Contemporain

Du côté du bonheur • Anna McPartlin

En janvier 2016, je découvrais Anna McPartlin avec « Les derniers jours de Rabbit Hayes » , un roman qui reste encore aujourd’hui l’un de mes favoris de toujours. J’avais eu beaucoup de plaisir à la retrouver l’an dernier avec « Mon midi, mon minuit » , et à l’interviewer sur mon blog il y a quelques mois. Ces dernières semaines, j’ai pu lire son tout dernier roman traduit en français, et je remercie les éditions du Cherche-Midi de me l’avoir envoyé.

Résumé …

Entre ses deux boulots, ses enfants et sa mère qui perd la tête, la vie n’est pas toujours facile pour Maisie. Mais, depuis qu’elle s’est décidée à quitter son mari violent, cette Irlandaise au caractère bien trempé retrouve peu à peu le chemin du bonheur. Jusqu’au jour où son fils Jeremy disparaît mystérieusement avec son meilleur ami. Que s’est-il passé le soir du 1er janvier ? Avec l’aide de Fred, son chevalier servant, et de Lynn, sa fidèle amie, Maisie tente de reconstituer le fil des événements. Dans ce quartier populaire des environs de Dublin, chacun affronte les coups du sort avec humour et ténacité. Mais le terrible secret qu’elle va découvrir bouleversera à jamais le cours de sa vie.

Mon avis …

Que j’aime cette auteur ! C’est extraordinaire de savoir que je pourrais lire chacun de ses romans sans jamais, jamais être déçue. Elle me bouleverse à chaque fois et me touche dès les premières pages, comme seuls mes auteurs préférés savent le faire. Roman après roman, elle confirme donc sa place toute particulière dans mon coeur, et même si j’avais peu de temps pour lire quand je l’ai ouvert, j’ai savouré chaque moment passé en compagnie des personnages, en espérant les retrouver le plus vite possible. J’ai dévoré ce roman, je l’ai aimé dès le départ, et cela ne m’a pas quitté jusqu’à la fin. Il m’est apparu comme très différent des deux précédents dans sa construction, et j’ai apprécié aussi cela. Redécouvrir l’auteur à travers une histoire toute différente. Par moments, celle-ci peut se rapprocher d’un thriller tant l’intrigue nous tient en haleine, nous effraie et nous tétanise.

Mais cela n’est qu’un détail car ce roman est bien plus riche que cette seule intrigue principale. Ce qui le rend extraordinaire, ce sont tous ses personnages, et leurs vies si particulières. Maisie est une femme qui m’a immédiatement beaucoup touchée, parce qu’elle a vécu des expériences traumatisantes et qu’elle essaie comme elle le peut de se reconstruire. Nous découvrons ce qu’a été son mariage avec le père de ses enfants, dont la violence menaçait sa vie à chaque instant. C’est donc seule, avec sa mère qui oublie progressivement qui elle est, qu’elle continue sa vie, en essayant de faire au mieux.

Et puis, il y a ses deux enfants, Jeremy et Valerie, qui ont chacun des souvenirs différents de leur père, et qui vivent différemment la séparation avec ce dernier. Cette opposition était très intéressante, et les liens entre ces deux enfants et leur mère est au cœur du roman. J’ai adoré la construction du livre qui nous offre des points de vue différents, et qui dès le départ nous annonce une tragédie qui fait peser sur le roman une tension particulière. Il se rapproche même par moments du thriller, ce qui m’a vraiment étonné de la part de l’auteur, qui nous avait habituée à des romans assez différents. Même si l’ambiance du livre peut parfois susciter un malaise, tant l’inquiétude et le suspens y est fort, j’ai été tellement attachée aux personnages et touchée par l’écriture de l’auteur que j’ai vraiment adoré ma lecture. La maladie d’Alzheimer, les violences conjugales, la monoparentalité, et d’autres que je ne pourrais dévoiler sans trop vous en dire, tous ces sujets donnent au roman une ampleur encore plus grande. Comme s’il était riche de mille et une façons.

Je ne m’y attendais pas mais j’ai fini ce texte en pleurant, car c’est en en tournant la dernière page que j’ai réalisé à quel point il était engagé, à quel point il bousculait pour que les choses puissent changer. Il a un véritable intérêt, et il traite de ses sujets avec beaucoup de justesse, ce qui le rend très, très fort à la lecture. Définitivement, cette lecture est inoubliable, tout comme chacun de ses personnages. Je pense notamment à Rave, qui est l’un des personnages marquants de cette histoire, qui m’a touchée plus que d’autres. C’est cela aussi la beauté de chacun des romans d’Anna McPartlin, elle ne fait pas de distinction entre personnage principal ou secondaire, tous ses personnages sont creusés, exploités à leur maximum, et une fois la dernière page tournée, ils nous restent en tête à jamais.

Pour résumer …

Anna McPartlin me touche à chaque fois, et ce roman m’aura une nouvelle fois bouleversée par l’émotion qui se dégage de chacun de ses sujets, et par sa construction qui m’aura emportée dès la première page. Ce texte est engagé, et ses personnages sont inoubliables.

Ma note : ★★★★★★
(20/20)

ACHETER LE ROMAN *

* Lien affilié. Merci de votre soutien.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Du côté du bonheur • Anna McPartlin »

  1. Hello,
    Je n’ai lu que « Mon midi, mon minuit » de cette auteur mais je l’ai adoré pour toute la sincérité que ce roman porte. Depuis, j’espère découvrir ses deux autres titres traduits en français et ton article ne peut que confirmer ce souhait !
    Belle journée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.