BD Adulte

Les petites distances • Véro Cazot et Camille Benyamina

On ne peut pas dire que j’avais eu de bonnes expériences avec les précédentes BD de Véronique Cazot, puisque que ce soit « Betty Boob » ou « Et toi, quand est-ce que tu t’y mets ? », je n’avais pas accroché avec ses histoires jusqu’à présent. Quand j’ai découvert cette BD en librairie, j’ai eu une envie très forte de me l’offrir, car elle m’attirait énormément.

Résumé …

Je suis là. Je suis Max. On vit ensemble depuis deux semaines. Enfin c’est surtout moi qui vis chez toi, mais je crois que je ne te dérange pas. Tu ne m’entends vraiment pas?

Mon avis …

S’il y a bien quelque chose qui se retrouve entre Betty Boob et Les petites distances, c’est ce côté un peu abstrait qui m’avait dérangée dans la première BD. Véro Cazot a un style bien particulier, bien à elle, et on peut facilement être un peu perdu par ce qu’elle raconte dans ses BD. J’avoue que je ne m’attendais pas du tout à une histoire comme celle-ci, et c’est toujours difficile pour moi, très rationnelle, de croire à ce genre de contenu. Pourtant, il s’est passé quelque chose sans que je puisse pour autant me l’expliquer. Cette BD m’a complètement charmée.

Il y a quelque chose dans l’histoire, dans cette solitude et cette étrangeté racontée, dans laquelle on peut facilement se retrouver. Ces êtres qui ne se sentent pas tout à fait comme les autres, qui se sentent décalés, qui n’arrivent pas à aimer ou à se lier à quelqu’un. Qui ont la sensation de n’être vus par personne, de ne jamais être compris. Il y a aussi quelque chose dans les dessins. Sublimes, tellement charmants. L’héroïne est si belle que chacune des planches est somptueuse. Elle rayonne à chaque instant, et ce regard posé sur elle m’a bouleversée.

Même si l’histoire est très particulière, j’ai accepté d’y croire. Volontairement. Parce qu’elle est en même temps tellement significative, au regard des deux personnages et de leurs particularités. Cette relation hors du commun entre Léo et Max est magnifique, elle dépasse le champ des possibles, et elle est en cela profondément magique.

Ne vous attendez pas à une histoire d’amour classique, car cette BD n’en contient pas. C’est au contraire un peu étrange, et cette histoire pas comme les autres saura à coup sûr vous charmer et ne vous laissera certainement pas indifférent. Les relations amoureuses, la solitude, l’amitié, l’âge adulte et les rêves de chacun, c’est un très bel ouvrage qui mélange de nombreux sujets avec pudeur et beaucoup de beauté.

Pour résumer …

Une rencontre et une histoire d’amour hors du commun qui aurait pu me déplaire par son côté très particulier mais qui m’a complètement charmée. C’est beau, doux, original, et plein de charme. Les dessins sont à mes yeux d’une perfection absolue.

Ma note : ★★★★★☆
(17/20)

ACHETER LA BD *

* Lien affilié. Merci de votre soutien.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Les petites distances • Véro Cazot et Camille Benyamina »

  1. J’ai beaucoup aimé cette bande-dessinée également, je me suis laissée totalement emportée par cette histoire. J’avais eu un coup de cœur pour Betty Boob ! Je suis assez sensible aux scénarios de Véronique Cazot.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.