plaisait bien aussi. Les thématiques abordées, comme tu le dit, sont assez profondes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s