Fantastique / SF

Half Bad, tome 1 : Traque blanche • Sally Green

DFE

Sorti en VO en début d’année 2014, nous avons eu la chance de voir Half Bad être publié en France à la fin de l’année 2014 par les éditions Milan. J’ai pu rencontrer l’auteur au Salon de Montreuil il y a quelques semaines, et j’ai donc fait dédicacer mon livre. J’étais très impatiente de découvrir cet univers qui semblait vraiment particulier puisque le roman est vendu un peu partout dans une cage, et je salue cette originalité. Je tiens à remercier Livraddict ainsi que les éditions Milan pour m’avoir permis de lire ce roman.

Résumé …

Dans l’Angleterre d’aujourd’hui, deux clans de sorciers vivent en secret au côté des humains : les adeptes de la magie blanche et les sorciers noirs. Mais la naissance de Nathan vient bousculer l’équilibre des forces car il est à la fois un sorcier blanc et un sorcier noir. Son père est un des plus puissants et cruels sorciers du monde. Sa mère, adepte de la magie blanche, est morte. A 16 ans, Nathan va recevoir ses pouvoirs comme tous les sorciers. Mais il n’est pas comme tous les sorciers… Son clan va décider de l’enfermer : Nathan est piégé dans une cage, battu et menotté. Les frontières entre le bien et le mal n’ont jamais été aussi floues et menacées.

Mon avis …

Comme je l’avais pressenti, ce roman est extrêmement étrange, vraiment très spécial, et il est totalement à part, un peu comme un OVNI du genre. Il faut s’accrocher pour entre dans l’histoire, car l’auteur débute le roman en écrivant à la deuxième personne, chose que je n’avais, je crois, jamais expérimentée dans un livre. J’ai ressenti un malaise pendant toute ma lecture, et je pense vraiment qu’il ne doit pas être lu par des personnes trop jeunes (- de 15 ans), car il contient beaucoup de scènes de torture et c’est un roman très sombre dans l’ensemble, dans lequel on ne se sent pas vraiment bien car il nous met mal à l’aise.

Par moments, l’histoire m’a un peu faite penser à Harry Potter, notamment dans l’intrigue concernant Nathan et son père, Marcus, mais aussi concernant l’opposition entre les sorciers noirs et les sorciers blancs. Ce sont des aspects du roman qui m’ont énormément intéressée, et je crois que l’univers développé par Sally Green a un énorme potentiel. Peut-être aurait-il pu être mieux développé cependant concernant les sorciers noirs ou blancs, puisque l’opposition nous est présentée comme primordiale, mais elle est assez peu expliquée finalement. De plus, les agissements des sorciers blancs nous font clairement douter de la pertinence de l’opposition entre les deux.

Le personnage de Nathan est plutôt attachant, et j’ai ressenti beaucoup de peine à le voir subir toute cette souffrance, cette torture et ces discriminations permanentes en raison de ses origines génétiques. C’est un garçon assez renfermé sur lui-même, et les passages avec Annalise sont d’ailleurs plutôt touchants, tout comme ceux avec son petit frère. Je comprends cependant que des avis très négatifs sur ce roman puissent circuler car j’ai vraiment pris sur moi pour ignorer les aspects dérangeant, le malaise que j’ai pu ressentir ou même l’étrangeté de l’angle avec lequel l’histoire nous est racontée. L’écriture de l’auteur est très spéciale et il lui manque, je trouve, une continuité, une logique, car j’ai un peu eu la sensation qu’elle ne savait pas vraiment quel type de narration utiliser.

Ce roman est perturbant car certains passages débordent d’action et nous tiennent en haleine, tandis que d’autres sont racontés d’un autre point de vue et provoquent un malaise très clair chez le lecteur ainsi que, parfois, l’incompréhension vis à vis de l’évolution de l’histoire. Je n’ai donc pas été entièrement convaincue, et j’ai un avis plutôt mitigé dans l’ensemble, mais pourtant l’envie de lire la suite est quand même présente en raison des passages du roman qui ont su me passionner et de l’univers que je perçois comme ayant un très gros potentiel. Je pense d’ailleurs que la suite peut davantage me convaincre maintenant que je me suis habituée à l’écriture, au contexte, à l’univers et aux personnages.

Pour résumer …

Définitivement spécial, j’ai réussi à percevoir un univers avec beaucoup de potentiel, et certains passages sont remplis d’action et vraiment passionnants. Je suis également très intéressée par les origines de Nathan ainsi que par le personnage de son père, mais l’écriture de l’auteur est très particulière et le malaise ressenti pendant la lecture est difficile à ignorer.

Ma note : ★★★★☆☆
(13/20)

Publicités

12 réflexions au sujet de « Half Bad, tome 1 : Traque blanche • Sally Green »

  1. On ne peut vraiment pas rester indifférent à Nathan et à sa douleur.
    C’est vrai que le roman est spécial mais j’ai trouvé que l’intrigue donnait envie d’en savoir plus, de connaitre plus Nathan… J’ai envie de lire la suite 🙂

    Merci d’avoir participé à la LC 🙂

    1. Oui c’est sur qu’on ne peut pas rester insensible à tout ce qu’il subit, ce roman est vraiment dur par moments.. Je lirai sans doute la suite aussi en espérant l’aimer un peu plus quand même 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s