Mangas

Arte, tome 2 • Kei Ohkubo

J’ai découvert Arte avec son premier tome, emprunté à la médiathèque, il y a quelques semaines et ce fut une sublime découverte. A tel point que je me suis empressée de commander les tomes suivants et de lire ce deuxième volet des aventures de Arte.

Résumé …

Encore ébranlée par des sentiments nouveaux qu’elle a du mal à contenir, Arte est entraînée par Veronica, sa mécène, dans un quartier miséreux de la ville. La jeune artiste découvre la réalité sordide de la vie d’une ancienne courtisane de renom, qui a sombré dans la déchéance. Alors qu’Arte est sous le choc, Veronica lui demande quel est son rêve d’avenir. Après cette magistrale leçon de vie, Arte est plus que jamais déterminée à prendre son destin en main et à tracer son chemin.

Mon avis …

Tout d’abord, je dois dire que je ne me lasse pas d’être plongée au coeur de la Renaissance, cette période historique fascinante, et je ressens comme une addiction pour l’histoire d’Arte. Ce manga m’emballe complètement, et je suis tellement heureuse de savoir que plusieurs tomes m’attendent déjà. Ce second tome serait donc, j’en étais sure, une superbe lecture, et j’ai eu bien raison ! Alors qu’elle commence à tomber amoureuse de Léo, et qu’elle découvre des sentiments qu’elle n’avait jamais ressentis auparavant, Arte va toutefois réaliser qu’un homme pourrait être une gêne pour ses désirs de réussite en tant qu’artiste. Comme Veronica lui fait comprendre, elle doit choisir ses priorités, et être une femme indépendante à cette époque était déjà très difficile. Un homme ne pouvait donc qu’être une contrainte pour arriver à ses fins … Elle doit se concentrer sur son art, c’est sa seule certitude, et le seul désir qu’elle a.

Engagée par Veronica pour réaliser son portrait, Arte va apprendre beaucoup de cette femme dont l’expérience est bien plus riche que la sienne, que ce soit vis à vis des hommes mais aussi, et surtout, par rapport à son indépendance. Pour être libre et maître de sa vie, elle doit faire des sacrifices au quotidien, et c’est de cela qu’Arte va souhaiter s’inspirer pour mener sa propre existence, sans devoir rendre des comptes à un homme.

Forte de son expérience auprès de Veronica et de Leo, Arte va repousser toujours plus loin les objectifs qu’elle se donne, quitte à relever les défis les plus fous. Car pour être acceptée dans un monde d’hommes, il faut être prête à fournir le double d’efforts, voire même le triple. Il faut prouver ses qualités, sa force, sa détermination, pour la seule raison que le fait qu’elle soit une femme laisse entendre le contraire. Cette certitude qu’il faut se battre pour avoir ce que l’on souhaite, elle va la partager aux femmes qu’elle va croiser, et engager un réel mouvement féministe qui est tout simplement captivant.

C’est également aux cotés de Leo et de toutes les personnes qu’elle est amenée à rencontrer qu’Arte va se faire sa place, se créer de nouveaux challenges et tenter d’aller toujours plus loin, pour apprendre et vivre de son art. Même si elle est par moments un peu naïve et que cela peut être agaçant, il semblerait quand même que ce ne soit que le début d’une série absolument passionnante, que je ne peux que vous recommander.

Pour résumer …

Toujours aussi emballée par cette série, son contexte historique et son esprit féministe qui me transporte complètement !

Ma note : ★★★★★☆
(17/20)

Publicités

Une réflexion au sujet de « Arte, tome 2 • Kei Ohkubo »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.