BD Jeunesse

Les carnets de Cerise, tome 5 : Des premières neiges aux perséides • Joris Chamblain et Aurélie Neyret

C’est un peu devenu une tradition : à la sortie de chaque nouveau tome, je lis Les Carnets de Cerise. Le tome 5, normalement le dernier de la série, vient de sortir et j’ai pu me le procurer à la médiathèque.

Résumé …

Cerise, onze ans, vit seule avec sa mère et rêve de devenir romancière. Elle a déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et surtout les adultes. Elle les observe pour tenter de deviner leurs secrets les plus enfouis Au fil de ses enquêtes, elle a compris à quel point son passé lui manquait et faisait tout pour ressurgir. À travers une correspondance avec sa mère, Cerise va replonger dans ses souvenirs, dans son enfance des premières rencontres aux premiers mensonges… Ce voyage lui dévoilera le secret de ses carnets et on comprendra enfin pourquoi elle déteste tant que les adultes dissimulent quelque chose…

Mon avis …

Cela se sentait à la fin du tome 4 : ce tome-ci serait très différent des autres. Car pour une fois, c’est Cerise elle-même et sa propre histoire qui en est le sujet. Autant vous le dire immédiatement : j’ai été bouleversée par ce tome, j’ai énormément pleuré jusqu’à parfois devoir en reposer la BD. Je les ai tous adorés, mais celui-ci contient des sujets tellement forts et graves que cela a parfois brisé mon coeur en mille morceaux.

Après tant d’années à éviter le sujet, Cerise et sa maman vont enfin échanger sur la disparition de son papa. De lui, elle ne se rappelle pas grand chose, ou plutôt, son cerveau les a effacées, pour la protéger de la douleur. Ensemble, elles vont le faire revivre dans leurs souvenirs, et poser des mots sur ces moments si difficiles de leurs vies. En évoquant ces sujets à auteur d’enfant, les auteurs permettent de traiter avec douceur et espoir de la disparition d’un être cher, mais aussi de la dépression, du deuil et de la reconstruction.

Je suis tombée sous le charme de cette série de BD, c’est vraiment une pure merveille. Tous les enfants devraient pouvoir la lire, qu’ils soient filles ou garçons, et peu importe leur âge (à partir de 7 ans). J’ose espérer qu’un jour nous puissions avoir des tomes supplémentaires, mais il n’en demeure pas moins que je garderai cette série dans mon coeur bien longtemps et que la bibliothécaire que je suis s’assurera de faire découvrir la petite Cerise au plus grand nombre.

Pour résumer …

Complètement bouleversée par ce tome qui m’aura fait pleurer toutes les larmes de mon corps. Cerise met enfin des mots sur la disparition de son papa, et les auteurs ont réussi à évoquer la perte, le deuil et la reconstruction à auteur d’enfant, avec espoir et poésie. C’était sublime.

Ma note : ★★★★★★
(20/20)

Publicités

3 réflexions au sujet de « Les carnets de Cerise, tome 5 : Des premières neiges aux perséides • Joris Chamblain et Aurélie Neyret »

  1. Un tome et une série exceptionnelle ! Je te rejoins complètement, même si moi je n’ai pas pleuré, elle ne laisse pas insensible et restera une lecture magnifique que je conseille à tout le monde !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s