BD Jeunesse

Miss Charity, tome 1 : L’enfance de l’art • Loïc Clément, Marie-Aude Murail et Anne Montel

Je n’ai jamais lu Miss Charity, le roman de Marie-Aude Murail, mais ce n’est pas faute d’en avoir entendu parler. Quand cette adaptation BD a été annoncée, j’ai été plus qu’impatiente de la découvrir car le travail de Loïc Clément et de Anne Montel me fascine toujours. Je me suis donc offert cet ouvrage (sublime) dès sa sortie.

Résumé …

En 1880, Charity est une petite fille de la bonne société anglaise. Endeuillée par la mort de ses petites soeurs, sa famille lui accorde peu d’attention ; aussi se réfugie-t-elle auprès de sa bonne, Tabitha. Elle élève également des souris dans la nursery, dresse un lapin, étudie des champignons au microscope et apprend Shakespeare par coeur, espérant qu’un jour quelque chose rompra sa solitude.

Mon avis …

Il est parfois un peu frustrant d’acheter une BD, surtout quand il s’agit de jeunesse car elles sont en général lues très vite. Ce n’est pas le cas de Miss Charity qui m’a accompagné un long moment tant j’ai pris le temps d’en savourer chaque page. Cette histoire est tout simplement extraordinaire et je suis très heureuse qu’il ne s’agisse que d’un premier tome car nous allons avoir le bonheur de retrouver cette ambiance et ces personnages dans le futur.

L’héroïne de cette histoire n’est pas comme les autres petites filles. Passionnée par la nature et les animaux, elle mène des expériences en recueillant dans sa chambre toutes les petites bestioles qui viennent à croiser sa route. Toutes les domestiques qui la croisent en sont surprises, Charity est une curiosité à elle seule. Son caractère m’a rappelé celui d’Anne (dans Anne et la maison aux pignons verts) et j’ai été transportée par sa fraicheur, son enthousiasme, sa naïveté et sa folie. Elle déborde d’intelligence, elle se pose mille et une questions et nous la suivons donc dans son quotidien pas tout à fait comme les autres.

Je suis définitivement fan des dessins d’Anne Montel, ils ont quelque chose de très reconnaissable et une poésie qui me touche profondément. On assiste à l’évolution de Charity qui grandit sous nos yeux et cette lecture est tout à la fois un voyage dans le passé puisqu’elle se déroule en 1880 qu’une merveilleuse description de ce qu’est l’enfance.

Pour résumer …

Je n’avais jamais lu Miss Charity mais cette BD m’a fait découvrir cette histoire à l’héroïne incroyable dont la curiosité et l’enthousiasme m’ont transportée. Une merveille illustrée par le talent fou d’Anne Montel dont je suis définitivement fan.

Ma note : ★★★★★★
(20/20)

3 réflexions au sujet de « Miss Charity, tome 1 : L’enfance de l’art • Loïc Clément, Marie-Aude Murail et Anne Montel »

  1. J’avais lu le livre que j’avais adoré, d’ailleurs c’est grâce à ce livre que j’ai découvert Marie Aude Murail. Je ne sais pas si je vais acheter la bd car je connais déjà l’histoire…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.