Parutions Poches

Ces livres que j’ai aimés et qui sortent en poche – Août / Septembre 2019

Si les mois d’août et septembre sont rythmés par la rentrée littéraire, ils correspondent également à la sortie en poche de plusieurs romans qui ont fait beaucoup parler d’eux à la rentrée littéraire précédente. Je suis donc particulièrement heureuse de vous recenser ces parutions poche de ces livres que j’avais tant aimés en grand format !

14 août 2019 : Une apparition, de Sophie Fontanel (Pocket)

Ma chronique (16/20) / Acheter le roman *

« Et enfin, à cinquante-trois ans, j’ai entrepris d’apparaître. » Et si tout ce qu’on racontait sur les cheveux blancs était faux ? Et si ces monceaux de teinture, sur des millions de chevelures, aux quatre coins de la planète, cachaient en fait une beauté supplémentaire que les femmes pourraient prendre avec le temps, beauté immense qui les sauverait de bien des angoisses, de bien de servitudes ? C’est en partant de cette intuition que Sophie Fontanel, un soir d’été, décide d’arrêter les colorations et de regarder pousser ses cheveux blancs. Comme elle est écrivain, elle en fait un livre, sorte de journal romancé de ce qu’elle n’hésite pas à appeler une « naissance ». Les semaines, les mois passent : un panache lui vient sur la tête, à mille lieues des idées préconçues sur les ravages du temps. Elle réalise que l’âge embellit aussi les femmes et que les hommes n’ont pas pour les cheveux blancs l’aversion qu’on supposait. Elle découvre que notre société n’attendait qu’un signal, au fond, pour s’ouvrir à une splendeur inédite, d’une puissance extraordinaire.
Ce roman est une fête. Celle de la liberté.

28 août 2019 : Les loyautés, de Delphine de Vigan (Le Livre de Poche)

Ma chronique (18/20) / Acheter le roman *

« Les gens se transforment-ils à ce point ? Chacun de nous abrite-t-il quelque chose d’innommable susceptible de se révéler un jour, comme une encre sale, antipathique, se révélerait sous la chaleur de la flamme ? Chacun de nous dissimule-t-il en lui-même ce démon silencieux capable de mener, pendant des années, une existence de dupe ? »

28 août 2019 : Avec toutes mes sympathies, d’Olivia de Lamberterie (Le Livre de Poche)

Ma chronique (15/20) / Acheter le roman *

Les mots des autres m’ont nourrie, portée, infusé leur énergie et leurs émotions. Jusqu à la mort de mon frère, le 14 octobre 2015 à Montréal, je ne voyais pas la nécessité d’écrire. Le suicide d’Alex m’a transpercée de chagrin, m’a mise aussi dans une colère folle. Parce qu’un suicide, c’est la double peine, la violence de la disparition génère un silence gêné qui prend toute la place, empêchant même de se souvenir des jours heureux. Moi, je ne voulais pas me taire. Alex était un être flamboyant, il a eu une existence belle, pleine, passionnante, aimante et aimée. Il s’est battu contre la mélancolie, elle a gagné. Raconter son courage, dire le bonheur que j’ai eu de l’avoir comme frère, m’a semblé vital. Je ne voulais ni faire mon deuil ni céder à la désolation. Je désirais inventer une manière joyeuse d’être triste.

28 août 2019 : Je m’appelle Lucy Barton, de Elizabeth Strout (Le Livre de Poche)

Ma chronique (14/20) / Acheter le roman *

Hospitalisée à la suite d’une opération, Lucy Barton reçoit la visite impromptue de sa mère, avec laquelle elle avait perdu tout contact. Tandis que celle-ci se perd en commérages, convoquant les fantômes du passé, Lucy se trouve plongée dans les souvenirs de son enfance dans une petite ville de l’Illinois – la pauvreté extrême, honteuse, la rudesse de son père, et finalement son départ pour New York, qui l’a définitivement isolée des siens. Peu à peu, Lucy est amenée à évoquer son propre mariage, ses deux filles, et ses débuts de romancière de New York des années 1980. Une vie entière se déploie à travers son récit lucide et pétri d’humanité, tout en éclairant la relation entre une mère et sa fille, faite d’incompréhension, d’incommunicabilité, mais aussi d’une entente profonde.

04 septembre 2019 : Mille petits riens, de Jodi Picoult (Babel)

Ma chronique (20/20) / Acheter le roman *

Ruth Jefferson est sage-femme depuis plus de vingt ans. C’est une employée modèle. Une collègue accommodante. C’est aussi la seule Afro-américaine de son service. Le jour où un couple de suprémacistes blancs demande à ce qu’on lui interdise tout contact avec leur bébé, Ruth est choquée de voir sa hiérarchie accéder à leur requête. Quand le nourrisson décède quelques jours plus tard, c’est elle qui est pointée du doigt. Accusée de meurtre, Ruth va devoir répondre de ses actes devant la justice. Mais sa couleur de peau ne la condamne-t-elle pas d’avance ?

11 septembre 2019 : Inséparables, de Sarah Crossan (Rageot)

Ma chronique (20/20) / Acheter le roman *

Grace et Tippi. Tippi et Grace. Deux soeurs siamoises, deux ados inséparables, entrent au lycée pour la première fois. Comme toujours, elles se soutiennent face à l’intolérance, la peur, la pitié. Et, envers et contre tout, elles vivent ! Mais lorsque Grace tombe amoureuse, son monde vacille. Pourra-t-elle jamais avoir une vie qui n’appartienne qu’à elle ?

25 septembre 2019 : La chorale des dames de Chilbury, de Jennifer Ryan (Le Livre de Poche)

Ma chronique (20/20) / Acheter le roman *

1940. Un paisible village anglais voit partir ses hommes au front. Restées seules, les femmes affrontent une autre bataille : sauver la chorale locale pour défier la guerre en chantant. Autour de miss Primrose Trent, charismatique professeur de chant, se rassemble toute une communauté de femmes, saisie dans cet étrange moment de liberté : Mrs. Tilling, une veuve timide ; Venetia, la « tombeuse » du village ; Silvie, une jeune réfugiée juive ; Edwina, une sage-femme qui cherche à fuir un passé sordide.

25 septembre 2019 : Dans le murmure des feuilles qui dansent, de Agnès Ledig (Le Livre de Poche)

Ma chronique (15/20) / Acheter le roman *

Pour aider à l’écriture de son roman, Anaëlle engage une correspondance avec Hervé, procureur de province, qui très vite se passionne pour ces échanges épistolaires. De son côté, Thomas, un menuisier, met sa connaissance des arbres et des sous-bois au service de son petit frère hospitalisé. C’est dans une petite maison que ces deux destins finissent par se croiser.

Certaines de ces sorties poches vous tentent-elles ?

4 réflexions au sujet de « Ces livres que j’ai aimés et qui sortent en poche – Août / Septembre 2019 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.