Contemporain

Les hautes lumières • Xavier de Moulins

Je serais sans doute passée à côté de cette lecture si je n’avais pas entendu de très bons avis à son sujet ces derniers mois. Merci aux éditions JC Lattès de m’avoir proposé de le lire.

Résumé …

Entre Paris, Bondy et El-Jadida, deux femmes et un homme se croisent, s’attachent ou s’éloignent. A trente-huit ans, Nina n’a qu’un désir : devenir mère. Au volant de son taxi, Tahar suit les rêves de sa compagne quand Françoise, photographe, le choisit pour incarner sa future exposition sur la banlieue. Il y a aussi un petit garçon, au Maroc, qui attend d’être fixé sur son sort. Tous guettent le moment où leur vie va s’élever. Mais vouloir atteindre les hautes lumières, c’est prendre le risque de s’y brûler…

Mon avis …

Le premier chapitre de ce roman est tel un choc, soudain, inattendu. Xavier de Moulins secoue son lecteur dès les premières pages. C’est le désir d’enfant qui est au coeur de cette histoire, avec les tentatives ininterrompues de Tahir et Nina pour que cette dernière tombe enceinte. Des tentatives infructueuses, pointées du doigt par la famille de Tahir, restée au Maroc, pour qui la reproduction est obligatoire si l’honneur de la famille veut être conservé.

Pour espérer avoir un enfant, le couple va tout essayer, et notamment la fécondation in vitro. J’ai trouvé très intéressant de lire à ce sujet, car on est finalement souvent inconscient de ce par quoi doivent passer les couples lorsqu’ils entament ces démarches. La violence de ces techniques pour le corps de la femme mais aussi pour son bien-être psychologique est frappante. Mois après mois, Nina va tout supporter, en espérant que cette fois-ci sera la bonne, qu’un bébé apparaitra dans son ventre, enfin. Que ce dernier ne restera pas vide à jamais.

C’est du Maroc que le tournant de l’histoire va arriver, avec une proposition surprenante de la famille de Tahir. J’ai été étonnée par ce retournement de situation que j’ai trouvé extrêmement soudain. L’auteur a sans doute abordé une tradition marocaine, or j’aurais aimé un peu plus d’explications à ce sujet, car il m’a semblé que la décision était prise très rapidement et très facilement, par toutes les personnes concernées.

Si le sujet du roman, qui est le désir d’enfant impossible, m’a beaucoup touchée, j’ai aussi été un peu désarçonnée par les choix de l’auteur et par les décisions des personnages. Au fond, on sent que le couple se brise peu à peu en voyant qu’il n’arrive pas à concevoir d’enfant, à avoir la vie dont ils ont rêvé. Sans doute est-ce réaliste, sans doute est-ce ce par quoi passent la plupart des couples dans ce genre de difficultés. Seulement, j’ai été assez peu sensible aux décisions et comportements de Tahir, à l’opposé de Nina qui, dans son désespoir et dans son cri d’amour pour l’enfant qu’elle désire, ne peut que toucher profondément le lecteur.

Pour résumer …

Quand le désir d’enfant est plus fort que tout, qu’il rend fou quitte à tout perdre. Un roman dur, aux sujets forts, qui m’a parfois touchée et souvent étonnée, notamment car je n’ai pas toujours compris l’évolution des personnages et les choix de l’auteur.

Ma note : ★★★★☆☆
(12/20)

ACHETER LE ROMAN *

* Lien affilié. Merci de votre soutien.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Les hautes lumières • Xavier de Moulins »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.