BD Adulte

Noire : La vie méconnue de Claudette Colvin • Emilie Plateau

En 2015, j’ai lu « Noire » , la biographie de Claudette Colvin écrite par Tania de Montaigne qui m’avait permis de découvrir cette héroïne oubliée de notre Histoire. J’étais donc très heureuse d’apprendre son adaptation en BD et je remercie les éditions Dargaud de me l’avoir envoyée.

Résumé …

Prenez une profonde inspiration, soufflez et suivez ma voix. Quittez le lieu qui est le vôtre, quittez le 21e siècle. Vous voici dans les années 1950 au sud des États-Unis, à Montgomery, en Alabama. Désormais, vous êtes Claudette Colvin, une jeune adolescente noire. Ici, noirs et blancs vivent dans la ségrégation. Ici, être noir c’est n’avoir aucun droit. Mais, le 2 mars 1955, Claudette Colvin, qui n’a que 15 ans, refuse de céder sa place à une passagère blanche dans le bus. 9 mois avant Rosa Parks, elle devient la première noire à plaider non coupable et à poursuivre la ville en justice. Et pourtant, son nom tombera dans l’oubli. Voici son histoire…

Mon avis …

Lire la biographie avait été très intéressant, je m’en souviens encore, car j’adore vraiment quand les livres me permettent d’apprendre des éléments historiques que j’ignorais. Pour Claudette Colvin, je n’arrive toujours pas à comprendre comment l’Histoire a pu évincer son nom et je trouve d’autant plus utile que des livres rétablissent cette vérité-là. La BD est donc vraiment réussie parce qu’elle permet de continuer à diffuser l’histoire de Claudette au plus grand nombre, sous un autre format peut-être plus synthétique et avec des dessins efficaces, presque minimalistes pour restituer de la plus juste des façons ce qu’a été l’engagement de Claudette.

Si personne ne connait son nom, c’est parce que l’Histoire a retenu Martin Luther King et Rosa Parks quand il s’agit de la lutte contre la ségrégation. Et pourtant, Claudette a été l’une des premières à réellement se battre contre cette injustice et à refuser de laisser sa place à un blanc dans un bus dans lequel elle était assise. Si nous ne la connaissons pas, c’est parce qu’à l’époque, les hommes décidaient, et que Rosa Parks, qui a elle aussi refusé de céder sa place dans un bus quelques semaines plus tard, avait clairement un profil plus correct à mettre en avant. Claudette était jeune, enceinte d’un homme blanc, et elle a donc été écartée principalement pour ces raisons-là.

Lire sur cette période de l’Histoire est toujours très important pour moi. J’ai toujours beaucoup de mal à concevoir comment de telles choses ont pu se produire. Difficile d’imaginer qu’on puisse traiter une personne comme étant inférieure à nous simplement en raison de la couleur de sa peau. Je crois donc qu’il n’y a jamais suffisamment de textes sur ces passages de l’Histoire. Nous devons sans cesse nous les rappeler, et le nom de Claudette Colvin doit être mis en lumière, pour célébrer son rôle dans la lutte contre la ségrégation raciale.

Pour résumer …

L’adaptation de la biographie de Claudette Colvin est une réussite et j’ai beaucoup aimé redécouvrir l’histoire de Claudette Colvin, dont le nom a malheureusement été rayé des livres d’Histoire alors qu’elle a lutté contre la ségrégation raciale avant même Rosa Parks. Une lecture indispensable pour se souvenir.

Ma note : ★★★★★★
(19/20)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.