Parutions littéraires

Parutions Littéraires • Mai 2018

Le mois de mai est déjà proche, et avec lui, quelques jolies parutions dont certaines d’auteurs que j’affectionne beaucoup. Je vous propose aujourd’hui un article avec ces livres qui j’aimerais lire, à paraître en mai !

02 mai 2018 : La noyade pour les débutants, de Ruth Hogan (Actes Sud)

Acheter le roman *

Tous les matins, Masha, une psychothérapeute anglaise d’une quarantaine d’années, se rend à la piscine de son quartier, avec une idée en tête : se noyer. Mais elle finit toujours par se raviser. Cela fait douze ans que son fils Gabriel est mort. Par sa faute. Elle ne se l’est jamais pardonné. Incapable de surmonter sa douleur, Masha se réfugie souvent dans le cimetière victorien local dont elle connaît intimement l’histoire, les sculptures et les caveaux. Dans ce lieu insolite, elle prête une vie rêvée aux anonymes qui peuplent les allées. Elle s’est même inventé une famille d’adoption, avec qui partager ses doutes et ses pensées, sans crainte d’être jugée ou prise en pitié. A la faveur de différentes rencontres, Masha va découvrir qu’il n’y a pas d’âge pour (re)commencer à vivre et à aimer. Mais pour y parvenir, il lui faudra d’abord se réconcilier avec son passé.

02 mai 2018 : Il est grand temps de rallumer les étoiles, de Virginie Grimaldi (Fayard)

Acheter le roman *

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers. Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée. À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour. Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire. Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

02 mai 2018 : La mémoire du thé, de Lisa See (Pygmalion)

Acheter le roman *

Sud-ouest de la Chine, années 1990. À la Source de Printemps, sur le mont Nannuo, la culture du thé rythme la vie des habitants depuis toujours. Loin de connaître les progrès sans précédent qui se propagent au reste du pays, les Akha perpétuent des méthodes de récolte archaïques et des principes religieux très strictes. Li-yan, première personne de sa famille à savoir lire et écrire, rejette les traditions qui ont jusqu’alors façonné son existence. Sur le point de débuter la formation qui fera d’elle la prochaine sage-femme de la vallée, elle décide de poursuivre ses études malgré les réticences de la communauté. Malheureusement, lorsqu’elle doit faire face à une grossesse non désirée, la loi akha tombe, et Li-yan n’a d’autre choix que tout abandonner – jusqu’à son enfant, qu’elle dépose sur les marches d’un orphelinat, accompagnée d’une galette de thé. Les années passant, le souvenir de cette tragédie la hante, tandis qu’à des milliers de kilomètres, une jeune femme se lance à la recherche de ses racines…

02 mai 2018 : Est-ce ainsi que les hommes jugent ?, de Mathieu Menegaux (Grasset)

Acheter le roman *

Une journée particulière. Gustavo, père de famille, directeur financier, doit effectuer une présentation importante devant l’état-major de sa multinationale. Des mois de préparation, un tournant pour sa carrière. Au lieu de l’heure de gloire espérée, la police faire irruption à son domicile, à l’aube. Perquisition, accusation d’homicide volontaire, indices concordants, Gustavo va être placé en garde à vue et traité sans ménagement. Heures sombres, qui vont déstabiliser un cadre supérieur sans histoires et le conduire à redouter le pire pour son avenir. Son épouse Sophie va mobiliser son réseau et son énergie pour démontrer l’innocence de son mari et préserver leurs deux garçons des conséquences dévastatrices de cette mise en cause. Mais comment rétablir la balance de la justice dans un univers gouverné par l’émotion et la recherche immédiate d’un coupable ?

03 mai 2018 : Les jours de ton absence, de Rosie Walsh (Les Escales)

Acheter le roman *

Lorsque Sarah rencontre Eddie, son monde bascule. Ils sont faits l’un pour l’autre, elle en est certaine. Les jours qu’ils passent ensemble ressemblent à un rêve et, à 40 ans, Sarah a le sentiment que sa vie débute enfin. Quand Eddie, tout aussi amoureux, part à contrecœur pour un voyage prévu de longue date, tous deux se quittent en sachant qu’ils se reverront très vite. Pourtant, quelques jours plus tard, Eddie n’a toujours pas donné de signe de vie… Le portable de Sarah reste terriblement silencieux. Refusant d’écouter ses amis qui lui conseillent de passer à autre chose, Sarah met tout en œuvre pour comprendre la raison de ce silence. Elle ne sait pas encore que la vérité la bouleversera et anéantira tous ses espoirs de renouer contact avec Eddie. À moins que… ?

