Beaux Livres / Albums

La tresse ou le voyage de Lalita • Laetitia Colombani et Clémence Pollet

En juin 2017, je découvrais le roman « La tresse » , de Laetitia Colombani, pour lequel j’avais un coup de coeur. Cela m’a amené à interviewer l’auteur, et même à la rencontrer, mais également à partager tout autour de moi cette lecture que j’avais envie de faire lire au plus grand nombre. Son adaptation sous format d’album fut une excellente nouvelle à mes yeux, et je tiens à remercier les éditions Grasset Jeunesse de m’avoir proposé de le recevoir pour le découvrir.

Résumé …

Comme chaque matin, Smita démêle les cheveux de sa fille Lalita. Elle ne les a jamais coupés, ici les femmes gardent longtemps leurs cheveux de naissance, parfois toute leur vie. Elle divise la chevelure en trois mèches, qu’elle entrelace délicatement pour en faire une tresse. Mais aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Aujourd’hui, Lalita va entrer à l’école.

Mon avis …

Ce qui m’avait tant plu dans le roman, c’était son engagement. Cette voix qu’il donnait à toutes les femmes du monde, à travers trois femmes de continents différents, pour essayer de représenter la condition féminine aujourd’hui. Ce message, bien entendu, dépasse les frontières ou les générations. Il doit être entendu par tous, adultes comme enfants, et j’ai trouvé merveilleuse l’idée de traduire ce message pour que des enfants puissent se l’approprier, à travers le personnage de Lalita, la petite fille indienne au coeur du roman « La tresse ».

Lalita est la fille de Smita, et c’est bel et bien le personnage qui m’a le plus marqué dans le roman. Parce qu’elle est Intouchable et qu’elle espère que sa fille n’aura pas la même vie qu’elle. Parce que Laetitia Colombani dénonce les conditions de vie de ces invisibles que l’on a tendance à ignorer. C’est donc ce pan de son roman qu’elle va mettre en lumière dans cet album, sans oublier de le relier de façon très subtile aux autres héroïnes du livre.

En racontant l’histoire de Lalita, c’est donc en Inde que nous transporte ce roman. Et à l’image de ce pays, ce sont les couleurs, pétillantes comme des saris, qui illuminent chaque page. Les illustrations sont d’une véritable beauté, et elles sont selon moi totalement en harmonie avec cette belle histoire, racontée et reformulée sous forme de conte pour enfant.

J’y ai retrouvé le talent de Laetitia Colombani pour raconter, avec pudeur, la condition terrible des Intouchables. Cette facilité qu’elle a, avec des mots simples, à bouleverser d’émotions. Cet album est un vrai voyage, puissant et fort, qui ne peut laisser indifférent tant les messages qu’il véhicule sont importants. J’ai été charmée et ravie de cette adaptation en album, à lire et à faire lire autour de soi, par les plus grands et les plus petits.

Pour résumer …

Une adaptation sublime d’un roman qui m’avait bouleversée. Cet album nous transporte en Inde, pour raconter les conditions de vie des Intouchables, à travers une histoire sublime, poétique et extrêmement douce.

Ma note : ★★★★★★
(20/20)

ACHETER LE LIVRE *

* Lien affilié. Merci de votre soutien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.