Cinéma

Avis cinéma : Sauver ou périr

Parmi les sorties cinéma que j’avais repérées pour la fin de l’année 2018 figurait « Sauver ou périr ». J’ai donc décidé d’aller le voir au cinéma lors de sa sortie en salles.

Synopsis : Franck est Sapeur-Pompier de Paris. Il sauve des gens. Il vit dans la caserne avec sa femme qui accouche de jumelles. Il est heureux. Lors d’une intervention sur un incendie, il se sacrifie pour sauver ses hommes. A son réveil dans un centre de traitement des Grands Brûlés, il comprend que son visage a fondu dans les flammes. Il va devoir réapprendre à vivre, et accepter d’être sauvé à son tour.

Lorsque le film a commencé, je me suis demandée si j’allais être capable de supporter les images et l’histoire vraie qu’il raconte. Celle d’un pompier qui perdit tout pour sauver les autres. Le fait est que j’ai non seulement supporté les images mais été bouleversée par ces dernières. C’est un film qui m’a profondément marquée et au cours duquel j’ai énormément pleuré.

Nous sommes plongés dans le quotidien des Pompiers de Paris, qui ressemble à celui des militaires par bien des aspects. Ce métier, nous le comprenons à travers les images tournées, demande un investissement personnel et familial énorme, puisque ces hommes et femmes dédient leurs vies à ce métier consacré à sauver les autres, à venir en aide aux personnes dans le besoin. C’est un réel hommage à leur travail, à la passion qu’ils mettent dans ce métier, et à tout ce qu’ils donnent d’eux-mêmes.

En allant voir ce film, je connaissais déjà à peu près l’histoire, ou en tout cas l’aspect tragique de cette histoire. Je savais ce que ce pompier allait vivre, et pourtant, cela ne rend pas le film plus supportable. On peut reprocher au film de passer rapidement toutes les étapes, mais je crois que c’est une force : tenter de représenter avec le plus de réalisme possible le long combat mené par cet homme.

Car quand il se réveille à l’hôpital, c’est toute sa vie qui va être remise en question. Son visage n’existe plus, ses traits ont disparu, il vit sous des bandages, sans même pouvoir s’exprimer au début. C’est son regard sur lui-même, son avenir, l’image que sa femme a de lui, qui vont être modifiés à jamais. Au-délà de ce personnage, c’est également tous les autres autour de lui qui m’ont touchée : ses collèges pompiers, soudés par un lien si particulier, son épouse qui se bat au quotidien contre la dépression de son mari et qui tente de survivre à cette vie qui chamboule son existence, mais aussi le personnel soignant, bouleversant par sa présence, sa bienveillance, sa force aussi.

Pierre Niney est impressionnant dans ce rôle. Qu’il faut être talentueux pour réussir à interpréter avec une si grande justesse un destin si tragique et une force aussi extraordinaire. Pour moi, ce pompier, comme d’autres personnes qui réussissent à se relever d’une tragédie pareille, sont de vrais héros. Car réussir à trouver de l’espoir pour réinventer sa vie demande un courage qui ne peut être puisé qu’au fond de soi-même.

Ma note : Coup de coeur

Publicités

6 réflexions au sujet de « Avis cinéma : Sauver ou périr »

  1. Un coup de coeur pour moi aussi !
    J’ai juste fait la « bêtise » d’aller le voir le 24 décembre au soir (on voulait aller au ciné en famille), mais on aurait dû choisir un film plus léger pour l’occasion !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.