Historique

Le bal des folles • Victoria Mas

Il suffit de s’intéresser un peu à la rentrée littéraire pour immédiatement comprendre que certains titres sortent du lot, par leur sujet ou par la critique unanime. J’ai eu l’occasion de rencontrer Victoria Mas lors de la remise de prix des Talents Cultura et échanger avec elle au sujet de son livre m’a donné encore plus envie de m’y plonger. Merci à Albin Michel de me l’avoir envoyé.

Résumé …

Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles. Le temps d’une soirée, le Tout-Paris s’encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Réparti sur deux salles, d’un côté les idiotes et les épileptiques ; de l’autre les hystériques, les folles et les maniaques. Ce bal est en réalité l’une des dernières expérimentations de Charcot, désireux de faire des malades de la Salpêtrière des femmes comme les autres. Parmi elles, Eugénie, Louise et Geneviève, dont Victoria Mas retrace le parcours heurté, dans ce premier roman qui met à nu la condition féminine au XIXe siècle.

Mon avis …

Seulement quelques lignes lues et mon intérêt a déjà été éveillé. Ce livre est passionnant et il fait du bien parce qu’il est différent. Plus on lit et plus il devient difficile de trouver des livres qui ne ressemblent pas à tout ce qui a déjà été écrit précédemment et surtout qui traitent de nouveaux sujets. Avec « Le bal des folles », j’ai découvert tout un aspect de l’Histoire que j’ignorais. Le livre se déroule à l’Hôpital de la Salpêtrière et porte à notre connaissance un fait historique assez terrible. Des femmes y étaient enfermées car considérées comme hystériques, entre autres. Du jour au lendemain, elles étaient emmenées dans ce lieu pour ne plus en sortir et servaient à la science pour diverses expériences, dont celles du professeur Charcot, neurologue qui souhaitait étudier l’hypnose et l’hystérie à travers ces femmes.

L’internement de ces femmes était donc accompagné de mises en scènes publiques lors des cours du médecin qui les utilisait pour montrer, à travers l’hypnose, les convulsions dont elles pouvaient être prises. Ce livre est très documenté, nous apportant également des précisions sur l’historique de ce lieu, qui n’a pas toujours eu vocation à accueillir la même population. Il est très intéressant de constater comme l’Histoire des femmes se répète et comme, toujours, les hommes décidaient pour elles ce dont elles avaient besoin, quelle que soit l’époque.

Victoria Mas raconte cette histoire du point de vue de femmes de l’époque. Elle nous offre des portraits extraordinaires, inspirants, qui contribuent à montrer comme les traitements subis par les femmes de l’époque étaient révoltants. J’ai été bouleversée par ces femmes, et notamment par Eugénie. Elevée dans un foyer aisé, elle est éduquée pour être dans la norme. Pourtant, Eugénie a des apparitions, elle voit les défunts et communique avec eux. Elle remet perpétuellement en question ce qu’on lui inculque et ce que les hommes autour d’elle veulent lui faire croire. Elle s’intéresse au spirituel, à l’émancipation de la femme et elle compte bien ne pas rester dans le chemin qui est tout tracé pour elle. Elle dénonce aussi la condition féminine de cette période, où l’on considérait qu’une femme devait se taire, ne pas avoir d’ambition personnelle ou professionnelle, être à la merci des hommes, dans tous les domaines.

Je trouve que ce texte, bien qu’il se situe dans une période éloignée de la nôtre, est encore aujourd’hui une inspiration pour nous. Il donne envie de se battre pour encore plus d’égalité, et surtout il nous pousse à ne pas oublier ce qu’ont vécu les femmes victimes de ces pratiques horribles. Ce livre provoque forcément une soif de découvrir encore plus cette période et de ces personnages si bien dessinés et si complexes. C’est vraiment œuvre qui interpelle et qui ouvre plein de recherches possibles chez le lecteur.

Pour résumer …

Passionnant inspirant, plein d’émotions, ce livre m’a tellement captivée ! J’ai adoré découvrir ces faits historiques que j’ignorais et ces héroïnes fortes et inoubliables. Un gros, gros coup de coeur.

Ma note : ★★★★★★
(19/20)

6 réflexions au sujet de « Le bal des folles • Victoria Mas »

  1. Merci Fiona pour cette belle chronique sur un épisode historique totalement méconnu.
    Cela me donne aussi envie de découvrir Victoria Mas dont je relève par ailleurs que le Bal des Folles est son premier roman.

  2. Oui, c’est un premier roman qui résonne fortement avec notre époque. Quel talent ! Et les jeunes ne s’y sont pas trompés en lui décernant  » son  » Renaudot ! Merci pour ce partage

  3. Un coup de cœur pour cet ouvrage. Un premier roman à l’écriture prenante. Une page d’histoire très bien racontée. J’ai hâte de découvrir La salle de bal.

  4. Je l’ai eu pour Noël ! Je ne doute pas que je vais l’adorer. Ça me fait plaisir que les gens lisent ce livre dans le sens où ils découvrent le calvaire des femmes internées à l’époque (et encore aujourd’hui), ça a toujours été tabou…

Répondre à Christine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.