03 mai 2018 : Je t’aime, de Barbara Abel (Belfond)

Acheter le roman *

Après un divorce difficile, Maude rencontre le grand amour en la personne de Simon. Un homme dont la fille, Alice, lui mène hélas une guerre au quotidien. Lorsque Maude découvre l’adolescente en train de fumer du cannabis dans sa chambre, celle-ci la supplie de ne rien dire à son père et jure de ne jamais recommencer. Maude hésite, mais voit là l’occasion de tisser un lien avec elle et d’apaiser les tensions au sein de sa famille recomposée. Six mois plus tard, Alice fume toujours en cachette et son addiction provoque un accident mortel. Maude devient malgré elle sa complice et fait en sorte que Simon n’apprenne pas qu’elle était au courant. Mais toute à sa crainte de le décevoir, elle est loin d’imaginer les effets destructeurs de son petit mensonge par omission…

03 mai 2018 : Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique, de Balli Kaur Jaswal (Belfond)

Acheter le roman *

Agée d’une vingtaine d’années, Nikki vient d’abandonner ses études et travaille dans un pub en attendant de trouver sa voie. Une émancipation peu courante pour une jeune femme sikh. Jusqu’au jour où, partie déposer une annonce au temple de Southall pour sa sœur en quête d’un mariage arrangé, Nikki tombe sur une étonnante offre d’emploi : on cherche une enseignante pour donner un cours de creative writing à un petit groupe de femmes siks. Elle aime lire, elle aime écrire, elle saute sur l’occasion. Mais alors qu’elle pensait animer un atelier d’écriture à des apprentis auteurs, elle se retrouve face à une poignée de femmes majoritairement analphabètes, délicieusement déchaînées, bien décidées à parler d’érotisme et à partager leurs expériences amoureuses et familiales, souvent comiques, parfois bouleversantes, mais toujours pleines d’humanité… Quand un banal club de lecture devient le théâtre des plus incroyables révélations… Au croisement entre Joue-la comme Beckham, Kaboul Beauté et Sept mers et treize rivières, un roman d’ empowerment féminin grand public, qui questionne avec originalité et peps la place des femmes et le poids de leur voix dans une société dominée par la religion, la tradition et les hommes.

03 mai 2018 : Too Late, de Colleen Hoover (Hugo New Romance)

Acheter le roman *

Sloan est une jeune femme comme beaucoup d’autres. Elle est étudiante, a un copain, Asa, dont elle partage la vie depuis plusieurs années. Mais si les débuts de leur relation ont été idylliques, Sloan sait maintenant qu’Asa est un homme perturbé, aux règles morales très floues. Elle est malheureusement coincée dans cette liaison toxique car Asa a des moyens de pression sur elle : il l’aide à financer la prise en charge de son petit frère handicapé. Cela suffit pour qu’elle accepte cette situation toxique. En fac, elle va faire la connaissance de Carter. Il a l’air d’un étudiant comme les autres, sauf qu’elle va le retrouver aux côtés d’Asa, associé à ses affaires de trafics. L’intérêt qu’il avait éveillé en elle s’éteint alors aussitôt. Mais elle va croiser Carter très souvent puisqu’il travaille avec Asa. Qui est vraiment Carter ? Il la fascine de plus en plus. Comment va réagir Asa qui voue un amour possessif à Sloan ? Asa, Carter et Sloan évoluent dans une atmosphère de plus en plus trouble et tendue. Quelle issue trouveront-ils à cette dangereuse situation ?

03 mai 2018 : Les déracinés, de Catherine Bardon (Les Escales)

