BD Jeunesse

Les enfants de la résistance, tome 2 : Premières répressions • Benoît Ers et Vincent Dugomier

Après avoir découvert le premier tome de cette série de BD il y a quelques semaines, j’ai eu envie de lire le deuxième tome et je l’ai donc emprunté à la médiathèque.

Résumé …

Grâce à l’impact de leurs actions, François, Eusèbe et Lisa ne sont plus les seuls à se rebeller contre l’occupant allemand ; des adultes entrent aussi à présent en résistance, notamment le maire, le curé et les parents d’Eusèbe et François. Tout en gardant leur anonymat, les jeunes résistants font à nouveau preuve d’un culot extraordinaire en faisant le lien entre adultes pour organiser un système de passage de prisonniers français évadés vers la zone libre. En parallèle, les Allemands renforcent leur surveillance et n’hésitent pas à recourir à la violence voire au meurtre. Nos héros sont directement confrontés à la mort et au racisme. Dans une France de plus en plus divisée, de petits grains de sable isolés parviendront-ils à enrayer la machine nazie ?

Mon avis …

Si le premier tome avait été une très agréable surprise, j’ai été complètement conquise par le deuxième tome qui est, à mon sens, nettement supérieur. J’ai adoré cette suite, je l’ai trouvée prenante, pertinente, riche en rebondissements, et vraiment très intéressante. En quelques pages, on est directement plongés dans l’action et les trois enfants entrent véritablement dans la Résistance, sous un nom de code. Ils vont se retrouver mêler à des actions qui les dépassent, ayant des contacts avec d’autres groupes impliqués également.

Beaucoup de sujets sont évoqués dans ce tome. Le sort des prisonniers coloniaux et l’existence de camps pour prisonniers en France, avec des soldats en fuite, qui vont croiser la route de nos personnages. Et puis, évidemment, la difficulté de s’impliquer, de résister, sans que l’on nous retrouve, en prenant garde à ne pas laisser de trace ou d’indice, pour ne pas être retrouvé. La fin de la BD m’a énormément émue, ce sont des passages très durs, et pourtant réalistes. Ils représentent cette période, dans ses plus terribles actes.

Le dossier documentaire à la fin est complet, reprenant les différents aspects de ce tome, à cette période où la Résistance commençait. C’est une BD qui sera très utile aux collégiens qui étudient cette période, et qui permet d’avoir une approche à la fois très humaine mais également historique avec de vraies notions importantes de notre Histoire, ainsi que des reproductions (photographies, documents, etc) issues de recherches effectuées par les auteurs. Cela donne encore plus de cohérence et de crédibilité à cette BD qu’ils ont écrites, qui se veut divertissante mais aussi, et surtout, pédagogique, même si cela n’est pas forcément la première chose que l’on voit à son sujet.

Pour résumer …

Après un premier tome très sympa, j’ai été complètement sous le charme de cette suite qui est pour moi encore bien meilleure. A la fois rythmée et divertissante, cette BD n’en reste pas moins très fidèle aux faits historiques et elle est donc un excellent support pédagogique pour tous les collégiens étudiant cette période de l’Histoire.

Ma note : ★★★★★★
(18/20)

Une réflexion au sujet de « Les enfants de la résistance, tome 2 : Premières répressions • Benoît Ers et Vincent Dugomier »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.