Jeunesse

Inséparables • Sarah Crossan

J’ai récemment été contactée par les éditions Rageot qui m’ont proposé de découvrir des titres parmi leur catalogue et mon regard s’est porté sur Inséparables, un peu par hasard et par curiosité, aussi. Le fait qu’il soit traduit par Clémentine Beauvais (dont j’avais adoré le Songe à la douceur) et ait une couverture aussi belle n’y sont pas pour rien non plus. Je suis très heureuse d’avoir choisi ce roman qui sortira le 17 mai prochain. Merci à Rageot pour cette lecture.

Résumé …

Grace et Tippi sont deux soeurs siamoises qui entrent pour la première fois au lycée. Elles se soutiennent face aux regards des autres. Lorsque Grace tombe amoureuse, c’est tout son monde qui vacille.

Mon avis …

Quel livre étonnant ! Je n’avais jamais lu sur le sujet de personnes siamoises et je suis ravie de l’avoir enfin fait. L’auteur nous plonge dans l’esprit de Grace, l’une des deux soeurs, et nous permet de saisir ce qui fait son quotidien. Avec sa soeur, elle partage un corps. Pourtant, elles sont bien deux, uniques. Difficile d’imaginer ce que cela peut vouloir dire de n’avoir pas son propre corps, son intimité, sa vie.

J’ai ainsi pu me rendre compte des contraintes qu’elles vivaient, des difficultés d’être soi quand on est deux en permanence. Des conséquences quotidiennes que leur état avait sur leur santé. Parce que les chiffres sont là : peu de personnes siamoises deviennent adultes. Mais le plus beau dans cette histoire, c’est que j’ai surtout pu percevoir la force et la richesse que cela représente. Cet amour qu’elles partagent, qui est tellement fort qu’il est incomparable avec quoi que ce soit d’autre. Certes, elles aimeraient parfois pouvoir vivre l’une sans l’autre, pouvoir avoir des activités solitaires, aimer et embrasser quelqu’un, s’isoler tout simplement. Cela n’est pas possible les concernant. Mais cette proximité forcée créé forcément des liens uniques et c’est ce que ce roman nous enseigne.

« Elle n’est pas un morceau de moi. Elle est moi totalement et sans elle il s’ouvrirait un dévorant espace dans ma poitrine, un trou noir en expansion que rien d’autre ne pourrait combler. Vous voyez ? Rien ne pourrait combler ce vide. »

Lorsque nous les rencontrons, leurs parents connaissent des difficultés financières en raison du coût des soins médicaux dont elles ont besoin et elles vont donc être contraintes d’entrer au lycée. Pour la première fois, elles seront scolarisées et, évidemment, c’est le regard des autres qui va être leur plus grande crainte. Pourtant, là encore, l’auteur réussit à sublimer son histoire. Elle ne tait rien des moqueries, des remarques blessantes, du regard que portent les autres sur elles, comme si elles étaient des monstres de foire. Ce qu’elle réussit à faire, en revanche, c’est à montrer qu’il y a toujours un espoir. Que chaque situation comporte ses complications et ses heureuses surprises. En l’occurence, il s’agit de Yasmeen et Jon qui vont les accepter comme elles sont et leur faire connaitre, pour la première fois, l’amitié.

Inutile de vous cacher que j’ai lu ce livre en un après-midi, que je n’ai pas réussi à le reposer, qu’il fallait à tout prix que je le termine. Quand j’ai atteint la dernière page, j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps car cette histoire m’a profondément touchée. Ce livre est tellement humain, rempli d’amour, de tolérance et de force. On en lit peu, des comme ça.

J’ai été admirative de l’écriture de l’auteur et de la sublime traduction de Clémentine Beauvais. Le roman en devient poétique et la construction esthétique du texte le rend encore plus beau. La littérature jeunesse nous prouve une fois encore qu’elle bouscule les codes et qu’elle ose être la voix de personnes différentes, pour encourager l’ouverture d’esprit et la tolérance. Grace et Tippi sont une leçon pour nous tous. De force, de courage, de volonté aussi, de vivre l’une pour l’autre, de vivre pour que l’autre puisse vivre aussi.

Pour résumer …

Grace et Tippi sont inoubliables. On ne peut pas faire autrement que de lire d’une traite cette histoire et de la refermer en sanglots, sans pouvoir un seul instant oublier tout ce que ce livre nous a enseigné.

Ma note : ★★★★★★
(20/20)

Publicités

12 réflexions au sujet de « Inséparables • Sarah Crossan »

  1. Oh ! Je viens également de chroniquer ce roman que j’ai reçu en partenariat !!
    Je suis parfaitement d’accord avec toi dans l’ensemble. Même si je n’ai pas été aussi sensible que toi le concernant ! En effet pour moi la fin était trop prévisible !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s