Thriller / Mystère

L’Empathie • Antoine Renand

Le genre thrillers / romans policiers n’est clairement pas mon favori et j’en lis très, très rarement. J’ai, par le passé, savouré quelques thrillers, mais ce genre littéraire me fait en général un peu peur. Quand on m’a proposé d’intégrer le jury du Prix Maison de la Presse cette année pour ses 50 ans, j’ai reçu la sélection de 6 titres en lice pour le prix, dont celui-ci faisait partie, que je devais lire dans des délais très courts.

Résumé …

« Il resta plus d’une heure debout, immobile, face au lit du couple. Il toisait la jeune femme qui dormait nue, sa hanche découverte. Puis il examina l’homme à ses côtés. Sa grande idée lui vint ici, comme une évidence ; comme les pièces d’un puzzle qu’il avait sous les yeux depuis des années et qu’il parvenait enfin à assembler. On en parlerait. Une apothéose. » Cet homme, c’est Alpha. Un bloc de haine incandescent qui peu à peu découvre le sens de sa vie : violer et torturer, selon un mode opératoire inédit. Face à lui, Anthony Rauch et Marion Mesny, capitaines au sein du 2e district de police judiciaire, la « brigade du viol ». Dans un Paris transformé en terrain de chasse, ces trois guerriers détruits par leur passé se guettent et se poursuivent. Aucun ne sortira vraiment vainqueur, car pour gagner il faudrait rouvrir ses plaies et livrer ses secrets. Un premier roman qui vous laissera hagard et sans voix par sa puissance et son humanité.

Mon avis …

Faire partie du jury d’un prix littéraire, c’est avoir des délais de lecture très courts. En acceptant de faire partie du jury de ce prix, j’ai su que j’avais à peine un mois pour lire les 6 livres sélectionnés, et je devais bien entendu me faire un avis concret à leur sujet. Contrairement au reste de la sélection, ce livre était le seul que je ne connaissais pas, dont je n’avais pas entendu parler, et qui semblait vraiment très éloigné de mes lectures habituelles. C’était donc un challenge pour moi que de le lire, de m’y plonger, et de l’apprécier. Afin d’aller plus vite dans ma lecture de la sélection, et d’être sûre de réussir à lire et terminer ce livre, j’ai choisi également d’acheter ce livre en livre audio, ayant vu qu’il était disponible, pour pouvoir également le lire pendant mes trajets en voiture. Pour moi, c’était une façon de le lire rapidement, avec certitude car je prends beaucoup la route, et de lire en même temps en livre papier un autre livre de la sélection.

Pour ne rien vous cacher, je partais avec de gros aprioris, quasiment certaine que ce livre n’était pas fait pour moi, que je ne pourrai pas l’apprécier, qu’il ne rassemblerait sans doute rien de ce que j’attendais d’une lecture. Au cours des premières pages, j’ai eu peur, et j’ai même cru que je n’arriverai pas à aller au bout. L’écriture était sèche, crue, les scènes violentes, terriblement dures à supporter. Et puis, en persistant un peu, j’ai réalisé que les personnages étaient la véritable valeur intéressante de ce roman. Tous les personnages sont extrêmement creusés, les liens entre eux approfondis. On sent qu’on ne les connait tous pas réellement, qu’ils cachent quelque chose, qu’on sera surpris.

Petit à petit, l’histoire dévoile de nombreux retournements de situation, et j’ai adoré les découvrir. J’ai aimé la complexité de cette histoire, qui nous permet de comprendre qu’il n’y a finalement pas qu’une seule intrigue dans ce roman. Il y en a en réalité plusieurs, et elles sont toutes passionnantes. Certains passages sont difficiles à lire, très difficiles même, car l’auteur va dans les détails même concernant les aspects qu’on préférerait qu’il suggère simplement. Sans doute pour nous confronter à leur horreur, pour mettre des mots sur ces actes qui sont d’une violence inouïe. Il faut le savoir avant de commencer ce livre car cela le caractérise.

L’auteur creuse dans la psychologie des hommes les plus violents, de ceux qui agressent sexuellement les femmes. Il est aisé de penser que l’on né bon ou mauvais, or les choses ne sont pas aussi simples. C’est là tout l’intérêt du roman, d’approfondir le passé de chaque personnage pour comprendre ce qui l’a construit, et ce qui lui a permis de devenir l’homme qu’il est aujourd’hui. Je crois profondément à l’intérêt du sujet, mais il est vrai que la structure du roman a fini par me perdre. L’auteur a fait le choix de changer de point de vue de façon radicale, à chaque nouvelle partie du livre, et de reprendre ainsi toute une partie de l’histoire, pour compléter les morceaux manquants du puzzle. J’ai été un peu perdue par ces allers-retours, par ces nombreux personnages, et par l’omniprésence des descriptions d’agressions sexuelles, difficiles à supporter. Il y a beaucoup de potentiel dans ce livre, beaucoup de thématiques qui méritent vraiment d’être creusées, mais l’auteur a voulu trop en mettre et s’est, à mon sens, éparpillé. Tous les personnages semblent être comme des personnages principaux, et le lecteur se retrouve en pleine confusion, ce qui est dommage.

Pour résumer …

Ce roman policier possède des aspects très intéressants sur les origines de la violence humaine, mais la construction et l’accumulation de descriptions difficiles ont fini par me perdre.

Ma note : ★★★★☆☆
(12/20)

Publicités

6 réflexions au sujet de « L’Empathie • Antoine Renand »

  1. Pour le coup, mon genre préféré c’est justement le roman policier/thriller (et la science-fiction) du coup je vais mettre ce livre – dont je n’avais pas entendu parler – dans ma liste interminable de livres à lire au plus vite. Le résumé me paraît assez intéressant 🤠

  2. Un livre que j’avais bien aimé, pour les personnages et l’histoire. Même si j’ai trouvé que Alpha était décrit un peu trop caricaturalement dans le genre « je-suis-invincible-personne-ne-peut-m’arrêter »

  3. Un roman qui m’a déçu. J’en avais entendu énormément de bien et je l’attendais avec impatience mais au final ça n’a pas été le coup de cœur. La fin traine en longueur et Alpha est souvent caricatural (on ne sait jamais vraiment comment il fait pour escalader tous ces immeubles, ça enlève une certaine crédibilité à l’ensemble). Une lecture sympathique mais qui ne me restera pas en mémoire…

  4. J’ai beaucoup entendu parlé de ce livre et ton avis sur la question me persuade, au contraire, de le lire parce que c’est exactement ce que j’aime dans ces romans, le plongeon en enfer, la cruauté des personnages et de savoir comment certains êtres en sont arrivés à un tel point dans leur existence.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.