Conseils de lecture

• Des mois plus tard, j’y pense encore.. Ces livres que je vous conseille #2

J’ai inauguré ce rendez-vous il y a deux ans avec un premier article et j’ai eu envie de le reprendre aujourd’hui. Parce que je lis énormément et que beaucoup de livres me marquent. Pourtant, j’ai cette frustration qu’à part une chronique, je n’arrive pas à en parler autant que je le souhaiterais. Qu’ensuite, d’autres livres sont mis en lumière et ceux-là peu à peu effacés. Alors cet article, c’est l’occasion de leur redonner de la lumière et de vous redire mon amour pour eux.

Un tout petit rien, de Camille Anseaume

> Ma chronique <

« Un énorme coup de coeur pour ce roman un peu autobiographique qui nous fait pénétrer dans l’intimité d’une femme. Une grossesse non désirée, une femme célibataire, un père qui ne veut pas assumer .. Un roman qui nous rappelle la complexité de ce choix, de ce droit des femmes. Un choix difficile et une écriture à la fois touchante, pleine d’humour, de franchise et d’honnêteté. Un roman réaliste et passionnant. Je suis tombée sous le charme de l’écriture de cette auteur. »

Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles, de Suzanne Hayes et Loretta Nyhan

> Ma chronique <

« Je compterai désormais ce roman comme l’un de mes favoris. Un roman épistolaire absolument magnifique qui nous fait partager le quotidien de deux femmes pendant la guerre. Cette amitié qui nait entre elles, simplement au travers de lettres, est bouleversante et magnifique. Un livre qu’on ne peut qu’aimer en raison de cette histoire d’amitié, de ce soutien et de la manière dont l’une aide l’autre à continuer à espérer, à continuer à vivre. Magnifiquement touchant. »

Dites aux loups que je suis chez moi, de Carol Rifka Brunt

> Ma chronique <

« Une merveille de la littérature, un coup de coeur comme on en a peu. Une écriture si belle, une sensibilité exacerbée et des sujets graves et importants qui font de ce roman un chef d’oeuvre. Le Sida, le passage de l’enfance à l’âge adulte, l’amour, la famille, tout cela est évoqué avec justesse et lorsque l’on se plonge dans ce roman, on ne veut tout simplement plus jamais le quitter. »

L’orangeraie, de Larry Tremblay

> Ma chronique <

« Magnifique roman à la fois terrible, douloureux et d’une intelligence rare, L’orangeraie est un livre qui hante même une fois refermé. Il contient tellement de messages, de réflexions, d’horreur et de vérité qu’il est indispensable de le lire. Une claque comme je n’en avais jamais eu auparavant avec un livre. »

Pardonne lui, de Jodi Picoult

> Ma chronique <

« Encore un roman qui traite de la seconde guerre mondiale et qui m’a lui aussi bouleversée en évoquant les camps mais qui m’a surtout profondément remuée par la réflexion qu’il provoque chez le lecteur sur les limites du pardon et sur l’humanité des hommes. De la justesse, jamais de jugement, l’auteur laisse à chacun le soin d’interroger ses convictions profondes. Un roman dont on ne ressort pas indemne. »

Mémoire d’elles, de T. Greenwood

> Ma chronique <

« Ce roman est magnifique. Cette histoire d’amour entre ces deux femmes est si belle et pourtant impossible à vivre. J’ai été très touchée par leur histoire, et j’ai ressenti dans ce roman à la fois un grand calme et en même temps une descente aux enfers des personnages qui tentent de s’aimer sans jamais pouvoir le faire librement. »

Bonnes découvertes !

Publicités

13 réflexions au sujet de « • Des mois plus tard, j’y pense encore.. Ces livres que je vous conseille #2 »

  1. Merci beaucoup pour ce rappel, plusieurs livres m’intéressent. Vos chroniques sont toujours agréables et me permettent de faire un choix dans mes lectures, mais à mon grand regret, j’aurai pas le temps de tous les lire, non pas le temps ! Bonne lecture

  2. J’en ai acheté certains à la suite de tes chroniques et j’en ai encore un à acquérir mais beaucoup de mal à le trouver. Mille mercis pour ce partage livresque & belle journée à toi ☼

  3. J’ai Dites aux loups que je suis chez moi dans ma pile à lire. Il a l’air vraiment très bien…

    Je ne connaissais pas L’orangeraie et Mémoires d’elles, mais ils ont l’air tout aussi passionnants et forts, l’un pour les frères au milieu d’une guerre, l’autre pour l’homosexualité (j’aime voir comment le sujet est traité en littérature). Du coup, je me les note !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.