BD Adulte

Stella • Cyril Bonin

C’est en voyant la couverture de cette bande dessinée que j’ai eu envie de la découvrir. Merci aux éditions Vents d’Ouest de me l’avoir envoyée.

Résumé …

La fin d’un roman. Le début d’une histoire… New-York, de nos jours. Taylor Davis est écrivain. S’il a connu le succès par le passé, sa carrière est à présent en berne et ses livres se vendent de moins en moins. Mais ce n’est pas très important à ses yeux car Taylor travaille pour l’amour de l’art. Et justement, le nouveau roman sur lequel il se penche depuis des mois l’enthousiasme tout particulièrement. Il s’agit de l’histoire d’un couple située dans les années 1950 et dont l’héroïne se prénomme Stella. Celle-ci s’interroge sur sa vie et se pose tellement de questions que Taylor s’est mis à lui répondre et a engagé un véritable dialogue avec elle. Est-ce un signe de schizophrénie ? Pour Taylor, en tout cas, Stella est plus qu’un personnage de fiction. Si bien qu’un jour, alors qu’il vient presque malgré lui de taper le mot  » FIN  » sur son clavier d’ordinateur, Stella apparaît devant lui. Comme si ces trois petites lettres, à la manière d’une incantation, lui avaient permis de prendre corps dans la réalité ! Mais comment un personnage de fiction pourrait-il vivre au sein du monde réel, qui plus est dans une époque qui n’est pas la sienne ? Pour Taylor, c’est la fin d’un roman. Mais pour Stella et lui, c’est le début… d’une histoire.

Mon avis …

En général, ce sont d’abord les dessins qui m’attirent vers une bande dessinée. Je sens qu’ils correspondent à ma sensibilité, et j’ai aimé la sensualité et les couleurs de la couverture de Stella. Cela m’a rendue très curieuse de la lire, n’ayant d’ailleurs jamais lu d’ouvrage de Cyril Bonin jusqu’à présent. Le début m’a bien plu puisque nous rencontrons un auteur qui cherche l’inspiration et qui s’adresse à son personnage principal à travers son clavier, en espérant trouver des idées pour la suite de ses aventures. Ce personnage, c’est Stella. Et ce qu’il n’avait pas imaginé, c’est qu’elle allait prendre vie et débarquer un jour sur son palier.

A partir de là, j’ai commencé à trouver que l’histoire partait dans une direction un peu étonnante, et étant très terre à terre, je n’étais pas du tout certaine que cette dernière allait me plaire. J’aurais tout à fait pu me prendre au jeu (comme dans « Les petites distances » ) si l’histoire avait été envoutante et magique. Malheureusement, les choix faits par l’auteur pour son histoire m’ont complètement perdue. Je n’ai pas du tout adhéré à tout ce qu’il va inventer ensuite, proche de la science-fiction.

Par dessus-tout, je n’ai pas réussi à apprécier non plus le personnage principal, la direction prétendument féministe de la bande dessinée, et il n’y a bien que Stella qui m’a semblé intéressante. Vous l’aurez compris, en dehors des dessins qui sont assez charmants, je n’ai pas du tout aimé cette lecture qui m’a malheureusement beaucoup déçue.

Pour résumer …

Des dessins qui laissaient présager une histoire prometteuse mais je n’ai pas du tout adhéré aux directions données par l’auteur, proches de la science-fiction, et à ses personnages qui m’ont laissée de marbre. Une déception.

Ma note : ★★☆☆☆☆
(06/20)

Une réflexion au sujet de « Stella • Cyril Bonin »

  1. Zut, le résumé était super tentant. Bon, je dois dire que ce côté science fiction m’intrigue presque alors peut-être si je le trouve à la bibliothèque.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.