Contemporain

Sous les couvertures • Bertrand Guillot

10814182_399406483549711_528369369_n

Sous les couvertures est un roman qui m’a intriguée quand je l’ai découvert il y a quelques semaines car sa couverture est tout d’abord magnifique, et le fait qu’il parle des livres a su me convaincre définitivement de mon envie de le lire. Je remercie les éditions Rue Fromentin de m’avoir permis de lire ce roman.

Résumé …

La rentrée littéraire inquiète les livres déjà en librairie. Une fois le magasin fermé, ils décident de réagir et essaient de se mettre d’accord sur une stratégie commune. Mais entre les premiers romans, les grands écrivains, les académiciens, etc., les intérêts divergent. L’arrivée d’une nouvelle libraire avec des idées neuves met en émoi tous les ouvrages.

Mon avis …

En lisant le résumé, on comprend que Sous les couvertures va nous parler de livres. Oui, mais je n’aurais pas imaginé que l’auteur ferait prendre vie aux livres de cette manière, à ce point-là. Car Sous les couvertures nous fait assister à la rébellion des livres d’une librairie au cours d’un weekend où ils savent que certains d’entre eux seront condamnés au pilon le lundi suivant, et où ils essaient tous tant bien que mal d’acquérir une nouvelle place au sein des rayons de la librairie afin d’être enfin vendu et de trouver enfin un propriétaire.

L’idée est bonne et m’a d’ailleurs amusée pendant quelques pages, car c’était plutôt drôle de voir les livres s’exprimer ainsi, chacun ayant sa propre personnalité en fonction de son auteur, de son genre, de son histoire. C’est quelque chose d’assez unique en son genre et de vraiment original. Pourtant, je dois bien reconnaitre que ces livres « vivants » m’ont rapidement lassée et leurs batailles les uns contre les autres, leurs plans divers et variés pour se faire entendre m’ont vite agacée. Je n’ai pas réussi à être passionnée voire intéressée par ma lecture, alors même que je trouvais certains passages très inspirants et très bien écrits. L’ensemble n’a juste pas fonctionné du tout avec moi malheureusement.

Heureusement, certains chapitres sont écrits relativement à des personnages, des véritables êtres humains cette fois, et même si je suis une amoureuse des livres, quel bonheur de retrouver des vrais personnages et pas simplement des livres. J’ai réellement eu du mal à comprendre cette prise de pouvoir des livres et le développement que l’auteur leur a consacré. Concernant les humains du livre, le libraire est un personnage que j’ai détesté, parce qu’il est défaitiste et parce qu’il ne fait rien pour que sa librairie fonctionne à nouveau, pour mettre en valeur les livres qu’il vend. Sa manière de condamner le livre papier est très désespérant surtout pour quelqu’un qui, comme moi, se destine au monde du livre et a envie de croire que le livre a encore un avenir. Le personnage de la jeune libraire remonte heureusement le niveau en apportant une touche de fraicheur, d’espoir et de modernité, avec une vraie volonté de réussir à retrouver une clientèle, de changer le fonctionnement de la librairie et tout simplement de vendre à nouveau les livres.

Dans l’ensemble, j’ai donc été vraiment déçue par ma lecture, parce que le sujet me tenais à coeur, et les réflexions vis à vis du livre et de son rapport au numérique ou encore les différences entre les best-sellers et les autres livres sont certes intéressantes mais n’ont pas suffies à me passionner sur les 175 pages du roman. Les passages où les livres prenaient vie m’ont vraiment ennuyée et je regrette de ne pas avoir davantage adhéré à ce roman car il avait a priori tout pour me plaire.

Pour résumer …

Une lecture qui n’a pas du tout fonctionné avec moi. J’ai eu beaucoup de mal à m’intéresser à cette histoire, à cette prise de pouvoir des livres qui m’a parue un peu absurde et qui m’a largement ennuyée. Avec, en plus, un libraire qui ne croit pas en l’avenir du livre, ma lecture fut décidément pénible.

Ma note : ★★☆☆☆☆
(08/20) 

Publicités

24 réflexions au sujet de « Sous les couvertures • Bertrand Guillot »

  1. C’est la première fois que je lis un avis aussi négatif sur ce livre. C’est dommage que ce point de départ que je trouvée très original n’es pas fonctionné sur toi. Ça me donne quand même envie de le découvrir pour voir comment je vais réagir.

    1. Oui j’ai vu tous les avis positifs, je me sens seule du coup ^^ Parce que vraiment j’ai eu beaucoup de mal avec cette lecture.. Si jamais tu le lis, je serais curieuse de savoir ce que tu en penseras 🙂

  2. La couverture est très belle, c’est vrai ! Le résumé ne m’attirait qu’à moitié, et au vu de ton commentaire, je crois que je vais passer mon chemin. Je te souhaite que la lecture suivante te plaise plus !!

  3. C’est dommage que tu n’ais pas plus aimé ! Malgré les points négatifs que tu as relevé, je suis toujours determinée à lire ce livre car je trouve que la quatrième de couverture a vraiment quelque chose. J’espère que ça passera mieux avec moi !

