Jeunesse

Papa est en bas • Sophie Adriansen

J’ai beaucoup entendu parler de ce roman jeunesse, et ayant déjà lu par le passé des ouvrages de Sophie Adriansen (Lise et les hirondelles et Rackette-moi si tu peux), j’étais curieuse de découvrir celui-ci.

Résumé …

Ça s’est fait petit à petit. A présent, voilà, le papa d’Olivia est en bas, sans trop d’espoir que ça s’arrange. Atteint d’une maladie qu’il surnomme  » la tartiflette « , il ne peut plus monter l’escalier de la maison. Le quotidien de toute la famille se réorganise autour de lui à mesure que son état s’aggrave. Pourtant, la vie doit continuer pour Olivia, entre fou-rires et larmes, auprès de sa maman, de son chat et surtout de son papa.

Mon avis …

J’ai vraiment eu un petit coup de cœur pour ce roman qui s’adresse aux enfants à partir de 10 ans. C’est un livre qui traite d’un sujet difficile puisque la petite fille, héroïne du roman, va voir son papa progressivement perdre sa mobilité et ses facultés, en raison d’une maladie orpheline dont il est victime. C’est dans un fauteuil roulant qu’il devra donc passer ses journées, puis dans un lit médicalisé. C’est un roman triste car il n’y a pas de happy end comme on pourrait s’y attendre avec un livre à destination de cette tranche d’âge. C’est, au contraire, un livre dans lequel la maladie est décrite avec réalisme, même si cela est difficile à lire.

C’est bien sûr raconté à hauteur d’enfant, avec tendresse et même quelques touches d’humour. Car si on ne peut pas ignorer la maladie qui prend de plus en plus de place dans la vie de cette famille, on peut quand même continuer à rire, à partager, à vivre. C’est ce mélange qui rend le texte touchant et fort, qui évite de le rendre trop dramatique ou triste.

J’ai aimé aussi la manière dont l’auteur a de traiter la vie en tant que personne en situation de handicap, due à cette maladie qui surgit dans sa vie. C’est tout le quotidien qui est chamboulé, et on se rend alors vite compte que la vie n’est pas adaptée au handicap. Que rien n’est accessible, que tout est plus compliqué. Alors qu’elle est encore toute jeune, Olivia va devoir prendre des initiatives qui sont celles d’adultes, pour aider sa maman et accompagner son papa dans ces jours difficiles.

C’est vraiment une lecture très belle et touchante dont je me souviendrai longtemps. Elle est conseillée aux enfants à partir de 10 ans, mais je pense que ce peut être une lecture accompagnée par les adultes pour répondre aux questionnements relatifs à la maladie. Pour une fois, elle est traitée sans artifice, et je pense que cela est important aussi, même si le public est jeunesse. Car il peut aussi arriver que des enfants, à l’image d’Olivia, doivent vivre avec la maladie au quotidien.

Pour résumer …

La maladie vue à hauteur d’enfant, traitée avec douceur, humour mais pourtant sans artifice. Un livre vraiment touchant et beau, bien que triste aussi, dont je me rappellerai longtemps.

Ma note : ★★★★★★
(18/20)

2 réflexions au sujet de « Papa est en bas • Sophie Adriansen »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.