Historique·Jeunesse

L’éblouissante lumière des deux étoiles rouges • Davide Morosinotto

J’avais entendu parler de Davide Morosinotto avec son premier roman et j’avais eu très envie de le découvrir, aimant beaucoup les romans jeunesse historiques. Sa nouvelle parution m’a été envoyée par L’Ecole des Loisirs et je tiens à les remercier pour ce beau cadeau.

Résumé …

1941. Hitler décide d’envahir l’Union soviétique. Les chars allemands progressent sur l’immense territoire russe vers le Nord en direction de Leningrad. Dans la précipitation, avant que la ville ne soit encerclée, on organise l’évacuation en train de milliers d’enfants. Viktor et Nadia sont parmi eux. Mais, pour la première fois de leur vie, les voilà séparés. Viktor est envoyé dans un kolkhoze à Kazan, pendant que Nadia se retrouve bloquée à proximité du front des combats. Désormais, Viktor n’a plus qu’une idée en tête : traverser le pays dévasté par la guerre, les bombardements et la faim, pour retrouver sa sœur. Et pour cela il doit être prêt à tout. Car dans un pays en guerre, nécessité fait loi.

Mon avis …

Comme avec le roman de Ruta Sepetys « Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre » , j’ai apprécié découvrir un nouvel aspect du conflit de la seconde guerre mondiale, du point de vue de l’Union Soviétique, ce qui change un peu des livres habituellement écrits sur le sujet. On s’attarde rarement sur cette partie-là du conflit depuis nos pays d’Europe de l’Ouest, et je trouve cela regrettable. Nous suivons donc, dans ce livre, un frère et une soeur qui vont être envoyés au nord du pays pour échapper aux combats à venir suite à l’invasion d’Hitler. Ils ne seront bien entendu pas préparés à ce qu’ils vont vivre, et vont bien malgré eux devoir quitter l’enfance face aux atrocités d’un pays en guerre.

Au-delà du sujet que j’ai trouvé passionnant car historiquement riche et intéressant, c’est également la forme du livre qui en fait sa particularité. En effet, l’histoire de Viktor et Nadia nous est retranscrite à travers les cahiers qu’ils ont tenus pendant cette période de leur vie. Or, ces derniers sont, au moment où nous les découvrons, entre les mains d’un agent du Commissariat du peuple aux affaires intérieures. En même temps que lui, nous suivons sa lecture, et découvrons les annotations qu’il rajoute à côté des écrits des enfants. Cela est très perturbant de lire un livre aussi particulier dans son format, la lecture en est d’ailleurs coupée car interrompue sans arrêt par les notes du Colonel. Au fond, j’ai moyennement apprécié ces interruptions persistantes que j’ai trouvées répétitives et sans réel apport à l’histoire. Malgré tout, elles ont le mérite d’être crédibles et originales et cela saura sans doute perçu par les plus jeunes lecteurs comme un élément rendant le livre encore plus vivant, ce qui est intéressant à la lecture d’un roman historique, qui pourrait sembler figé dans ses sujets.

En alternance, nous lisons donc les récits de Nadia, puis de Viktor, seulement distincts par la couleur de leur stylo. Il y a une immersion totale en raison de l’innovation visuelle proposée par cet ouvrage, et c’est une grande originalité. Je crois malheureusement que cela a aussi un peu gênée ma lecture car en dépit des évènements terribles vécus par les enfants et de la construction vraiment passionnante du livre, je n’ai pas ressenti autant d’émotions que je l’aurais souhaité. J’ai trouvé le roman très long et je suis restée extérieure à l’histoire, à mon grand regret. Je ne nie pas son importance, il faut que des romans historiques soient écrits pour les enfants, or je pense que j’en ai déjà lu beaucoup et que l’angle d’approche de celui-ci n’était pas fait pour moi.

Pour résumer …

Par sa forme et son contexte, ce roman pour ados aborde la thématique de la seconde guerre mondiale avec originalité. Me concernant, j’y ai trouvé trop de longueurs et je n’ai pas été vraiment touchée par le récit, même s’il traite de sujets importants et difficiles.

Ma note : ★★★★☆☆
(12/20)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.