Contemporain

Les Mijaurées • Elsa Flageul

Sorti en 2016 aux éditions Julliard, ce roman s’est fait discret. A l’occasion de sa sortie poche, je me le suis offert et c’est lors de mon séjour à Paris que j’ai enfin pris le temps de le découvrir.

Résumé …

En 1992, Lucile et Clara entrent en quatrième dans le même collège parisien. Parce qu’elles se sentent différentes des autres, elles vont se rapprocher, jusqu’à devenir inséparables. Les années 1990 s’achèvent, un nouveau siècle voit le jour, et Lucile et Clara cherchent à se faire une place dans ce monde qui ne les attend pas et que la crise et l’arrivée du sida fragilisent. Leur duo, aussi incandescent, aussi amoureux que le sont les amitiés adolescentes, est une armure pour se jeter dans ce siècle tout neuf, pour découvrir l’amour et s’inventer une vie qu’elles imaginent ensemble, toujours. En 2001, les tours jumelles s’effondrent, la vie est là, avec ses échardes, avec ses blessures, avec la maladie, la passion, la mort, avec aussi parfois des rêves qui se réalisent… Lucile et Clara, ensemble, oui, mais jusqu’à quand et, surtout, comment ?

Mon avis …

En commençant ce livre, une forme de malaise m’a habitée. Comme si je sentais que quelque chose était particulier, et pourtant il possède une force magnétique assez étonnante, qui fait qu’on ne peut pas vraiment le reposer. « Les mijaurées », c’est l’histoire de Lucile et Clara. Une histoire d’amitié, plus que ça, même. Leur rencontre date de l’adolescence, et c’est une amitié qui traversera toute leur vie tant elle est forte et intense. Nous les suivons donc, dans ce roman, sur plusieurs décennies, en assistant à leurs transformations, à leurs vies qui évoluent, et à leur amitié qui est, évidemment, modifiée par les années qui passent et par le fait qu’elles se construisent en tant qu’adulte et en tant que femme.

J’ai beaucoup aimé cette lecture. Elle n’est pas vraiment agréable, et même parfois un peu difficile et sombre, mais j’ai aimé l’écriture de l’auteur, et cette façon qu’elle a de réussir à décortiquer la relation entre ces deux femmes. On s’identifie forcément à l’une et à l’autre, avec ses peurs, ses complexes, sa jalousie. Car même si l’amitié dépasse tous les liens qui puissent exister, et quelle que soit sa force, il est évident qu’arrive un moment où l’une envie la vie de l’autre. Où l’une réussit ce que l’autre n’a pas su faire. Cette dualité est très intéressante et assez juste, il me semble.

Au fil des années, on apprend à mieux connaitre ces personnages et à intégrer pleinement leur relation. A travers cette amitié, c’est également toutes les étapes et les épreuves de la vie qui sont évoquées par l’auteur. L’existence de chacun est forcément traversée par des moments de doute, des moments plus difficiles, où parfois même on ne peut que s’aimer plus fort pour essayer de survivre. Chaque période est intéressante pour des raisons différentes, que ce soit la découverte de soi à l’adolescence, les premiers amours, ou encore la vie de femme et la maternité. Les sujets abordés par ce livres sont variés, et sauront sans aucun doute résonner chez de nombreuses femmes.

Pour résumer …

Une amitié à travers les années qui passent, fusionnelle mais aussi violente d’une certaine façon tant elle est omniprésente. Un livre fort, dans lequel de nombreuses femmes sauront s’identifier.

Ma note : ★★★★★☆
(16/20)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.