Historique

L’île aux enfants • Ariane Bois

C’est dans le cadre du Prix Maison de la Presse 2019 dont j’ai fait partie du jury cette année que j’ai reçu ce roman pour lecture. N’ayant encore jamais lu Ariane Bois, mais ayant depuis longtemps envie de découvrir ses textes, j’étais très heureuse de pouvoir enfin le faire.

Résumé …

C’est l’histoire de Pauline et Clémence, deux fillettes inséparables, deux sœurs vivant près des champs de cannes à sucre, qui un jour, en allant chercher de l’eau à la rivière, sont enlevées, jetées dans un avion, séparées, et qui devront affronter bien des épreuves avant de comprendre ce qui leur est arrivé. Il ne s’agit pas d’un conte pour enfants, même cruel, mais de la véritable histoire des exilés de la Creuse, un transfert massif d’enfants venus de l’île de la Réunion pour repeupler des départements isolés de la métropole en 1963, contre leur gré et celui de leurs familles, devenue un scandale d’état. Dans ce roman, c’est la fille de Pauline, Caroline, qui, trente ans plus tard, mène l’enquête sur l’enfance de sa mère, provoquant ainsi des réactions en chaîne et l’émoi de celle qui pour survivre a dû tout oublier… Comment devenir soi quand on vous a menti ? Peut-on se reconstruire un arbre généalogique ? Qu’est-ce qu’était l’adoption dans le secret et les non-dits des années 1970 ? L’histoire d’une résilience, d’une reconstruction et une plongée dans un épisode peu glorieux de l’histoire de France à travers les yeux de deux enfants.

Mon avis …

Avant que ce roman n’atterrisse entre mes mains, je n’avais absolument jamais entendu parler du scandale d’État des enfants volés de la Réunion, et je ne comprends d’ailleurs toujours pas comment cela est possible. Entre 1963 et 1982, plus de 2000 enfants ont été déportés, par l’État français, de la Réunion jusqu’en métropole, dans l’objectif de repeupler les campagnes françaises. C’est donc à partir de ce fait historique, un peu oublié aujourd’hui, qu’Ariane Bois a construit ce roman, en imaginant le destin de deux soeurs kidnappées et envoyées en plein coeur de la Creuse, loin de leur Réunion natale et de leurs parents.

La construction de ce roman est très intéressante puisque l’auteur raconte en parallèle l’enfance de Pauline avec ce qu’elle a vécu à son arrivée en France, devant oublier tout de son passé et de ses parents biologiques pour recommencer une nouvelle vie en France, sans que rien ne lui soit expliqué, mais aussi la propre fille de Pauline, des années plus tard qui va par le plus grand des hasards entendre parler de cette affaire, et y voir des ressemblances avec sa propre histoire. C’est donc sur les traces de l’enfance de sa mère qu’elle va partir, enquêtant sur ce que les enfants de la Creuse ont vécu, et espérant ainsi avoir des réponses sur ce qu’a traversé sa mère alors qu’elle n’était qu’une enfant.

C’est en effet tout un traumatisme qu’a subi Pauline, que son inconscient a préféré oublier. Séparée de ses parents de la plus brutale des manières et envoyée à l’autre bout du monde, sans réponse à aucune de ses questions. Son sort, comme celui de tant d’autres enfants ayant été les victimes de cette affaire, va être par moments très difficile, puisqu’ils étaient bien souvent utilisés comme main d’œuvre gratuite, bénéficiant de peu d’amour ou de bienveillance. En arrivant dans la Creuse, c’est une nouvelle vie qui commence pour elle, effaçant tout ce qu’elle a vécu jusqu’à présent. Rien que d’imaginer cela me glace le sang, et on aurait presque l’impression de lire un roman de science-fiction tant cela semble impossible. Or, cela s’est passé, il n’y a pas si longtemps, et a été oublié.

J’ai été très intéressée par ce livre, qui m’a énormément passionnée. J’ai eu la sensation d’apprendre beaucoup, et surtout que l’auteur avait su poser les bons mots, avec justesse et pudeur, sur ce que ces enfants ont vécu. C’est un bel hommage à leur histoire tout autant qu’une dénonciation de ce scandale, encore trop peu médiatisé aujourd’hui. Ce fut une lecture sensible, qui prenait parfois un peu trop de distance à mon goût, ce qui m’a empêché d’être encore plus touchée par le roman, et parfois même de trouver que l’histoire avançait un peu trop lentement. Ce sont de petits détails car j’ai beaucoup aimé la sensibilité de ce texte qui m’a émue. J’en garderai un souvenir certain et je ne peux que vous recommander de vous y plonger. Je relirai à coup sûr Ariane Bois qui m’a convaincue qu’elle avait un grand talent et que ses romans doivent être lus.

Pour résumer …

Les Enfants de la Creuse, ou ce scandale d’État encore trop méconnu, ont été portés dans ce roman avec justesse et pudeur. C’est un livre passionnant parce qu’il se sert de l’Histoire pour nous empêcher d’oublier ce qui a pu se produire, et parce que sa construction très intéressante en fait un livre très réussi.

Ma note : ★★★★★☆
(17/20)

Publicités

Une réflexion au sujet de « L’île aux enfants • Ariane Bois »

Répondre à Little A Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.