BD Adulte

Et puis Colette • Mathou et Sophie Henrionnet

Depuis le temps que je vois passer de chouettes dessins de Mathou sur les réseaux sociaux, j’avais très envie de la découvrir dans une BD, et d’autant plus que celle-ci est réalisée avec Sophie Henrionnet que je n’avais pas encore lue non plus. Merci beaucoup à mon amoureux de m’avoir offert « Et puis Colette » pour Noël.

Résumé …

Au décès de sa soeur, Anouk, trentenaire parisienne, devient la tutrice de Colette, sa nièce de 7 ans. Alors que la jeune femme craint de se faire dévorer par cette responsabilité imprévue qui bouleverse son quotidien, la petite fille bouscule toutes ses certitudes.

Mon avis …

La couverture annonce la couleur : cette BD est la mignonnerie incarnée. L’histoire est adorable, les dessins aussi, chaque petit détail m’a séduite, jusqu’au petit chat présent au fil des pages, qui m’a tellement fait penser au mien. Quand Anouk va perdre sa soeur, le choc est très grand, mais il va l’être d’autant plus quand elle va apprendre que cette dernière l’a désignée comme tutrice de sa fille : Colette.

Alors qu’Anouk et Colette ne se connaissent pas vraiment, elles vont être amenées à envisager un avenir ensemble. Sauf que cela ne fait pas tout à fait partie des plans d’Anouk. Elle ne veut pas d’enfant, ne les aime pas forcément, se satisfait bien de sa petite vie parisienne avec son chat, son amour des livres, ses passages quotidiens dans sa librairie préférée, et ne se voit pas quitter la capitale pour recommencer sa vie ailleurs. Sauf que Colette, si petite soit-elle, va tout chambouler.

Ce qui m’a beaucoup, beaucoup touchée, c’est la bienveillance qui ressort de cette bande dessinée, et tout cet amour qui né entre Anouk et Colette. Elles souffrent toutes les deux beaucoup de la perte de cette femme qui avait une place à part dans leur vie, et dans leur chagrin, elles vont trouver de petits moments de bonheur en étant ensemble. Finalement, elles vont réaliser qu’elles n’ont pas besoin de grand chose pour être heureuse, et que la vie peut être faite de belles surprises même dans les moments les plus tristes.

J’aime beaucoup les dessins de Mathou, leurs rondeurs, sa faculté à dessiner tout ce qui est adorable avec autant de douceur. Si j’avais cependant un petit bémol, c’est que j’aurais aimé un peu plus de détails dans les dessins, à l’image de la (sublime) couverture. Certains dessins semblent un peu vides, manquant d’un peu de reliefs, et cela m’a parfois un peu gênée. Ce n’est qu’un détail car j’ai énormément aimé cette BD, et pour ne rien vous cacher, je l’ai terminée en pleurant tellement j’étais touchée. C’est progressivement bouleversant, et on la referme le coeur rempli d’amour pour ces deux bouts de femmes attachantes.

Pour résumer …

La petite Colette va entrer dans la vie d’Anouk … et ne plus en sortir. C’est une BD adorable et tellement touchante, elle m’a fait passer du rire aux larmes, et m’a émerveillée par ses mignonneries et sa douceur. Une lecture qui réchauffe le coeur.

Ma note : ★★★★★★
(18/20)

ACHETER LA BD *

* Lien affilié. Merci de votre soutien.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Et puis Colette • Mathou et Sophie Henrionnet »

Répondre à lerendezvouscafemiel Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.