  4. J’ai du mal à comprendre certaines choses en fait. Vous avez reçu ce livre en partenariat, vous ne l’avez pas aimé, vous faites un billet dans lequel vous expliquez pourquoi. Jusque là, je comprends. C’est le jeu. Mais que vous alliez le descendre sur Amazon où vous ne remettez que les mauvais traits de ce roman, sur un site marchand, alors que vous n’avez pas acheté ce roman… cela m’échappe vraiment.
    Ensuite, je ne remettrai pas en cause, vos goûts. Chaque livre trouve ses lecteurs et n’en intéresse pas d’autres. Mais tout de même, un peu d’humilité, non ?
    Certes, le roman semble sortir de ce que vous lisez habituellement (j’ai parcouru vos lectures des derniers mois) et c’est tout à votre honneur de sortir de vos sentiers battus, si je puis le dire en ces termes. Néanmoins… Oui le personnage du libraire est pessimiste… mais il n’est pas contre le livre, c’est un contre-sens. Il est fatigué, désabusé, a du mal à comprendre les nouvelles manières de promotion que lui suggère sa stagiaire. C’est vrai. Et ? Un roman serait mauvais parce qu’un de ses personnages n’est pas une caricature de libraire choupinou ? Je ne comprends pas.
    Ensuite, vous parlez des batailles de livres qui sont peut-être un peu nombreuses. J’ai moi-même parlé de ce petit bémol quant à mes goûts. Néanmoins, vous avez noté le souffle épique qui résonne dans ces pages ? Vous avez relevé les allusions littéraires plus fines les unes que les autres, le parallèle astucieux entre les romans et leurs auteurs que l’on retrouve dans certains chapitres ? « Une prise de pouvoir absurde des livres ? » Qu’est-ce qui est absurde, en fait ? On est bien d’accord que ces passages relèvent du genre du conte ?
    Et je ne dirai rien – vous qui pensez que certains passages sont cependant bien écrits – de votre syntaxe à rallonge et des phrases de votre critique que j’ai dû relire avant de les comprendre.
    Vous me trouverez sans doute culottée, mal élevée ou que sais-je… mais le suis-je plus que vous qui allez descendre sur un site marchand un livre que vous avez reçu gracieusement ? Et que vous descendez encore plus là-bas qu’ici puisque vous titrez votre avis « Absurde et lassant »…
    En tout cas, j’espère que mon commentaire pourra être le début d’une discussion.

    1. J’ai bien entendu votre avis mais j’ai un peu plus de mal à le comprendre. Tout d’abord, avez-vous autant de temps à perdre pour aller surveiller mes moindres faits et gestes? Oui, j’ai posté une partie de ma chronique sur Amazon, parce que je pense que ça peut intéresser les lecteurs et que j’ai pour habitude de le faire, que j’ai reçu le livre gratuitement ou non, ce qui n’a aucune incidence dans ma manière de le chroniquer par ailleurs . Je donne mon avis comme si je l’avais acheté, et je diffuse mon avis de la même manière.

      Je n’ai pas aimé ce roman, et je pense l’avoir suffisamment expliqué dans ma chronique. Que vous n’aimiez pas mon écriture, c’est une chose, mais dans ce cas, pourquoi venir lire mon blog et critiquer ma façon d’écrire? Je trouve qu’il est triste de voir que vous avez autant de temps à perdre. Je ne vais pas voir le blog de quelqu’un si son contenu ne me plait pas. Et m’attaquer pour une chronique négative sous prétexte que j’ai eu le livre gratuitement, c’est bien bas. Les éditeurs n’achètent pas les blogueurs, ils nous envoient les livres pour qu’on en donne notre avis en toute sincérité. Je ne vois pas bien ce que l’humilité vient faire là dedans en réalité. Je ne prétends pas pouvoir écrire de bons livres, je donne juste mon avis en simple lectrice que je suis, ce qui est le seul objectif de ce blog qui reste personnel.

      J’assume totalement mon avis, j’ai trouvé ce roman absurde, lassant et mauvais dans son ensemble. J’ai failli abandonner et j’ai vu qu’il avait été abandonné par plusieurs personnes sur livraddict, S’il vous a plu, c’est tant mieux, mais nous ne sommes pas dans une dictature, chacun pense ce qu’il veut, et la lecture reste avant tout personnelle.

  5. Ah d’accord, je comprends mieux le lien. C’est bien la première fois qu’une personne qui joue un rôle dans un livre que je reçois m’attaque de cette manière sur la façon dont j’en parle sur internet. Vous nous envoyez des romans pour qu’on en parle, en bien ou en mal, il faut savoir l’accepter. Et je n’ai pas signé de contrat m’interdisant d’en parler ailleurs, c’est ma façon de fonctionner avec tous les livres, je poste aussi ma chronique sur amazon parce que c’est ainsi que je fonctionne. Me critiquer par ailleurs sur mon écriture, je me permets simplement de vous dire que je n’ai aucun compte à vous rendre et si c’est pour recevoir ce genre de commentaire après une chronique, je peux vous assurer que j’aurais préféré ne rien recevoir du tout. Je n’ai rien à vous prouver, j’ai suffisamment de visites qui me laissent penser que les gens apprécient mes chroniques, et si ce n’est pas votre cas, et bien soit. J’aurais beaucoup aimé échanger avec vous sur le livre et son contenu mais votre manière de m’aborder pour le faire est tellement agressive et déplacée que je crois que ce n’est pas ce que vous recherchiez. Si j’ai bien compris, c’est la présence de mon commentaire sur amazon qui vous dérange, et malheureusement, je suis encore libre de mes mouvements. Puisque je dois me justifier à ce sujet, je poste le « en résumé » de toutes mes chroniques sur Amazon parce que je pense que ça peut aider les lecteurs qui ne connaissent pas forcément la blogosphère littéraire à se faire un avis, tout simplement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s