Beaux Livres / Albums

Une prière à la mer • Khaled Hosseini

Quand on a un auteur favori, on aimerait pouvoir lire un nouveau livre de lui chaque semaine. Or, mon auteur préféré, Khaled Hosseini, est rare, très rare. Mille soleils splendides est mon roman préféré, il m’a marqué à vie, et j’ai également été bouleversée par Les cerfs-volants de Kaboul et Ainsi résonne l’écho infini des montagnes. La sortie de ce nouvel ouvrage, un album cette fois-ci, m’a remplie de joie, et je me le suis offert en anglais également, pour ma collection. Merci à Albin Michel de m’avoir envoyé cet exemplaire de la version française du livre.

Résumé …

Marwan, mon cher enfant, je contemple ton profil éclairé par la lune, tes cils que l’on dirait calligraphiés, tes paupières closes dans ton sommeil innocent. Et je te dis : « Donne-moi la main. Tout ira bien. » Dans une longue lettre, un père prie en regardant son fils dormir, implorant d’être protégés lors de la périlleuse traversée qu’ils vont entreprendre. Il évoque également leur vie à Homs en Syrie et la transformation de la ville en zone de guerre. Un texte rendant hommage aux réfugiés syriens à l’occasion du troisième anniversaire de la mort du jeune Alan Kurdi en 2015.

Mon avis …

L’une des raisons qui font que j’aime tant Khaled Hosseini, plus que n’importe quel autre auteur, outre le fait qu’il soit un génie de l’écriture, qui me bouleverse à chaque fois, c’est son engagement. Lorsqu’il écrit, chose assez rare en réalité, c’est pour être utile. Pour donner une voix à ceux qui n’en ont pas. Et cette mission qu’il porte, ce combat qu’il mène, résonne en moi de la plus forte des manières. Cela me transperce le coeur. Quand j’ai appris qu’il écrivait cet album en hommage aux réfugiés, des frissons m’ont envahie. Parce que je savais que ce serait un ouvrage sublime, un ouvrage utile. Parce qu’une fois encore, il s’investit pour que le monde bouge, pour que l’on se réveille, pour que l’on cesse de regarder des hommes, des femmes et des enfants, mourir sous prétexte qu’ils sont nés au mauvais endroit, au mauvais moment.

Evidemment que j’allais aimer ce livre, que j’allais l’adorer, même. C’était une certitude. Je me suis d’ailleurs acheté la version anglaise sans même l’avoir lu en français. A l’aveugle. Parce que c’est Khaled Hosseini, et que ce seul argument me suffit. Comment vous expliquer que même si je savais que cet ouvrage me toucherait profondément, j’ai réussi à être prise de court lors de ma lecture ? J’ai pleuré, en dix pages seulement. Les larmes sont venues d’elles-mêmes, sans que je m’y attende. Savez-vous comme il est rare de pleurer en lisant un album ? Parce qu’en quelques rares pages, il est peu probable en réalité de ressentir des émotions si fortes qu’elles nous font pleurer malgré nous. Je lis beaucoup, beaucoup d’albums, dans le cadre de mon métier, et je peinerai à vous dire quels albums m’ont fait pleurer. Il y en a eu, c’est sûr, mais très peu. Vous comprendrez donc pourquoi j’insiste, pourquoi cela montre à quel point j’ai été bouleversée au-delà des mots par cet ouvrage.

« J’ai entendu dire que nous étions les indésirables, les inopportuns. Que nous devrions emmener notre malheur ailleurs. »

C’est tout simplement de la poésie pure. Des mots rares, pour accompagner les dessins en pleine page de Dan Williams, au talent si fou. Des phrases qui résonnent comme un chant, comme un triste conte dont on connait déjà la fin. Qui commence avec douceur, presque, pour terminer sur un désespoir si grand, qu’il est impuissant face à l’immensité de la mer, et l’inaccessibilité de la terre. Le sort des réfugiés est un drame qui me brise le coeur, qui reste à mes yeux une totale incompréhension. Parce qu’il me semble tellement absurde d’imaginer que j’ai plus ma place dans un pays en paix que les millions d’êtres humains qui ne connaissent que la guerre. Parce que je crois que cette chance-là devrait être partagée. Que nous devrions accueillir chaque personne dont la vie est menacée.

« Cela fend le coeur de ton père, cette foi que tu as en lui. Parce que ce soir, je n’arrive à penser qu’à une chose : combien la mer est profonde, et vaste, et indifférente. Et combien je suis impuissant à te protéger d’elle. »

En quelques mots, Khaled Hosseini nous glace le sang avec des mots extrêmement justes qui nous rappellent le sort de toutes ces personnes qui traversent les mers, espérant s’en sortir vivants. Tous ces parents qui ne souhaitent que le meilleur pour leurs enfants, même si cela signifie risquer de les perdre. J’aurais souhaité vous retranscrire chaque ligne de cet ouvrage, en faire des citations, mais je vais plutôt vous conseiller de le lire, à votre tour. Je ne saurai dire à quel point ce texte m’a bouleversée, et à quel point ce drame de notre époque me terrifie et m’attriste au plus profond.

Pour résumer …

Un album tellement beau qu’il m’a bouleversée au-delà des mots. Tellement d’engagement et de poésie en si peu de pages, un livre qui doit être lu par tous, car le sort des réfugiés est le drame de notre époque. Lecture inoubliable.

Ma note : ★★★★★★
(20/20)

ACHETER LE LIVRE *

* Lien affilié. Merci de votre soutien.

Publicités

9 réflexions au sujet de « Une prière à la mer • Khaled Hosseini »

  1. Je le note. J’adore ce genre de romans graphiques. Je n’ai jamais lu cet auteur, et les extraits sont vraiment magnifiques. Tu me motives également à sortir « Mille soleils splendides » de ma PAL, il y traine depuis longtemps. Peut-être pas demain, mais je sais qu’il fait partie des gros trésors de cette PAL. Et même si je me désole de ne pas l’avoir lu, je me réjouis d’avoir la chance de le découvrir pour la première fois !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.