Acheter le roman *

A Vienne, en 1932, au milieu du joyeux tumulte des cafés et de l’opéra, Wilhelm, journaliste, rencontre Almah, la femme de sa vie. L’antisémitisme enfle, et, après l’Anschluss, la violence quotidienne les terrifie. Myriam, la soeur de Wilhelm est partie aux Etats-Unis ; leurs parents, eux, ne peuvent quitter leur pays natal. Déchiré, mais bien décidé à sauver Almah et leur jeune fils, Wilhelm se résout à fuir l’Autriche.
Suisse, 1939. Dans un camp de réfugiés, le jeune couple et leur petit Frederick sont bloqués, leurs passeports ne sont pas en règle. La situation semble inextricable jusqu’à ce qu’un homme leur offre une porte de sortie : fonder un kibboutz en République dominicaine. Pour complaire aux Américains, le dictateur local, Trujillo, a en effet offert 100 000 visas à des Juifs en provenance du Reich. Les  » exilés volontaires  » débarquent sur la côte nord de l’île, au milieu de la jungle tropicale. Là, tout est à construire, une ville et une vie. Wilhelm et Almah devront apprendre à travailler sous un soleil de feu et à jouir d’une vie simple, loin de l’effervescence autrichienne. Ce sera pour eux l’occasion, peut-être, de se réinventer et de prendre racine. Fondée sur des faits réels et des témoignages, cette fresque au souffle romanesque admirable révèle un pan méconnu de l’histoire mondiale.

03 mai 2018 : Les Dix Voeux d’Alfréd, de Maude Mihami (NiL)

Acheter le roman *

1970, Le Camboudin, petit village breton. Alfréd, neuf ans, a un prénom dont l’accent aigu lui déplaît, une mère qui picole trop et un grandpère qui tient à lui comme à la prunelle de ses yeux. Il adore traîner au bistrot avec ses copains, une joyeuse bande de vieux qui lui apprennent la vie. Avec l’aide de son Vénérable Papi, il va décider de passer le cap de ses dix ans en établissant une liste de voeux à réaliser avant le grand jour. Rencontrer un vrai cow-boy, boire de la trouspignôle ou encore conduire un tracteur marqueront le début d’une série d’aventures aussi rocambolesques que réjouissantes. De voeux gâchés en moments de pure félicité, il va vivre l’année la plus incroyable de sa vie.

16 mai 2018 : Ce qui reste de nous, de Jill Santopolo (Fleuve)

Acheter le roman *

Alors que les tours du World Trade Center s’effondrent sous leurs yeux, Gabe et Lucy se rencontrent pour la première fois. Leur attirance est immédiate, comme une force irrésistible. Ce n’est pourtant qu’un an plus tard qu’ils se revoient et plongent cette fois-ci dans un amour qui dépasse tout ce qu’ils ont connu. Ils vivent, respirent, pensent à deux. Mais l’intensité de leur relation les amène aussi à s’interroger sur d’autres désirs profonds : tous deux veulent que leur vie ait un sens, une résonance, une valeur à la hauteur de leurs sentiments. Face à cette exigence, Lucy et Gabe vont devoir faire des choix, prendre des risques, avec l’espoir d’accorder leurs rêves à la réalité. Alors qu’ils assouvissent chacun leurs ambitions, leurs vies se croisent puis se perdent pendant près de treize années, jusqu’à ce qu’un nouvel événement les confronte à cette question : quelle place souhaitent-ils véritablement accorder à leur amour ?

16 mai 2018 : Le tatoueur d’Auschwitz, de Heather Morris (City)

L’histoire vraie de Lale Solokov, Juif chargé de tatouer les femmes arrivant à Auschwitz. C’est ainsi qu’il rencontre Gita et en tombe amoureux. Ensemble, ils partagent des moments volés au coeur de l’horreur, sans jamais perdre l’espoir d’être réunis à leur sortie du camp.

16 mai 2018 : Swimming Pool, de Sarah Crossan (Rageot)

Acheter le roman *

Kasienka vient d’arriver en Angleterre avec sa mère. Elle qui n’a jamais connu que la Pologne fait sa rentrée dans un pays qui n’est pas le sien, avec des gens qu’elle ne connaît pas, dans une langue qu’elle maîtrise mal. Et le soir venu, de quartier en quartier, elle cherche son père, qui a quitté le domicile familial sans laisser d’adresse. Bref, ce pays est gris, humide, et parfois assez inhospitalier. Heureusement, il y a la piscine, il y a l’eau. Et dans l’équipe de natation, il y a William…

16 mai 2018 : Le Putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer, d’Anneliese Mackintosh (Milady)

Ottila a décidé d’être heureuse et ça va faire mal. Ottila a un problème. Enfin, elle en a un paquet. D’abord elle est alcoolique. Son père est mort pendant qu’elle se complaisait dans une éternelle gueule de bois. Sa soeur a été internée. Sa mère est en train de craquer. Et ses amis la tirent vers le bas. Sauf Thalès, le type le plus sain qu’elle ait jamais rencontré. Thalès donne envie à Ottila de devenir meilleure. Alors elle décide de faire un doigt à son  » contexte  » pourri et vole Le Petit Livre du bonheur à la bibliothèque. Puis elle entreprend de le scrapbooker sauvagement : mails, SMS, transcriptions de séances de thérapie, dessins… tout y passe.

