Historique

Ceux qui voulaient voir la mer • Clarisse Sabard

Ce n’est pas la première fois que je lis Clarisse Sabard puisque j’ai déjà lu trois de ses romans avant celui-ci (Les lettres de Rose, La plage de la mariée, et La vie est belle et drôle à la fois). Son tout dernier roman m’intéressait et j’ai donc décidé de l’acheter aussi en livre audio afin de pouvoir l’écouter dans ma voiture et poursuivre ma lecture de façon plus aisée. Merci à Charleston pour l’envoi de ce livre et à Clarisse pour sa jolie dédicace.

Résumé …

Quand Lilou décide de quitter Paris pour Nice avec son fils Marius, elle ne se doute pas que son arrivée dans le Sud sera plus mouvementée que prévue ! Entre ses cours de yoga un peu particuliers, sa vie de mère célibataire, son original de père et son métier d’agent de bibliothèque, la jeune femme n’a pas le temps de chômer. Pourtant, c’est avec beaucoup de douceur qu’elle discute avec Aurore, une vieille dame de 90 ans rencontrée dans le parc voisin. Aurore qui attend toutes les semaines son grand amour, Albert, parti à New York tenter sa chance après la guerre. Lilou décide alors de tout faire pour retrouver le grand amour de son amie. Mais à trop vouloir remuer le passé, c’est le présent qui va la rattraper…

Mon avis …

C’est un peu la caractéristique des romans de l’auteur, elle propose une alternance d’époques, et dans ce roman-ci, nous voyageons entre aujourd’hui et les années 40 / 50. C’est en rencontrant une vieille dame sur un banc que Lilou, jeune maman célibataire, va plonger dans le passé et découvrir une histoire romanesque et envoutante. Cette vieille femme est en effet chaque jour sur le port de Nice, attendant son grand amour, depuis plus de 60 ans maintenant.

Au départ, ce roman est vraiment un pur contemporain, comme un roman feel-good dans lequel on s’amuse à suivre une héroïne attachante et ses péripéties quotidiennes. Sa vie de jeune maman n’est en effet pas tous les jours faciles, mais Lilou a tout quitté pour venir vivre à Nice, et elle se débrouille comme elle le peut, venant même de trouver un emploi à la bibliothèque municipale. Mais sa rencontre avec Aurore va complètement bouleverser son existence. Comme dans un roman, Aurore va lui dévoiler ce qu’a été son enfance et sa jeunesse, traversée par la guerre et par un amour fou, perdu. Toutes les âmes romantiques sauront vibrer avec cette belle histoire digne des plus belles histoires d’amour.

Ce que j’ai préféré, je crois, c’est la plongée dans l’Amérique des années 50. C’est une période rafraîchissante, et que l’on connait pourtant mal finalement. J’ai aimé que l’auteur nous y emmène grâce aux courriers d’Albert, mais également me laisser porter par ce mystère auquel je ne trouvais pas de réponse : pourquoi a-t-il cessé soudainement d’écrire à la femme qu’il aimait ? C’est un roman divertissant dans lequel on voyage entre les époques et qui dresse de très beaux portraits de femmes. Malgré les sujets parfois difficiles, il m’a manqué tout au long du roman des émotions un peu plus fortes, qui feraient que le livre m’aurait marqué davantage, mais ce fut plaisant, sans aucun doute. La fin m’a étonnée et j’ai été très heureuse de ce choix de l’auteur, là où on ne l’attendait assurément pas.

Pour résumer …

Une jolie lecture entre passé et présent sur la quête d’un amour perdu. Direction l’Amérique des années 50, pour un voyage épistolaire, avec des personnages profondément attachants. Mention spéciale pour la fin qui m’a surprise et beaucoup touchée.

Ma note : ★★★★★☆
(15/20)

Publicités

2 réflexions au sujet de « Ceux qui voulaient voir la mer • Clarisse Sabard »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.