Jeunesse

L’aube sera grandiose • Anne-Laure Bondoux

Ayant déjà lu deux romans d’Anne-Laure Bondoux (Et je danse, aussi, et Tant que nous sommes vivants), j’avais très envie de la lire à nouveau avec sa dernière parution sortie en septembre 2017. Merci beaucoup à Gallimard pour l’envoi de ce roman.

Résumé …

Titania emmène sa fille, Nine, seize ans, dans une mystérieuse cabane au bord d’un lac. Il est temps pour elle de lui dévoiler des événements de sa vie qu’elle lui a cachés jusqu’alors. Nine écoute, suspendue aux paroles de sa mère. Flash-back, anecdotes, personnages flamboyants, récits en eaux troubles, souvenirs souvent drôles et parfois tragiques, bouleversants, fascinants secrets… Peu à peu jaillit un étonnant roman familial, qui va prendre, pour Nine, un nouveau tour au matin..

Mon avis …

Alors qu’elle s’apprêtait à se rendre à la fête de son lycée, Nine est emmenée par sa mère pour un road-trip imprévu. Direction une maison, perdue au milieu de nulle part. Sa mère veut lui montrer cet endroit où sa propre mère l’avait emmenée avant elle. Elle souhaite lui raconter son histoire. C’est un retour dans le passé qui va alors s’opérer. Titania va se remémorer son enfance, dans les années 70. C’est aussi un moment particulier, presque intime, entre une mère et sa fille.

Titania lui raconte d’où elle vient, son enfance dans des squats, avec une mère qui vivait seule ou en compagnie d’hommes de passages, qui n’avait pas assez d’argent pour qu’elle puisse manger à chaque repas. Livrée à elle-même, non scolarisée, Titania a eu une enfance atypique. Jusqu’au jour où elles vont rencontrer un pompiste, dans une station service, chez lequel elles vont s’installer, sans le connaître. Avec ses deux petits frères à ses côtés et sa maman qui semble bien décidée à reprendre leur vie en main, leur nouvelle vie va commencer. Pourtant, dans cette famille, rien n’est vraiment simple et le passé va rapidement les rattraper.

Ce voyage de Nine et Titania va être l’occasion d’ouvrir une porte sur leur histoire familiale, sur ces individus si complexes et hors du communs qui la composent. Nine va ainsi réaliser qu’elle ignore en réalité presque tout de sa maman. Dans ce roman, les apparences sont souvent trompeuses, et nous nous surprenons à redécouvrir certains personnages sur lesquels nous avions pu porter des jugements un peu hâtifs. Ce roman contient tout ce que j’aime : la puissance des liens familiaux, des personnages cabossés par la vie, des secrets de famille mais aussi une profonde tendresse, en dépit des aspects les plus sombres de cette famille.

Pour résumer …

Ce beau roman qui met en avant les relations mère-fille nous entraine et nous montre que les apparences sont souvent trompeuses, en nous faisant découvrir les secrets d’une famille pas comme les autres.

Ma note : ★★★★★☆
(17/20)

ACHETER LE ROMAN *

* Lien affilié. Merci de votre soutien.

Publicités

8 réflexions au sujet de « L’aube sera grandiose • Anne-Laure Bondoux »

  1. Ta chronique a quelque chose de très poétique ! Je n’ai jamais lu de roman de cette autrice, mais ta chronique me donne vraiment envie de lui donner sa chance ! Merci pour la découverte 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.