16 mai 2018 : L’autre femme de mon mari, d’Amanda Prowse (Milady)

Rosie Tipcott a tout pour être heureuse : un mari merveilleux, deux filles délicieusement espiègles, et une jolie maison en bord de mer. Il ne se passe pas un jour sans qu’elle remercie sa bonne étoile. Quand son mari la quitte du jour au lendemain pour une autre femme, et réclame la garde des enfants, son monde s’effondre. Le moment est venu de se poser une question : que reste-t-il de sa vie ? Dépossédée à la fois de son rôle d’épouse et de mère, saura-t-elle trouver la force de se reconstruire ?

24 mai 2018 : Et ils meurent tous les deux à la fin, de Adam Silvera (Collection R)

Acheter le roman *

Le 5 septembre, un peu après minuit, Death-Cast appelle Mateo Torrez et Rufus Emeterio pour leur annoncer une mauvaise nouvelle: ils vont mourir aujourd’hui. Mateo et Rufus sont de parfaits inconnus, mais, pour différentes raisons, ils cherchent tous deux à se faire un nouvel ami lors de leur journée de fin. Les bonnes nouvelles: Il y a une application pour ça. C’est ce qu’on appelle le dernier ami, et grâce à cela, Rufus et Mateo sont sur le point de se retrouver pour une dernière grande aventure: vivre une vie en une seule journée.

30 mai 2018 : Un petit carnet rouge, de Sofia Lundberg (Calmann-Lévy)

Acheter le roman *

Doris, âgée de 96 ans, habite seule dans un petit appartement de Stockholm. Ses journées sont rythmées par le défilé régulier d’auxiliaires de vie et par les appels de sa petite-nièce Jenny, sa seule famille et source de joie, qui vit aux États-Unis. Son bien le plus précieux est un carnet d’adresses, qu’elle possède depuis 1928. Ce petit objet rouge contient le souvenir des gens qu’elle a rencontrés tout au long de son existence. Au terme de sa vie, Doris décide de coucher sur le papier l’histoire de ces personnes dont elle a rayé les noms à mesure qu’elles ont disparu de ce monde. De la riche et excentrique Suédoise dont elle a été la domestique aux plus grands couturiers français qui l’ont vue porter leurs créations, de la veuve qui lui a appris l’anglais sur le bateau l’emmenant à New York à l’aube de la guerre à l’amour de sa vie rencontré à Paris, de l’artiste suédois truculent avec qui elle a correspondu pendant des années au pêcheur solitaire qui lui a sauvé la vie, l’existence de Doris est une épopée romantique, émouvante et parfois tragique. Désormais, il ne reste plus personne pour recueillir ces témoignages d’amitié, d’amour, de souffrance et de joie si ce n’est Jenny, venue l’accompagner dans son dernier voyage et avec qui Doris souhaite partager ses souvenirs. Pour que la mémoire demeure, et que Doris ainsi que tous ceux qui ont fait sa vie ne soient pas oubliés. Une histoire de famille et de transmission merveilleuse et bouleversante.

Certains de ces titres vous intéressent-ils ?

* Lien affilié. Merci de votre soutien.

Publicités

12 réflexions au sujet de « Parutions Littéraires • Mai 2018 »

  1. Ouhla j’en ai rajouté beaucoup sur ma wishlist !!
    • La noyade pour les débutants
    • Le tatoueur d’Auschwitz
    • Le Putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer
    • Et ils meurent tous les deux à la fin
    • Un petit carnet rouge

    1. Du coup j’ajoute à ma PAL : « Un petit carnet rouge », « Le tatoueur d’Auschwitz », « Et ils meurent tous les deux à la fin », « Les dix voeux d’Alfréd » et « La mémoire du thé » 😀

  2. Waa y beaucoup de titres me font bien envie là ! Mais je crois que celui qui m’intrigue le plus c’est « le club des veuves qui aimaient la littérature érotique ». Le sujet est sympa, mais j’espère que ce n’est pas plein de clichés, sinon ça peut devenir très décevant. Je le garde sous le coude, histoire de m’en faire mon propre avis du coup ^^
    Victoire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.