Feel-Good

L’irrésistible histoire du Café Myrtille • Mary Simses

Ce roman fait partie de la nouvelle charte éditoriale des éditions NiL et il était celui qui me tentait d’ailleurs le plus. Il est en librairie depuis le 07 juin. Merci à l’éditeur de me l’avoir envoyé.

Résumé …

Ellen Branford, ravissante avocate new-yorkaise, se doit d’exaucer le voeu qu’a formulé sa grand-mère avant de mourir : retrouver son amour de jeunesse et lui remettre sa dernière lettre. Ellen part sur la route, pour s’arrêter à Beacon, petite ville côtière du Maine. Alors qu’elle explore les lieux, elle manque de se noyer – une mésaventure qui fait d’elle une célébrité locale et la pousse littéralement dans les bras d’un certain Roy. Et tandis qu’elle lève le voile sur le passé de sa grand-mère et qu’elle poursuit sa quête, Ellen comprend qu’elle n’aura pas assez d’un séjour de vingt-quatre heures. Mais lorsque son fiancé vient jusqu’à Beacon à sa rescousse, la jeune femme doit repenser la vie qu’elle veut vraiment avoir…

Mon avis …

Au dos du roman, James Patterson compare ce roman avec « Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates ». Si parfois, ce genre de comparaison est justifié, ce n’est vraiment pas le cas ici, puisque je trouve que rien ne pourrait davantage éloigner ces deux romans qui n’ont, à mon sens, rien à voir. J’ai jeté mon dévolu sur ce roman parce que j’ai été complètement séduite par sa couverture somptueuse. J’aimais bien aussi l’idée de découvrir une petite ville, dans laquelle règne bien souvent une ambiance chaleureuse et conviviale. C’est en effet le cas de Beacon qui, pour Ellen, avocate qui fait attention à ce qu’elle mange et à ce qu’elle porte, se surprend à redécouvrir les petits plaisirs de la vie : un bon donut, une tarte aux myrtilles ou encore porter un jean. Alors qu’à New York, tout est contrôlé, minuté et rigoureusement prévu, elle va passer à Beacon des journées à flâner, à apprécier des choses qui lui étaient jusqu’alors inconnues, et à rencontrer de nouvelles personnes qui ont une vision de la vie bien différente de la sienne.

C’est donc toute une remise en question qui va s’opérer chez elle, d’abord inconsciente, puis beaucoup plus présente. Quand vient le moment de retourner à New York, elle ressent le besoin de rester plus longtemps, et si la raison officielle est qu’elle souhaite marcher sur les traces de la vie de sa grand-mère, elle va peu à peu réaliser que d’autres aspects la retiennent dans cette petite ville attachante. Elle s’y sent bien, tout simplement, et ça ne s’explique pas forcément. Le roman est clairement centré sur la vie amoureuse d’Ellen, a priori heureuse dans sa vie de couple avec son fiancé Hayden. Son arrivée à Beacon va également remettre en question ses véritables attentes vis à vis de la personne qui partage sa vie.

Ce qui me vient à l’esprit en pensant à ce livre, c’est qu’il était agréable sans être pour autant inoubliable. Il est extrêmement prévisible, mais je n’en attendais pas forcément davantage d’un roman comme celui-là. Il répond finalement plutôt bien aux attentes de ses lecteurs : passer un bon moment de lecture en se changeant les idées. J’aurais peut-être attendu de l’héroïne qu’elle ait un caractère un peu plus affirmé. Il est par moments assez agaçant de la voir subir sa vie et fermer les yeux sur ce qui est pourtant assez évident. De même, la grand-mère d’Ellen est finalement plus un prétexte que le véritable propos du livre, et je l’ai souvent un peu regretté. C’est loin d’être un roman exceptionnel et on sait très bien en le commençant comment il se terminera, mais ce fut une petite parenthèse agréable pour oublier le quotidien et plonger dans une histoire savoureuse, bien que très classique.

Pour résumer …

Une lecture sympathique qui permet de se changer les idées et de plonger dans une ambiance douce et chaleureuse. Cette histoire aurait cependant mérité d’être un peu moins prévisible et de nous surprendre un peu plus, même si ce fut un roman charmant qui m’aura fait passer un joli moment de lecture.

Ma note : ★★★★☆☆
(14/20)

Publicités

5 réflexions au sujet de « L’irrésistible histoire du Café Myrtille • Mary Simses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.