Historique

Nickel Boys • Colson Whitehead

Je me souviens encore de mon coup de coeur, en 2017, pour Underground Railroad. A l’idée de retrouver Colson Whitehead, j’étais forcément en joie. Ce fut donc l’une de mes lectures prioritaires de cette rentrée littéraire. Ce roman est sorti le 19 août en librairie.

Résumé …

Dans la Floride ségrégationniste des années 1960, le jeune Elwood Curtis prend très à cœur le message de paix de Martin Luther King. Prêt à intégrer l’université pour y faire de brillantes études, il voit s’évanouir ses rêves d’avenir lorsque, à la suite d’une erreur judiciaire, on l’envoie à la Nickel Academy, une maison de correction qui s’engage à faire des délinquants des «hommes honnêtes et honorables» . Sauf qu’il s’agit en réalité d’un endroit cauchemardesque, où les pensionnaires sont soumis aux pires sévices. Elwood trouve toutefois un allié précieux en la personne de Turner, avec qui il se lie d’amitié. Mais l’idéalisme de l’un et le scepticisme de l’autre auront des conséquences déchirantes.

Mon avis …

Avec ce roman, Colson Whitehead a obtenu le Prix Pulitzer en 2020 et il est donc l’un des rares romanciers a avoir obtenu ce prix deux fois. Cela n’est pas dû au hasard. Je trouve que ses textes sont assez extraordinaires, et celui-ci en est une nouvelle fois la preuve. Il s’est intéressé, avec Nickel Boys, à un autre aspect dérangeant de l’Histoire américaine et a choisi de placer son histoire au coeur d’une maison de correction, la Nickel Academy, directement inspirée de la Dozier School, en Floride.

Après quelques recherches, j’ai découvert des articles à son sujet, et j’ai alors compris que ce roman était sans doute très documenté, et concrètement inspiré de faits réels. Pendant plus d’un siècle, cet endroit a accueilli des jeunes garçons dits délinquants et leur a fait subir des horreurs, sous prétexte de les remettre dans le droit chemin. Désignée comme une école disciplinaire, certains enfants n’avaient que 5 ans quand ils y furent envoyés. Ce sont des témoignages qui ont permis de mettre en lumière les traitements qui y ont été donnés aux enfants, et desquels s’est sans doute inspiré Colson Whitehead.

Quand Elwood est envoyé là-bas, il s’agit d’une erreur judiciaire puisque ce dernier se destinait à des études universitaires et comptait bien réussir dans la vie. Arrivé à la Nickel Academy, il va vite réaliser qu’il va non seulement devoir renoncer à ses études mais que cet endroit va devenir sa nouvelle réalité. Contrairement au précédent roman, celui-ci comporte à mes yeux quelques longueurs, mais elles ont toujours vocation à servir le propos. J’aurais aimé que les passages à Nickel soient peut-être un peu plus développés parfois. J’ai eu l’impression que l’auteur ne faisait que les effleurer. Malgré tout, j’ai terminé le livre un peu sonnée, complètement bousculée même, en prenant conscience de ce qu’était réellement cette histoire. Celle d’Elwood.

Colson Whitehead est décidément très fort pour raconter combien le racisme est si caractéristique de l’Histoire des Etats-Unis et à quel point il peut détruire des vies. Il pointe aussi si bien du doigt les angles les plus gênants de l’Histoire ségrégationniste de son pays, et la violence qui l’habite depuis si longtemps. L’existence de cette école devait être mise en lumière. Ces atrocités ne doivent pas tomber dans l’oubli. Et tous ces enfants victimes de cette institutionnalisation de la violence doivent continuer à vivre à travers les témoignages et les écrits s’inspirant de leur histoire. 

Pour résumer …

J’ai découvert avec stupeur l’histoire d’Elwood, inspirée de faits réels, racontant ce qu’était la Dozier School et le nombre de vies et de rêves qu’elle a détruits. Ce roman est marquant, et nous rappelle combien les Etats-Unis sont encore marqués par leur histoire ségrégationniste, le racisme et la violence.

Ma note : ★★★★★☆
(17/20)

6 réflexions au sujet de « Nickel Boys • Colson Whitehead »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.