Feel-Good

Même les méchants rêvent d’amour • Anne-Gaëlle Huon

Depuis son précédent roman, j’avais très envie de découvrir la plume de Anne-Gaëlle Huon. J’ai choisi de finalement lire ce titre en livre audio pour plus de facilité.

Résumé …

Jeannine, 80 ans passés, a la mémoire qui s’effiloche. Les jours sont comptés avant que ses souvenirs plient bagage. Alors Jeannine fait des listes, toutes sortes de listes. Et surtout, elle consigne dans un carnet ce qu’elle n’a jamais osé raconter. L’histoire d’un secret, d’une rencontre, d’un mensonge. Elle se confie à Julia, sa petite-fille. Quand celle-ci la rejoint en Provence, elle découvre une maison de retraite très animée. Tandis que Jeannine semble déjà partie bien loin, le précieux carnet s’offre à Julia comme un cadeau du destin. Entourée d’une bande de joyeux pensionnaires, la jeune femme va tenter de faire la lumière sur les zones d’ombre du récit. Et lever le voile sur l’histoire d’amour bouleversante qui a marqué la vie de sa grand-mère. Et s’il n’était pas trop tard pour réécrire le passé ?

Mon avis …

C’est dans une maison de retraite que commence ce roman, dans laquelle Jeannine vit désormais et où sa petite-fille, Julia lui rend visite. Sa mémoire la quitte, peu à peu, alors pour ne rien oublier, elle écrit dans son carnet son enfance, ses secrets, afin que lui transmettre ce qu’a été sa vie. Pour Julia, il est évidemment difficile de voir sa grand-mère disparaître peu à peu. A chaque égarement, elle ne sait pas si cette dernière redeviendra elle-même. Elle se doute bien, qu’un jour, elle s’en ira pour de bon. Même si le lieu peut sembler triste, c’est loin d’être le cas. Anne-Gaëlle Huon nous raconte le quotidien des maisons de retraite avec humour et joie, à l’image de tout ce qui peut s’y passer, en brisant aussi les préjugés que l’on peut avoir à leur sujet.

Concernant la forme du roman, il alterne entre l’histoire actuelle et les extraits du carnets de Jeannine. C’est donc sa voix qui nous raconte, avec ses mots, ces secrets qu’elle a enfouis. J’ai été très sensible à ces passages qui sont comme un voyage dans le temps. Ils nous rappellent aussi que derrière chaque personne âgée, il y a une jeune femme ou un jeune homme qui a encore vingt ans. Qui a ri, dansé, rêvé. J’aime terriblement ces livres qui nous rappellent cela avec autant de justesse. Ils nous donnent envie de regarder autrement les personnes âgées, de les interroger, d’écouter leurs souvenirs. J’ai cependant été un peu moins touchée par les passages avec Julia. Je n’ai pas réellement ressenti d’attachement pour ce personnage et pour ceux qui gravitent autour d’elle.

Il m’a aussi manqué un peu d’originalité dans l’histoire, ayant une sensation de « déjà-lu », du moins dans le type d’intrigue. Même si l’histoire en elle-même a su me surprendre, quelque chose m’a empêchée de vraiment être touchée par cette histoire. La version audio n’a, pour moi, pas été une franche réussite. Le livre comporte beaucoup de chansons et cela a clairement gêné ma lecture. Sans doute cela aurait-il été un peu différent avec la version papier, mais c’est aussi le charme des différents modes de lecture. J’ai donc apprécié ma lecture, sans pour autant que celle-ci me marque véritablement.

Pour résumer …

Ce livre a manqué pour moi d’un peu d’originalité dans sa globalité, mais ce fut une jolie lettre d’amour aux grands-mères et à tout ce qu’elles ont à transmettre.

Ma note : ★★★★☆☆
(14/20)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.