Contemporain

Le coeur battant de nos mères • Brit Bennett

Le coeur battant de nos mères est sorti en août 2017, pour la rentrée littéraire. C’est un titre que j’avais repéré et que j’avais très envie de découvrir. J’ai pu le lire lors de mon voyage à Vienne ce mois-ci. Merci beaucoup aux éditions Autrement pour cette lecture.

Résumé …

« Tous les grands secrets ont un goût particulier. » Nadia a 17 ans et la vie devant elle. Mais quand elle perd sa mère et avorte en cachette, tout change. Elle choisit alors de quitter la communauté noire et religieuse qui l’a vue grandir. Boursière dans une grande université, Nadia fréquente l’élite. Elle a laissé derrière elle Luke, son ancien amant aux rêves brisés, et Aubrey, sa meilleure amie. Durant une décennie marquée des affres de la vie, les trajectoires des trois jeunes gens vont se croiser puis diverger, tendues à l’extrême par le poids du secret.

Mon avis …

Il est des romans que l’on aime sans pour autant réussir à se l’expliquer. C’est davantage un roman sur la vie qui passe, les regrets, les choix que l’on fait et le poids des traditions et de l’entourage, que réellement un roman sur l’avortement lui-même. Parfois, ce sont les Mères qui racontent l’histoire, avec une écriture chorale. Ces femmes de la communauté, qui connaissent Nadia et qui entendent des rumeurs, qui jugent, qui représentent le poids de la tradition et de la religion. Parfois, à l’inverse, l’auteur nous raconte de façon plus intime Nadia, son amie Aubrey, ou Luke, l’homme qu’elle aime.

Luke et Nadia se connaissent depuis longtemps, et leur histoire était presque inévitable. Une attraction les liait, à laquelle ils ne pouvaient pas résister. Un amour fragile, léger, dans lequel ils s’oubliaient. Ce qu’ils n’avaient pas vraiment anticipé, c’est que Nadia allait tomber enceinte. Elle n’a que 17 ans, l’envie d’aller à l’Université, il est fils de pasteur. Le choix s’impose : elle souhaite avorter. C’est un secret lourd, dans une communauté religieuse comme celle dans laquelle ils ont été élevés.

« Le poids de ce qui a été perdu pèse toujours plus lourd que ce qui reste. »

Alors même que Nadia va quitter la communauté dans laquelle elle a grandi, s’émanciper de son origine sociale, souhaiter plus et aller plus loin, ce roman nous montre qu’on ne peut jamais vraiment effacer ce qui a fait de nous ce que nous sommes. La relation entre Nadia et Luke est de celles qui sont à la fois inévitables et impossibles. Celles que l’on ne peut avoir qu’une seule fois dans sa vie. C’est ce dont on se rappelle une fois le livre refermé. Ils donnent à l’histoire toute sa beauté. Le point commun entre tous les personnages et aussi le coeur du roman, c’est que chacun d’entre eux n’a pas vraiment pu faire ses choix, s’est vu imposer des décisions centrales de sa vie. A l’âge adulte, il est parfois trop tard pour réparer ce qui a été brisé, ou pour reconnaître que l’on s’est trompé.

J’ai adoré la façon dont cette histoire est racontée, l’écriture fluide et belle, qui a su profondément me toucher. L’histoire avance lentement, un peu à l’image de la vie que l’on subit parfois. Toute la vie de Luke et Nadia sera marquée par ce bébé qu’ils n’ont jamais eu ni connu mais qui, pendant quelques instants, était à eux. Ce dernier représente la vie qu’ils auraient pu avoir, si les choses s’étaient déroulées autrement.

Pour résumer …

Un roman qui m’a transporté, qui décrit la vie, le temps qui passe, les choix que l’on fait et la pression sociale qui nous entoure, toujours.

Ma note : ★★★★★★
(19/20)

ACHETER LE ROMAN *

* Lien affilié. Merci de votre soutien.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Le coeur battant de nos mères • Brit Bennett »

  1. J’aurais aimé avoir le même enthousiasme. J’avais lu une critique le comparant à l’amie prodigieuse. Malheureusement j’ai pousse une centaine de page mais n’ai pas trouvé d’interêt dans l’histoire et le style ne m’a pas emporté. Est-ce que je poursuis avant de le rendre à la bibliothèque.. je me.pose la question du coup

      1. J’ai encore un peu de temps avant la date de retour. Je vais quand même essayer d’avancer un peu. On ne sait jamais 🤔

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.