Cinéma

Dernier film vu : Les invisibles

C’est en visionnant des interview des actrices de ce film que j’ai senti qu’il était impératif de la découvrir. J’ai donc été au cinéma le voir à sa sortie, et je suis très heureuse de vous en parler aujourd’hui.

Résumé …

Suite à une décision municipale, l’Envol, centre d’accueil pour femmes SDF, va fermer. Il ne reste plus que trois mois aux travailleuses sociales pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s’occupent : falsifications, pistons, mensonges… Désormais, tout est permis !

Mon avis …

Ce sont des femmes ayant connu la rue qui ont été choisies pour interpréter les vraies héroïnes de ce film : des femmes SDF. Elles entourent des acteurs déjà célèbres, apportant leur vécu, leurs émotions et leur sincérité. Et c’est ce que l’on souhaite voir lorsque l’on visionne un film sur un sujet aussi important que celui des personnes sans domicile fixe. Une thématique aussi lourde et difficile aurait pu conditionner le film à être très dur à visionner, or il est réalisé avec tellement d’humour et de lumière que le résultat est simplement brillant.

J’ai été très émue par ce film, par ces femmes, par la vérité qui ressort de chacune des images. Par le quotidien qu’on imagine pas, celui de devoir chaque soir trouver un endroit où dormir, se protéger de la violence, assurer ses besoins primaires. Car être à la rue signifie n’avoir rien, sauf quelques sacs contenant de rares possessions, et si cela est terrible en tant qu’homme, il semble que c’est encore plus difficile en tant que femme. Or, nous les voyons très peu, elles sont bien souvent invisibles, préférant se faire le plus petite possible afin de se protéger.

Ce film raconte le combat de plusieurs travailleuses sociales, engagées au quotidien auprès d’un groupe de femmes sans abri. Elles leur permettent d’avoir un endroit où rester, en tant que centre d’accueil de jour, mais ne peuvent les accueillir de nuit, la loi ne l’autorisant pas. Elles sont alors livrées à elles-mêmes ou redirigées vers un centre de nuit à de nombreux kilomètres de là. L’Envol, c’est donc leur petit havre de paix, où elles se retrouvent, en sécurité, où elles ont accès à une douche, à de la nourriture, à de la distraction, à un peu d’humanité.

Si je devais qualifier ce film, ce serait d’humain. Car dans notre société, tout est question d’argent, de rentabilité. On ne peut pas « se permettre de faire du cas par cas ». Alors, on déplace le problème. On préfère ignorer ce qui nous gène ou qui est désagréable à regarder. Tout plutôt que de tenter de résoudre les situations difficiles. Tout plutôt que de recruter des travailleurs sociaux, de les rémunérer à hauteur de leur engagement personnel et humain. Tout plutôt que d’imaginer que nous pourrions nous aussi être à la rue, si nos vies se déroulaient autrement, si notre avenir s’assombrissait soudain.

Cela m’a touchée, énormément, qu’un tel sujet soit mis sur le devant de la scène. Car on parle trop peu des problèmes sociaux, et de ces personnes « invisibles » qui font peu de bruit mais qui se trouvent dans une spirale de détresse, de solitude et de pauvreté. Alors, ces travailleuses sociales donnent d’elles-mêmes, beaucoup, à leur échelles. Elles plantent de petites graines, en espérant avoir un impact, aussi petit soit-il, permettant à ces femmes de retrouver un peu d’espoir et d’estime d’elles-mêmes. De comprendre qu’elles valent beaucoup et qu’elles peuvent s’en sortir même si cela semble impossible.

Allez voir ce film, il est d’utilité public, il est engagé, il donne enfin une voix à toutes ces femmes, à leurs vies, à leur vécu, à leur histoire. Il nous permet aussi de voir derrière les apparences, et de pointer du doigt tous les dysfonctionnements et les injustices de nos politiques actuelles.

Ma note : Coup de coeur

Publicités

4 réflexions au sujet de « Dernier film vu : Les invisibles »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.